MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#MHSCOM : Les notes

En déplacement sur le terrain de Montpellier, l’OM a été tenu en échec au terme d’un match fort agréable (3-3). Réduits à 10, les Olympiens ont fait plus que tenir et ont été proches de l’emporter. Malgré la regrettable égalisation concédée en toute fin de partie, Marseille reste toujours en lice dans la course à la 5ème place. Voici les notes données aux joueurs.

Le barème des notes de la rédaction

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin si un joueur vient à être expulsé, il sera jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué un certain temps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Steve MANDANDA (5,6)

Un match assez contrasté pour le capitaine de l’OM. Lobé d’entrée de jeu sur le premier but de Delort, il n’a pas eu le temps de se mettre dans la partie. Auteur d’une parade énorme en fin de rencontre, il s’incline sur une tête bien placée de Laborde dans les arrêts de jeu.

Pol LIROLA (6,3)

Une performance une nouvelle fois remarquable pour le jeune latéral espagnol. Très actif sur son côté droit, il multiplie les aller-retour tout le long du match et plusieurs de ses percées ont été dangereuses. Il est à l’origine du centre qui aboutit au second but en servant intelligemment Payet. Le système Sampaoli lui va à merveille.

Duje ĆALETA-CAR (2,4)

Évidemment le point noir de la soirée. Expulsé pour une faute aussi grossière qu’inutile sur Sambia (62ème), il laisse ses coéquipiers à 10. Ses prestations se suivent et se ressemblent pour un joueur convoité par le grand Liverpool lors du récent mercato. Avant cela, on l’aura vu errer sur le terrain loupant une multitude de passes et ne montrant aucune envie pour inverser la tendance. Pour finir, on peut légitimement douter de son implication concernant cette fin de saison.

Álvaro GONZÁLEZ (4,3)

L’Espagnol a été en difficulté constante sur les ballons en profondeur comme ses compères de défense centrale. En encaissant un but d’entrée lors de chaque période, il doit faire mieux et retrouver son rôle de patron pour commander sa défense. Une nouvelle fois averti peu de temps avant l’exclusion et plutôt nerveux.

Leonardo BALERDI (5,6)

Le meilleur des trois centraux. Revigoré depuis l’arrivée de Sampaoli, le joueur prêté par Dortmund se fait une place. Solide dans les duels, il comble également certaines erreurs de placement de ses coéquipiers. Aligné sur le côté droit de la défense centrale, il est complémentaire de Lirola avec qui il s’entend très bien.

Luis HENRIQUE (4,4)

De nouveau positionné en tant que piston gauche, le jeune brésilien a eu du mal à se positionner. À un poste qui n’est pas le sien, il n’a également pas été aidé par son coéquipier croate. À plusieurs reprises, on entraperçoit ses qualités offensives et sa technique dans un rôle où il bénéficie d’une certaine liberté. Fautif sur le second but, l’ailier est sorti directement lorsque son équipe à été réduite à 10, remplacé par Perrin.

Pape GUEYE (6,0)

Buteur juste avant la mi-temps, donnant l’avantage à son équipe, il inscrit sa deuxième réalisation de la saison. Sur cette action, il fait preuve de sang-froid en plaçant idéalement son tir hors de portée du gardien adverse. Actif tout le long du match, il impose sa présence physique et soulage son équipe. Guerrier lors de la demi-heure passée en infériorité numérique, on retrouve le joueur qui a su conquérir une place de titulaire lors de la première partie de saison. À l’aise dans ses transmissions vers l’avant, il doit insister sur cet aspect pour peser encore plus dans le jeu olympien.

Pape Gueye, auteur d’un match solide

Boubacar KAMARA (5,9)

Régulier dans ses bonnes performances depuis le début de la saison, il est l’auteur d’une passe décisive sur l’égalisation de Milik. On l’aura vu plus offensif tout le long du match et s’est retrouvé en bonne position pour tirer à plusieurs reprises. Par ailleurs indispensable au bon fonctionnement de l’équipe, il pourrait retrouver une place en charnière lors du prochain match en raison des suspensions.

Dimitri PAYET (6,3)

Double passeur décisif la semaine dernière, il récidive lors de ce match. En offrant le troisième but à Perrin, le meneur de jeu pensait avoir redonné un avantage définitif à son équipe. Altruiste lors du second but en passant le ballon à Thauvin, finalement contré, il retrouve un niveau plus en rapport avec son statut. On l’a senti impliqué sur le terrain en faisant preuve de solidarité défensivement mais aussi en dehors, suivant la fin de match debout à côté du banc de touche. Un retour en forme qui arrive au bon moment.

Florian THAUVIN (4,4)

Depuis l’arrivée de Sampaoli à l’OM, le rôle de Thauvin a évolué. En étant positionné au milieu de terrain, le gaucher s’est retrouvé en position de tir mais rarement sur son bon pied lors de la première mi-temps. Une de ses tentatives aboutira néanmoins au but de Gueye. Lors du deuxième acte, il s’est montré actif mais inefficace. Son tir a frôlé la lucarne d’Omlin avant que le portier ne soit contraint à un arrêt en fin de partie. Lorsqu’il aura assimilé tous les aspects de la nouvelle organisation de l’équipe, il devrait retrouver un niveau plus qu’intéressant. Averti à la 40ème minute.

Arkadiusz MILIK (7,1)

Le meilleur Marseillais lors de cette rencontre contre Montpellier. Buteur lors d’une action magnifique de sa part pour permettre à son équipe d’égaliser, il avait auparavant tenté sa chance en se procurant ses occasions lui-même. Son physique permet également de pouvoir garder plus longtemps la possession du ballon et on peut regretter son remplacement par Benedetto dans les dernières minutes. Omniprésent dans toutes les zones du terrain, il n’hésite pas à redescendre plus bas pour venir chercher le ballon si celui-ci n’arrive pas. Disponible pour ses coéquipiers, il signe l’un de ses meilleurs matchs sous le maillot bleu et blanc. Il inscrit sa 5ème réalisation depuis son arrivée et se distingue par un niveau digne d’un attaquant de classe internationale. Il obtient logiquement la meilleure note de la rédaction de Peuple Olympien !

Milik, meilleur marseillais ce soir

Lucas PERRIN (5,6)

Lancé dans la bataille au sein d’une équipe qui venait d’être réduite à dix, il a eu du mal à se mettre en place sur le plan défensif. On retiendra surtout son premier but à l’OM d’une superbe tête sur un coup franc tiré par Payet. Il mériterait d’avoir une chance lors du prochain match suite aux performances plutôt moyennes et aux suspensions de ses coéquipiers.

Premier but sous les couleurs de l’OM pour Lucas Perrin

Michaël CUISANCE (NN)

Entré à la place de Dimitri Payet à dix minutes du terme, il n’ a pas connu la même réussite que lors de ses récentes apparitions.

Dario BENEDETTO (NN)

Il a remplacé Milik lors des dernières minutes et ainsi ne peut être noté.

Olivier NTCHAM (NN)

En suppléant Thauvin à la 89ème minute, il n’augmente pas son temps de jeu. Il aurait dû garder le ballon lors de ces dernières minutes mais ne peut être tenu responsable de l’égalisation adverse.

Jorge SAMPAOLI (6,3)

Il reste fidèle à sa tactique choisie depuis son arrivée. Le onze titulaire ne change guère mais il doit regretter la présence d’un vrai latéral gauche. Le choix de mettre Luis Henrique à ce poste prouve qu’il ne possède pas beaucoup d’options en raisons des nombreuses blessures. Alors qu’on a assisté à un excellent match, la patte de l’Argentin y est pour beaucoup. L’OM continuait à attaquer même après l’exclusion et fut même proche d’inscrire un quatrième but. Seul bémol, les trois buts encaissés qui font suite à la même punition subie à Nice. En conclusion, les sorties de Milik et Thauvin ont également été préjudiciables dans les dernières minutes.

Arbitrage (3,7)

En expulsant Duje Ćaleta-Car, l’arbitre inflige un cinquième carton rouge lors des trois derniers matchs aux Marseillais. Même si celui-ci souffre d’aucune contestation, il ne faudrait pas que ça devienne une fâcheuse habitude. Secondé par la VAR pour le premier but à juste titre, il a semblé dépassé par les débats sur quelques actions.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments