MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Bilan de saison] Álvaro González : Des adieux précoces et inattendus

Titulaire indiscutable en charnière centrale la saison passée, le défenseur espagnol a connu un exercice 2021/2022 aux antipodes de ses attentes. En quelques mois, sa situation s’est considérablement dégradée. Si bien qu’une résiliation de contrat serait attendue cet été. Retour sur une saison coupée en deux.

Un très faible temps de jeu

Soutenu par les supporters pour son amour dévolu du maillot, on ne pourra pas négliger son professionnalisme. Prolongé début 2021, il avait même accepté de reporter une partie de son salaire pour permettre la venue d’Harit au sein de l’effectif. Il existe donc aujourd’hui une atmosphère tout à fait singulière concernant le défenseur. Premier supporter du club mais inutile au groupe, son avenir devrait s’inscrire loin de la cité phocéenne.

Dépassé en championnat…

Il n’aura joué que 450 minutes en Ligue 1 cette saison. Et pourtant, le bilan est plus qu’acceptable en sa présence : trois succès, un match nul et une petite défaite. Le joueur de 32 ans n’a jamais réussi à s’imposer dans la rotation. Bien souvent en difficulté dans son dos et en défaut lors du jeu rapide, son profil n’était pas compatible avec les volontés de Sampaoli. Peu à l’aise dans cette défense à trois du début de saison, l’Espagnol n’apportait pas vraiment une qualité de relanceur à l’équipe et ne pouvait pas assumer une place d’excentré. Sa plus grande absence a sans doute été dans les duels aériens, où il s’est assez largement fait dominer : une moyenne de 0,7 duel gagné par match.

À lire également : [Bilan] Álvaro González, l’OM dans la peau

…mais utile en coupes

Titulaire lors des deux premiers matchs d’Europa League, Álvaro porte même le brassard de capitaine face au Lokomotiv Moscou. Il verra la suite de cette campagne depuis le banc de touche, relégué au profit de Ćaleta-Car. De retour lors du barrage aller face à Qarabag en Conference League, il participe à la victoire 3-1 de l’OM, au courage. On notera tout de même l’indiscipline du joueur qui, lorsque surclassé, commet systématiquement la faute. Un total de quatre cartons jaunes pour dix rencontres jouées pleinement.

Enfin, l’ancien défenseur de Villarreal a disputé deux rencontres en Coupe de France. Averti face à Cannet, il n’impressionne pas et ne dégage pas de sérénité particulière. Il ne rentrera qu’en toute fin de match face à Chauvigny.

Clap de fin

Sauf énorme retournement de situation, le contrat d’Álvaro sera résilié dans l’été. Une perte sur le plan de l’humain, moins peut-être sur le plan sportif. Ce qui reste paradoxal, c’est que le guerrier n’aura connu la défaite qu’une seule fois cette saison. Une roue de secours qui a pu se révéler utile par moments. Toutefois, son niveau apparaît insuffisant quoiqu’il arrive pour être compétitif la saison prochaine, notamment en Ligue des Champions. De plus, avec l’âge, ses prestations risquent d’aller decrescendo.

Néanmoins, sa mise à l’écart n’est pas directement liée au sportif. Celui qui n’a plus foulé une pelouse depuis le 17 février a surtout été sanctionné pour ses sorties dans la presse. Les relations avec les dirigeants, déjà peu évidentes, se sont alors refroidies, à tel point que l’Espagnol a quitté le club, bien qu’encore sous contrat. De retour dans son pays natal pour quelques semaines, aucune chance donc de le voir porter à nouveau la tunique olympienne.

« Le club a voulu me faire sortir de la mauvaise manière, même si je ne voulais pas. Il ne s’agit pas d’une décision sportive parce que je me sens bien, physiquement je suis mieux que jamais et je prends soin de moi plus que jamais. J’en suis absolument convaincu. »

– Álvaro lors d’un entretien pour AS.

Le coach argentin a en effet préféré se passer du trentenaire, quitte à manquer de choix à son poste avec la blessure de Balerdi. Une flamme totalement consumée donc, et un retour en arrière d’apparence impossible.

Pris par l’engouement de l’OM et la passion régnant autour du club, Álvaro a vraisemblablement disputé sa dernière saison olympienne. Mis à l’écart de manière brusque, on peut se poser des questions sur la gestion de son cas mais le résultat aurait sans doute été le même quoiqu’il advienne. L’Espagnol restera sans aucun doute un fervent supporter du club et on espère au plus vite le revoir sur les terrains. Au revoir guerrier !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go