MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#FCNOM : Les notes

Trois jours après la petite victoire face à Troyes, l’OM partait pour Nantes. Sous un bien meilleur jour, les Marseillais se sont imposés de nouveau sur le score de 1-0 et s’offre la place de dauphin au classement. Voici les notes des acteurs de ce match.

Le barème des notes de la rédaction

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera également jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué assez longtemps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Pau López (5,8)

L’Espagnol n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent durant cette soirée. Nantes ne s’est pas procuré beaucoup d’occasions et n’a donc quasi jamais inquiété notre portier marseillais. Son jeu pied a été plutôt bon, ce qui est à souligner au vu de certains matchs par le passé, et les quelques prises de balle ou décisions sur les coup-francs ont été judicieux.

Wiliam Saliba (5,8)

Dans la lignée de ses bonnes performances, Saliba a été clair, net et précis sur ce match. Sa vitesse est une réelle qualité et lui a permis de prendre le dessus à chaque duel, à chaque tentative de passe en profondeur. C’est donc une réelle bonne performance qu’on peut lui attribuer.

Álvaro (5,2)

Reconduit une deuxième fois d’affilée, à la place de Ćaleta-Car, l’Espagnol a rendu une belle copie pendant une grosse partie du match. Son naturel est revenu au galop tout de même avec cette faute sur Kolo-Muani où il lui offre un sacré écran. Cela a même le don de chauffer un peu tout le monde. Il prend un jaune logiquement mais se reconcentre dans son match.

Luan Peres (5,8)

À l’image de ses deux compères de la défense centrale, Peres a été très correct face aux Canaris. Sa volonté d’aller de l’avant a été moins en vue mais côté défense, la maîtrise était plutôt là. Il faut dire aussi que les Nantais ont été vite réduits à 10 et en manque de possession de balle.

Gerson (7,8)

L’homme du match, et que cela est plaisant à voir quand on voit les matchs difficiles qu’il a pu nous faire auparavant. Beaucoup de critiques, beaucoup d’opinions différentes sur son cas ont été enregistrées, mais ici, tout le monde est unanime, il a été très bon ! Il marque un superbe but, certes, mais il a aussi été très présent, un peu à tous les postes. Parfois défenseur quand il fallait combler puis avant-centre pour apporter de la présence dans la surface. En espérant que cela lui donne confiance et lui permette d’enchaîner.

Valentin Rongier (7,2)

Tout comme face à Troyes, Rongier, de retour dans son ancienne maison, était souvent très bas côté droit. Il alternait entre milieu et défense latérale, souvent présent pour recevoir de longues passes de López d’ailleurs. A part ça, il a encore été très présent et a eu le mérite de faire un match correct. Les frappes ne sont toujours pas son point fort mais ça n’est pas son rôle premier.

Mattéo Guendouzi (6,8)

Sur la première période, il fut un peu moins en vue, par rapport à ce qu’on connait de lui lors des matchs. Mais lorsqu’il est là, ce n’est pas négativement, loin de là. Il permet toujours ce lien au milieu, avec l’aide de Kamara et Rongier. Il se projette et apporte des solutions près du but de Lafont. Il est toute fois dommage qu’il n’ait pas su conclure son face-à-face après une passe de Milik et qui aurait pu mettre à l’abri l’OM.

Boubacar Kamara (6,7)

Même refrain que pour ses coéquipiers, il a été à la hauteur de la performance collective. Il subit des fautes mais est présent avec ou sans le ballon, une rencontre très correcte, comme on a l’habitude, sans forcément briller non plus, mais le résultat est là.

Konrad De la Fuente (6,1)

Les matchs se suivent et se ressemblent plus ou moins pour l’Américain arrivé cet été à l’OM. Son début de saison était emballant mais avec le temps, il peine à prouver plus, comme sur ce match. Sa vitesse est un réel atout, il fait la différence sur son côté gauche mais par la suite, ce n’est pas toujours tranchant. Cela dit, il offre de bons centres sur cette rencontre et a quand même apporté un peu de danger, mais peut mieux faire.

Dimitri Payet (6,5)

Le maître à tout faire, il s’essaye plusieurs fois aux coup de pieds arrêtés mais sans être décisif. Dans le jeu, il est présent et se retrouve même à la passé décisive sur le but de Gerson. Cela dit, il s’éteint sur la dernière demi-heure, un peu à l’image de son équipe, qui a commencé à gérer l’avance, avec de Nantais qui arrivaient un peu mieux à tenir le ballon.

Amine Harit (6,2)

De retour sur le terrain, il n’était plus vraiment utilisé par Sampaoli ces derniers temps. Il vient ici combler l’absence d’Ünder, toujours blessé et resté à Marseille. Et on peut dire qu’il a prouvé que ses qualités n’ont pas disparu. Comme Konrad, il fait parler la vitesse et les crochets mais semble un peu plus en réussite. Il a du jus et cela se sent, un bon match de sa part, qui donne envie pour la suite.


Arkadiusz Milik (4,2)

Il entre à la place de Konrad pour amener de la présence dans la surface. Malheureusement, c’est un peu à ce moment-là que l’OM baisse légèrement en intensité et en domination. Il essaye de se montrer disponible, presse et amène des actions dangereuses, finalement il n’y aura pas de nouveau but mais son entrée reste bonne.

Pol Lirola (NN)

Plus tard dans le match, il remplace Harit, poste pour poste. Il n’a que peu de temps pour s’exprimer mais arrive tout de même à aller de l’avant.

Pape Gueye (NN)

Le Sénégalais rentre en même temps que Lirola, pour mettre au repos le buteur du soir, Gerson. Il est surtout là pour garder le ballon et maîtriser la possession, ce qu’il fait, sans forcément créer d’actions dangereuses.


Jorge Sampaoli (5,8)

Malgré la présence de Milik, il revient à un système bien connu avant le retour du Polonais dans les rangs marseillais. Et cela a plutôt fonctionné. L’OM a offert une magnifique maîtrise en première période, comme on la connaissait il y a de ça quelques semaines. L’absence d’un vrai 9 change la donne, à voir si cela persiste sur plusieurs rencontres.

L’arbitrage (7,2)

Tel un arbitre de Premier League, monsieur Wattellier a laissé passé certains contacts en début de match. L’OM a pris des coups mais finalement, il a su sévir comme il fallait, à l’image des deux jaunes de Pallois, qui lui a valu une exclusion en première période. Aucune réelle injustice n’a été signalée, une rencontre correcte pour le corps arbitral, dans une ambiance respectueuse, malgré un ou deux accrochages.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go