MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Interview] Massilia Helvetia : l’ex OM Nation Lausanne plus libre que jamais

Dans la continuité de nos interviews avec les OM Nations, nous rencontrons cette fois-ci Massilia Helvetia, anciennement OM Nation Lausanne. A l’image de l’ex OM Nation Londres, présentement United Kingdom of Marseille, ce groupe de supporters a décidé de vivre sa passion en totale indépendance et cela pendant une période compliquée. Découvrez avec nous la passion et le fort caractère de ce groupe de supporters.

Bonjour! Merci de nous accorder cette interview, Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Antoine et j’ai bientôt 37 ans, responsable du groupe de Lausanne, anciennement OM Nation Lausanne, actuellement Massilia Helvetia. Je suis infirmier, originaire de Marseille.

Comment êtes-vous devenu fan de l’OM ? Qu’est-ce qui dans l’histoire de l’Olympique de Marseille a provoqué votre amour pour le club (évènements, joueurs…) ?

C’est tout simple, je suis Marseillais né en 1984 à l’arrivée de Tapie. J’ai grandi dans l’ambiance de l’OM des années 90, une équipe qui gagnait tout, l’on pouvait sentir une vraie fierté d’être de l’équipe la plus forte. J’ai donc pu voir Waddle, Papin, Völler jouer ainsi que la victoire en Ligue des champions, donc forcément ça fait quelque chose.

En devenant plus âgé je me suis abonné aux Ultras vers 13-15ans, et j’ai donc pu suivre la coupe d’Europe 1999 avec Ravanelli, Laurent Blanc… Une équipe qui m’a aussi fait rêver. C’est donc tout naturel que je suis fan de l’OM depuis ma naissance, et comme on dit, j’ai le sang bleu et blanc.

Comment vous est venue l’idée de créer un groupe de supporters de l’OM depuis votre ville et étiez-vous déjà structurés en groupe avant d’intégrer le programme OM Nation ?

L’idée du groupe des supporters je la cogitais depuis un moment. Tout est venu d’un voyage fait à New York en 2011 où j’ai eu l’occasion de suivre deux matchs de l’OM avec le groupe des supporters de New York. J’ai trouvé ça sympa de savoir que je peux trouver l’OM partout dans le monde. En arrivant à Lausanne, je voulais trouver un groupe des fans de l’OM pour aller suivre les matchs, mais il n’y en avait pas. Du coup quand j’ai vu le programme OM Nation, bien évidemment je suis allé vérifier s’il en existait un dans ma ville et encore une fois il n’y en avait pas. J’ai alors créé un compte twitter pour rassembler des fans de l’OM afin de monter avec eux ce projet d’OM Nation. C’est allé de septembre à Février pour rassembler le monde qu’il fallait et être officialisé.

Est-ce difficile de trouver des supporters de l’OM dans votre ville ? Et est-ce difficile de supporter l’OM à Lausanne ?

C’est vrai que ce n’est pas évident puisque la Suisse n’est pas un pays de foot. Au départ c’était compliqué de trouver des lieux pour suivre les matchs de ligue1 puisqu’ici ils préféraient tous regarder la série A, la Bundelisga ou la Premier League. C’est petit à petit que j’ai trouvé des supporters de l’OM et je me suis fait des amis, puis nous avons commencé à nous retrouver à la maison pour suivre des matchs. Mais ce n’est pas évident en effet de supporter l’OM à l’étranger. Parce que tu n’es pas en concurrence avec les autres équipes de Ligue 1, mais plutôt avec tous les grands clubs d’Europe. Et ceux qui supportent des clubs comme Manchester City ou Liverpool ou la Juventus, ne comprennent pas pourquoi nous faisons tout un plat pour notre OM qui n’a pas fait grand-chose ces dernières années.

Avez-vous des anecdotes d’événements marquants survenus ces dernières années au sein de votre OM Nation ? 

Il y en a plein. Notamment nos deux déplacements au Vélodrome. La dernière fois on l’a fait tous ensemble en louant deux mini-vans et c’était un super moment pour se connaître plus profondément et rigoler. Ça nous a fait plaisir de voir des gamins de 18 ans voir pour la première fois le stade et avoir les étoiles dans les yeux.

Massilia Helvetia
Les membres de Massilia Helvetia ( ex OM Nation Lausanne) en visite au Velodrome

Il y a aussi notre rencontre de l’an passé en juin où nous avions organisé un repas pour nos retrouvailles. Nous avions choisi que le lieu serait à Nyon devant le siège de l’UEFA. C’était donc un petit délire de faire des photos devant le siège de l’UEFA.

Et le plus récent c’est notre pour premier rassemblement en tant que Massilia Helvetia. Un de nos membres, Yannick, nous a accueilli généreusement chez lui pour un barbecue lors du match face à Saint-Etienne. Et même si c’était une défaite, ça nous a tellement fait plaisir de nous revoir et partager ce moment ensemble. On sent que notre groupe est fort et hyper soudé, nous irons loin ensemble.

Vous avez quitté le programme OM Nation, pouvez-vous nous donner les raisons de ce départ?

Tout a débuté en février lors de la récente crise. Nous avons été choqués par la gestion du club lors du conflit avec les supporters, et surtout l’acharnement qu’ils ont eu sur nous (à travers les groupes de supporters). Et il nous était difficile de donner un avis tranché concernant la situation, puisqu’en étant de l’OM Nation, nous avions certaines restrictions. Enfin, pas plusieurs restrictions, mais surtout nous ne devions pas prendre position contre le club sur nos réseaux sociaux.

Communiqué Massilia Helvetia durant la crise de Février

Tout cela explique le fait que plusieurs OM Nation se sont tus et ne savaient quoi faire. Mais nous de notre côté, nous avons jugés bon de quitter le programme. La direction s’attaquait à l’âme même du club, nous les supporters. Ce sont les supporters qui portent le club depuis des années et qui attirent d’autres fans, ce ne sont pas les trophées, puisqu’il n’y en a plus depuis un temps. Les groupes de supporters sont la valeur actuelle du club.

Nous étions alors scandalisés par l’entêtement de la direction à reformer ce qui est notre identité. Avec l’accord des membres de notre groupe nous avons décidé de quitter et de vivre notre passion à notre rythme. Nous avons alors informé le responsable du programme, qui est quelqu’un que nous avons apprécié, et nous nous sommes alors retirés. Nous ne sommes donc plus OM Nation Lausanne mais Massilia Helvetia.

Regrettez-vous votre décision ?

Avec le recul nous sommes encore plus certains d’avoir pris la bonne résolution. Nous sommes heureux de ce qui nous arrive et ce qui nous attend pour la suite. Et apparemment les évènements nous ont donné raison, même si ça paraissait peut-être radical sur le moment. Les personnes contre qui on en avait ont été écartées ou dégagées du club, comme Hugues Ouvrard. Je pense que notre combat a été juste, qu’il a été entendu et a été mené à son terme. Et nous espérons juste que ça va aller pour les supporters historiques du club ainsi que pour les groupes et que l’année prochaine nous aurons un stade plein, des virages pleins et tous les groupes de supporters présents.

Que veut dire votre nouvelle appellation ?

Massilia veut dire Marseille, et Helvetia fait référence à la suisse. Disons que nous représentons Marseille ici en Suisse.

Avez-vous des projets à long et court terme maintenant que vous êtes Masilia Helvetia ?

Oui, plusieurs projets sont en cours en ce moment. Nous envisageons avoir un local pour nos rencontres et autres activités. Mais aussi nous voulons nous organiser pour des déplacements à Marseille lorsque Vélodrome sera ouvert au public, et pourquoi pas s’abonner au stade. Et dans la mesure du possible nous voulons regrouper les fans de l’OM dans la zone de la Suisse romande. L’OM est vraiment une passion pour nous.

Êtes-vous resté en contact avec les autres OM Nations ?

Oui, je suis toujours en contact avec la majorité des groupes OM Nation comme ceux de Genève et plein d’autres. Mais aussi avec ceux qui sont partis du projet comme Londres, Dubaï, Tunis. Nous échangeons encore assez régulièrement. Nous discutons, nous débattons, parfois nous sommes assez unanimes sur certains sujets du club, parfois non, mais c’est aussi ça la beauté de la diversité des supporters de l’OM. J’espère pouvoir continuer à collaborer encore avec la plupart d’entre eux. J’ai pu faire dernièrement moi-même un aller à Dubaï rencontrer le groupe des fans qui est fort sympathique. J’espère faire le tour du monde et rencontrer tous ces supporters dans le monde, et pourquoi pas rencontrer ceux de Kinshasa.

Massilia Helvetia
Antoine en visite à Dubaï
Avez-vous un dernier mot à ajouter ?

Allez l’OM!

Nous adressons nos remerciements à Antoine ainsi qu’à tous les membres de Massilia Helvetia pour le temps accordé mais aussi pour la passion de l’OM qui illumine Lausanne malgré les vents et marrées.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go