MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#OMGSK : 90 minutes de frustration

Pour le deuxième match de ces poules d’Europa League, l’OM recevait Galatasaray pour jouer la première place du groupe. Après 90 minutes de quasi-contrôle pour les Marseillais, le match s’est soldé par un score nul et vierge. De quoi nourrir des regrets sur un match très important à domicile.

Du tout au tout

Ce qui représente bien la prestation des Olympiens, c’est ce changement de niveau entre dimanche et ce soir. Tous les joueurs ont été concernés. Le jeu a été sous contrôle phocéen pendant près de 90 minutes et plus, au vu des deux fois 8 minutes de temps additionnel. Le milieu était très impliqué. le trio GuendouziGueyeLirola rend une copie presque parfaite. Effectivement, en première mi-temps, ceux-ci ont su contrôler leurs adversaires, bien que mis en difficulté parfois. Néanmoins, à chaque relance les trois étaient bien en vu.

Les ailes quant à elles avaient un peu plus de mal. Dieng s’est souvent vu barrer la route et presque privé d’air. Le pressing sur lui était compliqué. Tout comme Ünder. Néanmoins, l’ailier turc, a contrario du Sénégalais, a su plus se délivrer de ce marquage. À de nombreuses reprises, il gagne ses duels et tente des frappes. Prise de risque qui aurait pu être récompensé si Muslera n’était pas là.

En seconde période, l’OM prend clairement le jeu à son compte. Galatasaray ne ressort plus de son camp. En effet, les milieux de terrains des Fatihis se sont complètement fait éteindre par les bleus et blancs. La plupart des seconds ballons sont tous récupérés soit par le milieu, soit par la défense. Les Phocéens asphyxient totalement leurs adversaires. Ünder continue sur la lancée de sa première mi-temps. En effet, il tente, provoque beaucoup et centre dès que possible. Dieng quant à lui retrouve des couleurs en étant replacé sur la pointe de l’attaque avant d’être remplacé par Milik. Marseille reste totalement conquérant, avec beaucoup de jeu offensif. Néanmoins, face à de vaillants turcs, l’OM n’a pas su trouver le chemin des filets.

Un match frustrant

Cette rencontre a été frustrante pour le peuple marseillais. Avec une telle oppression sur les cages de Muslera, finir le match avec 0 but inscrit n’est pas très enthousiasmant. La défense de Galatasaray est restée très solide et a désamorcé toutes les offensives. À chaque décalage et offensive de l’OM, un pied turc était présent pour casser l’occasion. De plus en seconde période, dès qu’un ballon était récupéré, celui-ci était directement bazardé.

À chaque prise de risque d’un Marseillais, la défense de Galatasaray venait bloquer la route avec des prises à trois. Effectivement, les fulgurances n’ont pu exister en raison des bons marquages réalisé par les Aslanlar. Payet s’est souvent vu barrer la route et empêché d’enrouler ou de centrer à sa guise.

Un manque de réussite

La clé de ce mauvais résultat est le manque de présence dans la surface, de réussite et de précision dans le dernier geste. En effet, en première mi-temps, avec le positionnement de Dieng sur l’aile gauche, l’effectif s’est privé d’un avant-centre dans la surface. Payet, dans son rôle de faux 9 n’a jamais pu atteindre la surface.

Lors de la seconde mi-temps, l’accent sur l’attaque est mis. Le jeune Sénégalais est replacé en pointe. Sur des centres de Ünder, il y a plus de présence. Cependant, il continue de manquer quelque chose dans le dernier geste. D’où son remplacement par Milik. Ce dernier, une fois rentré se met bien en vue. Il apporte de la présence et du poids sur la défense turque. Néanmoins, la précision manque encore dans le dernier geste ou la dernière passe.

L’aspect positif

Malgré la frustration, ce qu’il faut retenir de cette rencontre est l’esprit revanchard de cette équipe. Après un dernier match raté en intensité, cette dernière s’est bien ressaisie. Quand Mattéo Guendouzi est en forme, l’équipe performe. Effectivement, il a affiché un très bon niveau ce soir. Malgré un raté lors de son précédent match, il a su rebondir et continuer sur la lancée de ses performances précédentes. Il est le maître du milieu de terrain sur ce match avec Gueye et Lirola.

Cengiz Ünder est également une satisfaction de ce soir. Après plusieurs rencontres où il lui a été compliqué de s’exprimer, il a pris de nombreux risques ce soir. Qui d’autre que lui aurait pu se voir récompensé. De plus, c’est certainement le joueur offensif le plus en jambes lors de ce match.

Certainement l’aspect le plus positif. Le retour sur les terrains d’Arkadiusz Milik. Il a disputé 30 minutes sans se cacher. Il a été présent dans les duels et souvent à la reprise des centres de ses coéquipiers. Une très bonne nouvelle à 3 jours d’un déplacement important.

Comme vous l’avez compris, l’OM est frustré de ce match contre Galatasaray. Entre les débordements des supporters du club de la capitale turque et son jeu ultra défensif, c’est une soirée à oublier rapidement du côté de Marseille. Lors du prochain match ce dimanche, il faudra rejouer avec cette intensité et avec plus de précision à la conclusion.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go