MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

L’OM et ses féminines : tout ce qu’il y a à savoir

En ce mois de juillet et à l’aube d’une nouvelle saison (entière on l’espère), Peuple Olympien souhaite faire le point sur cette section féminine de l’OM. La saison 2020-2021 a été suspendue rapidement mais il faut tout de même s’y attarder. Ainsi que sur la prochaine saison, nos espoirs pour celle-ci et le mercato estival !

Bilan de la saison 2020-2021

Vite écourtée, la saison n’a pu se dérouler que sur six journées, cinq pour l’OM… Au contraire de la D1 Arkema, la D2 n’a pas su continuer jusqu’au bout, obligeant les joueuses à rester loin des terrains officiels jusqu’à la saison suivante. Pour revenir au sportif, le niveau des adversaires devaient logiquement être moins dur à surmonter pour les Marseillaises, en parallèle de grosses équipes comme Paris, Lyon, Bordeaux ou encore Montpellier. Mais l’OM a aussi tardé à débuter sa saison, pour cause de cas COVID, repoussant leur premier match au 20 septembre.

Résultat : sur les cinq matchs joués, c’est deux victoires, un nul et deux défaites, pour huit buts marqués et onze encaissés. Un bilan décevant et une septième place à la fin. De quoi rester sur notre faim en plus de l’arrêt du championnat. Cela dit, il est évident que sur toute la longueur, c’est-à-dire 22 matchs, l’OM aurait peut-être montré un autre visage et aurait obtenu d’autres résultats.

Tout a débuté par une victoire face au Puy (2-1), de quoi se rassurer en ce premier match tardif. Mais la défaite est vite revenue hanter les rangs marseillais, avec cette déroute 3-1, face à Yzeure. Et pourtant, les Phocéennes avaient pris l’avantage rapidement, mais il n’a fallu que quelques minutes pour perdre le fil et dériver. Est venue juste après, une débâcle qui a fait mal aux têtes, avec une défaite face à Rodez 5-0. Se prendre un tel score, en D2, il y a de quoi s’inquiéter de nouveau. L’équipe retombe dans ses travers et n’arrive plus à monter en puissance, ou du moins à garder une certaine régularité.

De là, face à Grenoble, c’est un petit match nul 1-1 qui clôt l’affaire. Enfin, pour terminer cette courte saison, face à Nîmes, les Marseillaises se font violence et l’emportent 5-1, bien loin des standards des derniers matchs. De quoi donner envie de voir la suite, et pourtant, la saison se termine là, laissant un goût d’inachevé et d’attente.

Le club à deux doigts du repêchage en D1

Il est important aussi de s’arrêter sur l’information principale de ces derniers jours. Elle a d’ailleurs été confirmée ce mardi 13 juillet, lors du COMEX (Comité Exécutif de la fédération française de football). Après une nouvelle année compliquée, pour cause de COVID-19, la D2 féminine s’est vu suspendue. Quant à la D1, elle a continué son bonhomme de chemin. De fait, la FFF a pensé à repêcher certains clubs afin de continuer dans la lancée de la saison blanche, actée en cette année 2021 et de faire évoluer l’élite avec 12 clubs. L’OM, à cause de ses résultats (11ème sur 12), s’est vu relégué en D2 à la fin de la saison 2019-2020. Les Olympiennes auraient donc pu faire partie des équipes sauvées et remontées dans la division supérieure.

Mais le verdict est tombé et la DNCG a annoncé officiellement que Marseille restera bel et bien en D2 pour la saison qui arrive. Une décision pas si surprenante à vrai dire et finalement positive pour l’équipe. En effet, déjà en grosses difficultés lors de leur dernier passage en D1, peut-être est-il préférable pour les joueuses de s’améliorer en D2 avant de revenir affronter les grosses équipes.

Prolongation de Christophe Parra

Ce 5 juillet, la direction de l’Olympique de Marseille a souhaité officialiser la prolongation de contrat de Christophe Parra. En poste d’entraîneur depuis déjà 2011, année durant laquelle la section féminine de l’OM a repris vie, il est reconduit. La direction semble lui apporter toute sa confiance et estime qu’il est apte à gérer la situation actuelle de la section. Celle-ci s’est portée bien mieux par le passé.

De là, on peut se poser la question inévitable. Est-ce une bonne initiative de la part du club ? En effet, les résultats de l’équipe sont loin d’être satisfaisants ces dernières saisons. Et cela, en dépit du fait que les joueuses aient grimpé petit à petit les échelons, démarrant en district pour enfin rejoindre la D1 à l’issue de la saison 2015-2016. Cela dit, la nouveauté peut relancer dans le football, on l’a vu plus d’une fois chez les hommes. Alors pourquoi ne pas renouveler le staff afin d’amener un vent de fraîcheur ? C’est ce que beaucoup de supporters avaient espéré. Pour le moment, il faudra retrouver Christophe Parra sur le banc de l’OM, au début de la saison. Pour, pourquoi pas, montrer de bonnes choses finalement.

MercatOM

Les départs

Comme au dernier mercato estival, l’OM voit plusieurs joueuses faire leurs valises. Et pas des moindres. Sarah Zahot, Maud Antoine, Yrma Mze Issa et Thelma Fiordaliso ont officialisé leur départ via leurs Instagram. Après cinq saisons, elles quittent toutes le bateau olympien pour de nouvelles aventures. De jeunes joueuses en devenir et très prometteuses pour certaines. Il va falloir pour l’OM les remplacer de façon intelligente.

[À lire pour plus d’informations] « [Officiel] Plusieurs départs à noter chez les féminines »

Les arrivées

Justement, deux nouvelles joueuses ont fait leur apparition dans l’effectif olympien, sur les derniers jours. Deux profils et deux personnes bien différents. L’une fait son retour dans son club formateur après trois années passées à Soyaux et portera la défense : Anaïs M’Bassidjé. L’autre est américaine et a fait son arrivée en Europe par le Havre, avant de signer à l’OM sur ce mercato pour renforcer l’attaque : Ashley Clark. Leur point commun : elles ont toutes les deux 27 ans et ont donc toute l’expérience qu’il faut, pour encadrer la jeunesse.

Les deux recrues se sont d’ailleurs exprimées récemment au micro du club :

« Je ressens de la joie d’être ici. Je suis très excitée par cette nouvelle aventure. Découvrir l’atmosphère, les gens, cela va être génial. […] J’ai toujours entendu parler des supporters et de la ferveur de toute cette ville qui vit autour de l’équipe. […] Les gens semblent géniaux ici, c’est ce que je ressens. »

– Ashley Clark sur son arrivée et son impression envers l’OM

« Je dirais que je suis une battante, que je travaille dur chaque jour sur le terrain, je me bats tous les jours pour mes coéquipières, pour le club et moi-même. […] Je pense que je peux apporter de l’expérience car je joue au foot depuis longtemps, je peux amener cette culture américaine du travail, de l’expérience à cette équipe. […] J’aimerais amener ma bonne humeur dans le travail, mon sourire tous les jours à l’entraînement et juste jouer au football et kiffer. »

– Ashley Clark sur son profil

« Il sait ce qu’il y a en moi en tant que joueuse, en tant que personne, et il veut simplement que j’apporte mon expérience et mon travail à l’équipe. C’était un bel échange et je suis très contente d’être là et jouer pour lui. »

– Ashley Clark à propos de Christophe Parra, le coach

« Je ressens beaucoup de joie, j’avais très à cœur de revenir dans ma ville de cœur, là où tout a commencé. […] Ce qui m’a motivé, c’est mon très bon contact avec Christophe Parra et le projet, qui est dans l’avenir de pouvoir revenir dans l’élite. »

– Anaïs M’Bassidjé sur son ressenti après son retour

« J’aurai un rôle d’accompagnatrice, afin de les guider au mieux. Le haut niveau est fait de petits détails et c’est important de rester concentré. C’est un groupe très jeune mais j’ai à cœur de bien faire les choses. […] L’objectif est de pouvoir remonter dans l’élite et apporter mon expérience dans le groupe. »

– Anaïs M’Bassidjé sur son rôle et ses objectifs avec l’OM

Saison 2021-2022

Si l’on regarde à l’avenir, il faut espérer que la saison ne soit pas tronquée à nouveau. Que les joueuses puissent démontrer leurs qualités sur le terrain durant un exercice entier et peut-être prouver qu’elles peuvent avoir le niveau. Descendues en D2 une nouvelle fois, le résultat n’a pas été aussi bon qu’on l’espérait. Et malgré le comité organisé, c’est bien la deuxième division qui attend l’OM.

On ne peut espérer que du meilleur, surtout après une saison aussi courte. Dès que les Marseillaises auront rejoué plusieurs matchs, on pourra juger de leur capacité à bien se positionner dans ce groupe de D2. Mais actuellement, l’effectif se renouvelle (encore une fois). Cela dit, au vu des deux arrivées, on peut espérer voir un joli mercato, qui renforcera comme il faut l’effectif. Les adversaires restent les mêmes, à l’exception du Havre, qui vient remplacer Saint-Étienne, promu par le comité.

Les Olympiennes reprennent du service le 5 septembre pour le championnat. D’ici là, à elles de se préparer au mieux pour affronter leur groupe. On ne veut plus de déroute, on veut des victoires et surtout de la régularité. Et c’est ainsi qu’elles sauront retoucher à la D1 !

3.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go