MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#OMFCL : À la pêche aux Merlus !

Actuellement dans le creux de la vague, l’OM est dans l’obligation de se ressaisir pour venir surfer sur une rencontre plus qu’abordable. Glaner des points sera une nécessité pour ne pas couler au classement général. Dos au mur suite à deux défaites consécutives en Ligue 1, l’équipe phocéenne plonge dans le grand bain pour un match charnière dans la dynamique du groupe.

Des Marseillais en souffrance

Cela fait maintenant quatre matchs que l’OM n’a plus connu la victoire dans l’élite. En grande difficulté offensivement, les occasions ne manquent pourtant pas à nos Olympiens. Mais, en manque de finition et de tranchant face aux cages adverses, l’OM n’enregistre que deux buts depuis mi-septembre. Une activité offensive présente mais trop dispersée. De plus, nos ailiers se heurtent à une défense individuelle efficace avec des prises à deux voire à trois sur l’attaquant. C’est ainsi que l’impact du virevoltant De la Fuente s’en est retrouvé très affaibli. Et si Ünder, lui, continue de bien performer, son absence ne s’en fera que plus ressentir.

Le problème persiste également dans la défense à trois où l’équilibre ne semble toujours pas avoir été trouvé. En couverture, Balerdi fournit un gros travail de récupération contrasté par son irrégularité. De surcroît, les projections de Saliba et Peres créent le surnombre dans l’entrejeu mais en contrepartie exposent grandement l’équipe lors de transitions adverses rapides. On notera également le manque de discipline de l’équipe. Sur la continuité de la saison dernière, l’OM accumule d’ores et déjà 15 cartons jaunes et 2 expulsions en neuf journées de Ligue 1.

Un manque de réussite couplé à des déchets défensifs, une recette à changer pour redresser la barre avant l’échéance face au PSG. On sent néanmoins un collectif soudé et impliqué. Un groupe qui vit bien mais à qui les succès manquent cruellement. En effet, l’intensité et le rythme de jeu imposés par Sampaoli peuvent être très frustrants s’ils ne sont pas récompensés à la longue.

Des Lorientais neutralisés

Auteurs d’une très bonne fin de saison 2020/2021, les hommes de Christophe Pélissier n’ont pas modifié leurs intentions cette année. Actuellement septièmes à égalité de points avec l’OM mais comptant un match de plus, les Bretons affichent une dynamique impressionnante. Ils n’ont perdu qu’un match cette saison, face à Montpellier. Et lorsqu’ils ne gagnent pas, ils partagent les points. Déjà cinq matchs nuls pour eux jusqu’à aujourd’hui. Pour cela, ils peuvent s’appuyer sur un arsenal offensif très efficace, emmené par un imperturbable Terem Moffi. Les Merlus jouissent de victoires clés face à des adversaires comme Nice ou Lille. De belles prestations effectuées sans la présence de Jeremy Morel. L’emblématique défenseur formé au club est toujours en convalescence après un début de saison de haut niveau.

Une arme en moins face à l’OM, mais Lorient peut se réjouir d’un grand retour. Suspendu lors du dernier match, Laurent Abergel est annoncé titulaire ce face à son club de cœur. Élément clé du milieu breton, espérons cependant qu’il ne garde pas sa forme étincelante.

Des dynamiques opposées mais finalement peut-être à l’avantage des Phocéens. La série lorientaise devra en effet s’interrompre, pourquoi pas sur ce match ? De l’autre côté, l’OM aura à cœur de bien performer au Vélodrome, devant plus de 50 000 personnes.

Un match, un hommage

Au delà du sportif, c’est tout un symbole qui sera présent au Vélodrome pour rendre un vibrant hommage au Boss. Tifos, chants, minute de silence… Tout est prévu pour que ce match soit gravé dans l’esprit de tous les supporters marseillais. Un cadre idyllique dans lequel reposera à jamais la mémoire de celui qui a tutoyé les sommets avec l’OM.

Dans cet esprit d’union et de solidarité, la rivalité sportive n’intervient plus. Abergel a tenu à se livrer sur le sujet en tant que natif marseillais :

« Bernard Tapie ? C’est un emblème de l’OM, du stade Vélodrome et de la ville de Marseille. Il a marqué l’histoire du club. (…) Ce sera forcément spécial, c’était un grand nom de l’OM et de Marseille. Ça fait énormément de peine et que ce soit les jeunes ou les moins jeunes, tout le monde sait qui est Bernard Tapie. »

– Laurent Abergel pour La Provence

De l’émotion, de la passion et des actions : un match incroyable qui s’annonce !

Le groupe

La plupart des joueurs sont disponibles pour ce match. La présence des sud-américains, malgré leur calendrier international chargé, renforce un effectif étoffé. Seuls bémols : les absences d’Harit et d’Ünder. Le premier, touché à un adducteur, ne devrait toutefois pas rester indisponible longtemps. Le second, suspendu, purgera sa peine avant de revenir en force pour le Classico.

Les joueurs à suivre

Terem Moffi : Annoncé incertain dans un premier temps, le Nigérian fait bien partie du groupe qui défiera l’OM. Avec deux buts et autant de passes décisives au compteur, c’est l’homme en forme de ce début de saison côté Lorientais.

Dimitri Payet : Incontestable patron marseillais, Sampaoli n’a pas tari d’éloges envers son meneur de jeu, en conférence de presse. Joueur le plus décisif du championnat pour le moment, c’est de lui que le danger viendra.

William Saliba : Installé dans la défense et très régulier dans ses performances, le capitaine des Espoirs sort de deux très bons matchs avec la sélection. De quoi laisser présager du bon pour ce soir.

L’OM doit prendre des points ce dimanche soir face à une équipe de Lorient batailleuse mais prenable. Rendez-vous à 20h45 pour un match alléchant à tout point de vue !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go