MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Bilan] Luis Henrique, une pépite devenue indésirable ?

Après une première saison de découverte mouvementée du vieux continent, marquée notamment par une relation compliquée avec AVB et finalement achevé par une rédemption, interprétée comme une lueur d’espoir avec l’arrivée de Jorge Sampaoli en Mars, le jeune brésilien Luis Henrique (20 ans) connait de nouvelles difficultés sur la Canebière en ce début d’exercice 2021/22.

Une demie saison de plus à oublier…

Comme lors de ses douloureux 6 premiers mois, résumés à quelques petites entrées lors des innombrables humiliations de l’OM en LDC la saison passée, le bilan du natif de Rio de Janeiro est une nouvelle fois délicat avec une première partie de saison presque fantomatique.

Et ce n’est pas sa passe décisive pour le retourné de Bamba Dieng à Strasbourg qui viendra combler le grand vide des timides prestations de LH depuis le début de la saison. Le joueur formé à Três Passos a eu en effet énormément de mal à se faire remarquer lors de ses titularisations face aux Alsaciens à la Maineau, à l’image de ses deux sorties contre Nice et Metz en octobre.

Le résultat d’un manque d’epanouissement du Brésilien, ou d’un mal du pays, qui pourrait également provenir d’un manque général d’opportunités sur les ailes dans l’effectif de Sampaoli.

Car si Konrad de la Fuente et Amine Harit déçoivent tout autant par leur manque d’efficacité, malgré leurs nombreuses titularisations en Ligue 1, le poste d’ailier gauche au sein du système Sampaoli témoigne de l’omniprésence de concurrence dans le groupe olympien.

Victime de la concurrence et mis de coté par Sampaoli, Luis peine à trouver sa place

Pourtant auteur de 5 passes décisives dans le sprint final de la saison passée, permettant alors aux ciels et blancs de se qualifier pour l’édition 21/22 de l’Europa League et ainsi de remplir les objectifs du club, Luis a effectivement rapidement subi la rude concurrence imposé par le technicien argentin dès la pré-saison.

Il faut dire que les arrivées de nombreux ailiers au mercato estival, comme celle de Konrad de la Fuente (21 ans) en provenance du FC Barcelone ne présageaient rien de bon pour le le temps de jeu du joueur formé à Botafogo. Et ce début de saison ne vient que confirmer cette tendance, pour un Luis Henrique qui n’aura démarré que 5 petites rencontres toutes compétitions confondues au poste trop peu familier d’ailier droit.

Le début de saison du Brésilien semble donc difficile à juger au vu de son très faible nombre d’apparitions depuis le mois d’août. Il aura même fallu attendre le premier gros turn-over de l’ancien sélectionneur du Chili pour voir Luis pointer le bout de son nez sur la pelouse du Stade Raymond Kopa un mardi soir de Ligue 1.

Une pépite qui manque cruellement de culot

Une soirée de 0-0 à Angers qui symbolisera finalement le manque crucial d’efficacité du Brésilien lors d’un face à face perdu et pourtant inmanquable avec le portier du SCO Paul Bernardoni.

Mais pire, la « pépite » de Rio de Janeiro décrite par André Villas-Boas à sa présentation fin 2020 ne semble pas démontrer la moindre force de caractère et de personnalité sur le terrain. Une attitude qui corrèle avec son manque évident de culot, dans une période où le phénoméne Bamba Dieng en déborde. En témoigne son unique but inscrit après un an et demi sous la tunique olympienne contre des amateurs en 32ème de CDF, inquiétant pour un élement offensif lorsque son compatriote Gerson score deja 6 réalisations en autant de mois malgré des problemes d’intégration similaires.

Et si son potentiel et ses capacités d’élimination par le dribble ne font aucun doute, son manque de culot est constamment pointé du doigt pour un joueur qui ne prend que très peu de risques lors de ses percussions.

«Oui c’est vrai, je suis d’accord, je dois plus chercher le contact du un contre un, ça viendra avec le temps de jeu, plus j’aurai de temps de jeu plus je pourrai y arriver.»

– Luis Henrique en conférence de presse avant OM-RCF

Le joueur a néanmoins récemment inscrit son premier but face sous les couleurs bleues et blanches face aux amateurs du Canet Rocheville, lors du 32ème de Coupe de France, nombreux s’interrogent sur la capacité du bresilien de connaître un véritable éveil.

Des axes de progression essentiels

Ses perfomances décevantes depuis son arrivée peuvent cependant nous permettre de déterminer les axes de progression de Luis Henrique, afin d’accomplir les espoirs placés en lui.

Le Brésilien doit ainsi progresser dans les trentes derniers mètres et améliorer sa frappe de balle, trop peu dangereuse lors de ses rares prises d’initiatives au Stade Vélodrome.

Une question de sang froid pour une promesse dont le profil avait été décrit comme celui d’un numéro 9 par AVB tout au long de la saison passée. Un poste auquel LH n’avait pourtant jamais évolué dans son pays et où l’on ne devrait pas non plus l’apercevoir en europe.

Sa qualité de centre reste cependant une des rares satisfactions avec les 6 passes décisives inscrites depuis un an et demi. Un atout sur lequel Henrique pourrait se reposer en cas de passage de l’equipe dans un système plus classique avec des pistons par Jorge Sampaoli. Un poste où le brésilien s’était illustré en phase offensive en début d’année.

Un prêt pour gagner en maturité comme en sérénité ?

Avec le départ de Bamba Dieng à la CAN, le Brésilien devrait cependant gagner temporairement une place dans le groupe des titulaires.

Néanmoins Pablo Longoria et Jorge Sampaoli pourraient envisager de prêter LH lors de la seconde partie de saison, ce qui permettrait notamment de le voir acquérir de l’experience dans un role de titulaire ailleurs, tout en libérant une place pour recruter un joueur confirmé à ce poste.

Une éventualité confirmée ces derniers jours par les nombreuses rumeurs ayant circulé dans la presse concernant un départ en prêt d’Henrique vers la Fiorentina ou Genk.

Malgré peu d’apparitions depuis le début de saison, Luis Henrique ne semble pas rentrer dans les plans de Jorge Sampaoli, du moins temporairement pour la deuxième partie de saison, et un départ en prêt en Ligue 1 où vers l’étranger serait gagnant pour toutes les parties concérnées, dans l’optique de voir la pépite Luis Henrique exploser à l’Olympique de Marseille.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go