MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#FCLOM : Une victoire semi-savoureuse

Après l’énorme désillusion jeudi avec cette élimination en Conference League, les Olympiens se doivent quand même de relever la tête pour ne pas en oublier le championnat. Monaco qui colle au train, les trois points n’ont jamais été aussi indispensables, face à un Lorient qui doit se sauver loin de la zone de relégation. Heureusement, l’OM s’assure largement le succès, 3-0.

La compo’

Avec Payet et Milik blessés, ainsi qu’un Harit forfait de dernière minute, il faut composer différemment pour Sampaoli. C’est alors un trio d’attaque Gerson-Bakambu-Ünder qui devance le reste d’un onze peut modifié. Mandanda réitère dans les cages.

Le but qui tombait à pic

Les Lorientais montrent logiquement une grosse motivation à tout de suite se tourner vers l’avant. À la maison et en manque cruel de point pour respirer, ils ne veulent pas perdre de temps. Marseille n’est pas dans le même tempo mais défend solidement et essaye de garder le ballon.

Lorient commet beaucoup de fautes, ce qui laisse des occasions à l’OM, mais un manque de précision empêche les Phocéens d’être dangereux.

En plus d’un manque de cohérence et de sérénité, l’OM perd Bakambu sur blessure. Rien ne va plus et le sort s’acharne sur l’effectif olympien. Dieng, le minot senégalais, remplace l’avant-centre.

Bakambu obligé de s’asseoir sur le terrain, blessé.

À la 22e minute, énorme occasion pour Marseille, au point d’avoir certainement plus d’un supporter debout en pensant le ballon dans les filets. Mais le portier lorientais offre une parade incroyable sur sa ligne.

Les corners s’enchaînent côté bleu et blanc. Que de munitions mais peu de tirs cadrés. Surtout lorsque Dreyer sort une première demi-heure de haut vol avec de sacrés arrêts.

Un regain de maîtrise est à souligner tout de même pour la deuxième partie de cette période.

39e : Ünder se bat pour récupérer le ballon sur son côté et vient centrer. Ninja Dieng claque le ballon de façon zlatanesque dans les buts et ouvre enfin le score pour Marseille ! 0-1.

Toutefois, dernière frayeur avant de rentrer au vestiaire, avec un corner orange et une tête qui passe juste à côté des cages de Mandanda.

Des buts et des blessés…

Le retour sur le terrain est plus que positif. Marseille redémarre de la même façon, ce qui amène les Brésiliens de l’équipe, Gerson et Peres, à jouer ensemble sur le côté gauche. Guendouzi finit par avoir le ballon et se fraye un chemin dans la surface pour aller marquer et donner le break à l’OM. 0-2 !

L’infatigable Guendouzi.

52e : Au tour de Ćaleta-Car de céder sa place pour une blessure un peu soudaine. Kolašinac rentre pour le remplacer. Le banc se vide, l’infirmerie se remplit…

Peres glisse alors dans l’axe, son poste préférentiel, pour laisser le Bosniaque sur le côté gauche.

Malgré ces deux buts d’avance, Lorient ne se laisse pas abattre et continue de se créer des occasions. Attention tout de même à ne pas s’endormir à vouloir trop gérer le score. Les Merlus sont bien présents et sur une action, le match peut être relancé. Les Marseillais sont moins incisifs côté attaque.

Jusqu’à la 67e minute, où Dieng centre magnifiquement pour Gerson, qui dépose le ballon au fond des filets. 0-3 !

Cela dit, quand on est supporters de l’OM, on n’est jamais heureux bien longtemps… Les deux mêmes qui viennent d’amener ce nouveau but se blessent dans la foulée et doivent sortir. Lirola et Henrique les remplacent.

La fin du match n’est qu’anecdotique, au vu de la rareté des occasions. Marseille s’impose largement et assure les trois points malgré les blessés. Ce n’est pas cette fois-ci que Monaco reviendra sur l’OM mais attention, deux gros matchs arrivent : Rennes et Strasbourg…

Les notes

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera également jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué assez longtemps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Steve Mandanda (6,5)

Luan Peres (6,9)

William Saliba (6,3)

Duje Ćaleta-Car (6)

Valentin Rongier (6,8)

Boubacar Kamara (6,3)

Pape Gueye (5,5)

Mattéo Guendouzi (7,3)

Gerson (7,3)

Cengiz Ünder (5)

Cédric Bakambu (Non noté/sortie sur blessure)


Bamba Dieng (6,8)

Sead Kolašinac (4,5)

Pol Lirola (4)

Luis Henrique (4)


Jorge Sampaoli (6,5)

Arbitrage (6,7)

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go