MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Duje Ćaleta-Car, en méforme cette saison

Arrivé en 2018, Duje Ćaleta-Car réalise un passage en dents de scie dans le sud de la France. Sa première saison avec les Marseillais est très difficile et son intégration ne se passe pas comme prévue. En revanche, la saison 2019/2020 est très intéressante et le Croate est considéré comme l’un des meilleurs éléments de l’effectif d’André Villas-Boas. Il contribue à la qualification en Ligue des Champions pour l’année suivante. Cependant, le défenseur central retombe dans ses travers. Il est moins bon et de nombreux défauts (ré)apparaissent.

Des débuts compliqués à Marseille

En juillet 2018, l’Olympique de Marseille débourse un peu moins de 20 millions pour s’attirer les services du défenseur central selon Transfermarkt. Son contrat s’étend alors jusqu’en 2023. Face à la concurrence de l’Inter Milan et de Séville, l’OM a remporté la bataille pour le Croate grâce notamment à l’ambiance du Vélodrome.

La confrontation au Vélodrome m’a évidemment influencé pour rejoindre le club.

Duje Ćaleta-Car lors de sa présentation officielle

Son premier match avec le maillot bleu et blanc est un déplacement à Nîmes. Dans la chaude ambiance des Costières (défaite 3-1), le nouveau venu présente d’énormes lacunes et sa lenteur dans les duels commencent à se ressentir. L’ancien de Salzbourg est aligné au côté d’Adil Rami pour ce match. Le Français décrit son partenaire de la défense.

Contre Nîmes, tout était à jeter à la poubelle, on a manqué de motivation, de rythme. Moi-même, je n’ai pas aidé Duje. C’est un garçon humble, gentil, souriant, encore timide.

Adil Rami à l’Equipe le lendemain du match contre Nîmes.

Pas de progression dans la saison

Les matchs qui suivent voient Ćaleta-Car sur le banc. Il est de retour contre l’OL mais sa prestation ne passe pas. Avec une lourde défaite contre l’ennemi lyonnais, il rate ses interventions et écope d’un carton rouge en fin de match. Du haut de sa grande taille (1 mètre 91), il sera suspendu pour deux rencontres et restera sur le banc contre Caen. Le Croate ne dispute qu’une dizaine de minutes contre Nice et Montpellier. Ses premiers pas sont globalement ratés, alors que les attentes autour du joueur étaient grandes. En Europa League, sa méforme s’associe aux prestations l’équipe. Il participera à cinq matchs sur six se terminant par des défaites. Il chauffera le banc de novembre 2018 à janvier 2019. Son transfert est remis en cause.

Il faut qu’il fasse des matchs plus complets quand on fait appel à lui.

Rudi Garcia à propos de Ćaleta-Car sur RMC Sport

Après un long séjour sur le banc de touche pendant des semaines, il enchaîne 14 parties avec six matchs d’insuccès dans cette série. Lors de l’Olympico au Vélodrome, Ćaleta-Car récidive avec un carton rouge au bout d’une bonne heure de jeu. Il ne sera pas du déplacement à Toulouse, même si la saison des hommes de Rudi Garcia est loin des objectifs du début de saison. Une première saison très compliquée pour le Croate qui n’est pas titulaire indiscutable et ne se montre pas décisif dans les matchs. Le départ de Garcia va soulager le numéro 15 qui va reprendre du niveau sous Villas-Boas.

La venue de Villas-Boas, Ćaleta-Car montre (enfin) son vrai niveau

Après le départ tant attendu de Rudi Garcia en juin 2019, les dirigeants olympiens misent sur André Villas-Boas pour remettre l’équipe dans de bons rails.

Un mois plus tard, l’Olympique de Marseille enregistre l’arrivée d’Álvaro González. L’Espagnol vient apporter de l’expérience et une grinta pour une équipe qui ne dispute pas de compétitions européennes cette saison-ci. Avec le Croate, ils vont former l’une des plus belles charnières de France et leur complémentarité est exemplaire.

Le début de la saison 2019/2020 commence mal pour les Olympiens avec une défaite 2-0 contre Reims. Ćaleta-Car restera sur le banc contre Nantes et Saint-Etienne. Il rentre contre Monaco pour la fin de match et assurer un succès important. C’est face à Montpellier que le duo ÁlvaroĆaleta-Car va se révéler et s’installer pour le reste de la saison.

Le Croate sera l’auteur d’un but égalisateur contre le Stade Rennais (match nul 1-1). Il participera à la grande victoire contre Lyon mais aussi à la débâcle contre le PSG. Il ratera le déplacement à Toulouse pour suspension. Le coach portugais le laisse sur le banc contre Metz. Le défenseur central n’assistera pas au match contre Amiens, le dernier match de la saison 2019/2020. Avec la Coupe de France, Ćaleta-Car dispute le match contre Trélissac et Strasbourg mais ne jouera pas Granville (repos) et sera suspendu pour Lyon. Le parcours de l’OM dans cette compétition s’arrêtera contre l’OL en quarts. En Coupe de la Ligue, le parcours olympien est très court avec une élimination dès le troisième tour contre Monaco (1-2). Le Croate participera à tout le match.

Une saison 2019/2020 convenable pour Ćaleta-Car qui reprend des couleurs auprès du coach portugais et du défenseur espagnol. Ses interventions rassurent l’équipe et figure un élément important de l’effectif de Villas-Boas. Pendant toute la saison (23 matchs), il a remporté 67 duels pour 12 fautes subies. Le défaut du défenseur central concerne ses fautes. Il en multiplie par matchs et a écopé six cartons jaunes avec plus de 23 fautes commises. Une statistique qui va s’empirer pour la saison d’après.

La troisième saison, des lacunes encore présentes

La saison de Ćaleta-Car en 2019/2020 lui permet d’attirer les convoitises. En effet, Arsenal faisait les yeux doux à l’international croate. Cependant, il n’est pas parti car l’OM ne pouvait pas trouver son remplaçant et Villas-Boas ne souhaitait pas son départ.

Néanmoins, l’Olympique de Marseille voit arriver deux défenseurs centraux. Álvaro était prêté par Villarreal et l’OM a décidé de l’acheter (officiellement). Le nouveau renfort est argentin et s’appelle Leo Balerdi. À 20 ans, il portait les couleurs de Dortmund mais manquait de temps de jeu. L’ancien de Boca Juniors retrouve son ancien coéquipier Benedetto, de quoi faciliter son adaptation.

Dans un match amical, l’OM s’impose 1-0 contre Nîmes avec un but inscrit par Ćaleta-Car sur corner. Il récidive contre Brest en championnat avec un doublé marqué par le Croate. C’est sur deux coups de pieds arrêtés qu’il se distingue servi par Florian Thauvin. Ćaleta-Car est très précieux lors du Clasico avec une victoire 1-0 dans la capitale. Le défenseur central est régulièrement dans le XI marseillais en Ligue 1. En Ligue des Champions, il n’est pas irréprochable et ses erreurs sont récurrentes. Il participe aux raclées reçues contre Manchester City et Porto.

Duje Ćaleta-Car vs Bordeaux (victoire 3-1)

En championnat, l’OM est deuxième début décembre et se retrouvera cinquième au début d’année 2021. Les mauvaises passes de la défense marseillaise contribuent aux mauvais résultats de l’équipe. Le Croate s’agace et prend beaucoup de cartons jaunes. Il sera suspendu contre Rennes pour accumulation de cartons jaunes. Ćaleta-Car offre une passe décisive à Radonjic contre Monaco mais ne peut empêcher la défaite contre le club de la Principauté.

Sa fin de saison est complétée par ses avertissements à répétition. Depuis la venue de Jorge Sampaoli, Ćaleta-Car n’est pas exempt de tout reproche avec des cartons jaunes contre Rennes, Brest et Nice. Il sera suspendu d’office contre Dijon. Mais alors qu’il revient contre Montpellier, le Croate tacle violemment Sambia et prend un carton rouge. Une exclusion qui l’empêche de jouer contre Lorient et Reims.

En Coupe de France, le défenseur central rate son match contre Canet-en-Roussillon (élimination en 16èmes de finale).

Un mercato hivernal agité

Un autre aspect du malaise de Ćaleta-Car : son départ avorté cet hiver à Liverpool. Les Reds et Jürgen Klopp apprécient son profil mais Longoria et la direction marseillaise refuse le départ du joueur. L’OM jugeait n’avoir pas assez de temps pour trouver son successeur. En conférence de presse, il reviendra sur son faux-départ en Angleterre.

C’est vrai qu’un départ à Liverpool aurait été un grand pas en avant pour ma carrière. Mais pour l’instant, je joue à l’OM, je me concentre sur l’OM et on verra pour la suite.

Duje Ćaleta-Car en conférence de presse sur son départ avorté en Angleterre

La méforme de Ćaleta-Car est continue cette saison. Il manque de lucidité et de calme dans ses interventions. Il accumule les cartons et ses absences sont répétitives.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments