MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMOL : Les notes

L’on sort de cet Olympico avec un sentiment mitigé… Une belle occasion de prendre des points, qui n’aura pas été saisie. Même à 11 contre 10, les Marseillais n’ont pas su arracher la victoire. Voici les notes de la rédaction de Peuple Olympien.

Le barème des notes de la rédaction

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin si un joueur vient à être expulsé, il sera jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué un certain temps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Steve MANDANDA (4,7)

Décevant depuis quelques matchs, sa prestation contre Lyon n’aura pas été une exception. Pas si fautif lors du but Lyonnais, le capitaine devient pourtant un gardien banal. Il n’inspire plus la sûreté qu’il pouvait transmettre à ses coéquipiers lors des attaques adverses, et même ses relances deviennent douteuses et approximatives. Pourvu qu’il se ressaisisse au plus tôt. Cet OM a besoin de lui.

Pol LIROLA (6)

L’on découvre un joueur avec des grandes qualités offensives au fil des matchs. Encore ce soir on a vu son amour pour l’attaque malgré ses égarements, défensifs notamment, en première période. Il a sa petite part de responsabilité lors du but de Lyon en laissant Toko-Ekambi un peu trop esseulé. Mais il s’est rattrapé par des montées intéressantes et un surnombre qui a dérangé la défense lyonnaise.

Álvaro GONZÁLEZ (5,7)

Solide comme à son habitude, il n’aura pas dérogé à la règle. Sauf lors du but adverse, lorsque lui et Duje Ćaleta-Car ont une mauvaise lecture du jeu et ne sortent pas sur Depay, lui donnant ainsi la largesse de peser sur l’action qui mènera au but. Bon match autrement de l’Espagnol sur qui on peut toujours compter.

Duje ĆALETA-CAR (5,5)

Toujours aussi rugueux, il n’a pas fait de cadeaux à ses adversaires. Seul bémol, sa mauvaise lecture lors du but adverse (voir Álvaro González). Pour le reste du match, contenu propre.

Yūto NAGATOMO (4,9)

Brouillon comme à l’accoutumé, mais depuis quelque temps, le Japonais montre un visage un peu plus plaisant. Ça a partiellement été le cas ce soir. Parfois dépassé défensivement, sa volonté a souvent compensé ses lacunes défensives. De mieux en mieux en tout cas, il fera peut-être oublier en partie Amavi, complètement absent cette saison.

Boubacar KAMARA (7,1)

Métronome sur le terrain. Dans les tâches défensives, dans les projections offensives, il a presque tout fait ce soir. Sans lui le match de l’OM aurait été sans doute pathétique, surtout en première période. Il progresse match après match. Il a gagné notamment tous ses duels aériens et est le joueur ayant fait le plus de passes dans le camp adverse. Sa belle percée du bloc Lyonnais (39ème minute) débouchera sur une belle occasion de but mal négociée par Thauvin.

Pape GUEYE (6,8)

Son duo avec Kamara reste un élément de satisfaction majeur lors de cette saison. Durant ce match il n’a jamais hésité à faire le sale boulot (tacles, pressing, fautes sur l’adversaire) pour soulager la défense. Ses frappes vers le but ont créé des occasions majeures, notamment le penalty suite à l’une de ses frappes, touchée de la main par Paquetá. Ses relances ont néanmoins été approximatives et ses nombreuses passes en arrière ont parfois agacé.

Saîf-Eddine KHAOUI (4,2)

Discret et peu présent durant cette affiche, il n’aura pas été à la hauteur de ses précédentes prestations. Sa seule action notable aura été sa volée non-cadrée suite à une passe de Thauvin à la 57ème minute.

Dimitri PAYET (5,9)

Décisif lors du dernier Olympico à Marseille, il a été très effacé en première période. Ses partenaires ont eu du mal à le trouver dans l’entrejeu. Il a élevé son niveau après le but marseillais. Sa seconde période a été nettement meilleure. Il se fera remarquer par une délicieuse passe pour Milik à la 54ème minute. Son travail a déstabilisé les joueurs Lyonnais, menant l’expulsion de Paquetá.

Florian THAUVIN (5,1)

Présent sur des nombreuses actions, il n’aura pas été décisif. Sur une passe de Milik à la 39ème minute, il reçoit le ballon dans la surface et se trouve en bonne posture mais sa frappe est contrée et ne semblait pas cadrée. Trop de déchets ou de mauvais choix, il aura au moins eu le mérite d’être là lors de meilleures occasions grâce à son envie de jouer vers l’avant.

Arkadiusz MILIK (6,5)

Le voir sur le terrain est un plaisir. Son jeu avec et sans ballon crée des actions dangereuses. Pas encore à son encore meilleur niveau, il a été généreux en faisant une passe à Thauvin, mais a aussi été celui qui a égalisé sur penalty. Il le marque avec la manière dans un exercice où l’OM s’était fait remarqué par de nombreux ratés (3 penaltys ratés sur 4 auparavant cette saison). Moins en vue en seconde période, on a quand même aimé sa présence qui a pesé sur la défense adverse.

Michaël CUISANCE (3,2)

Il semble perdu sur le terrain et accumule les mauvais choix. Entré en jeu à la place de Khaoui à la 72ème minute, il se fait remarquer par une mauvaise gestion du ballon lors des dernières actions dans ce match qu’il ne fallait pas perdre. Que lui arrive-t-il donc ? Mystère total !

Nasser LARGUET (3,9)

Il avait sans doute aligné la meilleure composition possible pour ce match au vu de l’effectif. Pour son probable dernier match sur le banc de l’OM, il s’est fait remarquer par une mauvais coaching alors que son équipe était en supériorité numérique. Cuisance remplace Khaoui, et au lieu d’amener un plus, l’équipe se met à jouer quasiment au même niveau que des Lyonnais en infériorité numérique. Henrique, qui a pris plaisir à jouer lors des précédents matchs, ne sera pas rentré dans une rencontre où il pu être fort utile par son pressing notamment.

Arbitrage (7,2)

Il aura permis aux téléspectateurs d’assister à une belle partie de football. Sanctionnant quand il le fallait, il a été le garant d’un match sans interruption inutile. Merci monsieur Benoît Millot.

1.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments