MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMRCSA : Les notes

L’Olympique de Marseille concède le point du match nul contre une équipe strasbourgeoises bien recroquevillée. Après avoir subi le premier but du match signé Stefan Mitrović sur corner, l’OM est revenu grâce à Pipa Benedetto en fin de match. La lutte à la cinquième place est acharnée avec Lens qui va à Paris et Rennes à Bordeaux. La rédaction a attribué les notes de ce pauvre match.

Le barème des notes de la rédaction

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera également jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué assez longtemps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Steve MANDANDA (5,9)

Le numéro 30 ne peut rien faire sur le coup de tête de Mitrovic. Il intervient bien sur les deux frappes de Liénard. Ses relances étaient courtes et précises. Mandanda a, souvent, encouragé ses partenaires qui peinaient à se créer des occasions.

Pol LIROLA (4,7)

Face au duo LiénardCaci, l’espagnol a eu du mal à se projeter. En grande forme, sur les derniers matchs, l’ancien de Sassuolo a délivré un bon centre pour Milik qui n’a pas réussi à faire la différence. Il n’a pas su apporter sa patte offensive. Défensivement, Lirola a laissé pas mal d’espaces dans son dos, même si le danger était minime.

Leonardo BALERDI (5,3)

Le défenseur argentin, loué par Sampaoli, a été quelques fois en difficulté contre Ludovic Ajorque, notamment. L’attaquant strasbourgeois le bat dans un duel aérien peu dangereux. L’ancien de Boca Juniors n’a pas eu la même influence qu’à son habitude et ses interventions étaient limite. Il loupe une grosse opportunité devant le gardien strasbourgeois sur un corner et rate son face-à-face.

Álvaro GONZÁLEZ (4,6)

Le défenseur central espagnol a perdu son duel sur le but alsacien. Il ne saute pas et le défenseur adverse l’a devancé. À l’instar de son équipe, il n’a pas été exemplaire de par ses manques de prises de risque. Ses passes n’étaient pas tranchantes et il n’a rien fait pour remettre l’OM sur de bons rails.

Duje ĆALETA-CAR (4,7)

De retour de suspension, le croate n’est pas exempt de tout reproche. Ses relances vers le côté droit ont été souvent ratées et n’a pas pu changé la physionomie du match. Il concède, avec une bonne intervention devant Diallo, le corner qui donne le but pour le RCSA. Le défenseur central s’est agacé sur Florian Thauvin après une transversale manquée.

Yūto NAGATOMO (4)

L’international japonais est retombé dans ses travers. Un peu mieux sur les derniers matchs, Nagatomo a subi face à Guilbert et ses montées incessantes. Il rate quelques contrôles et prises de balles. Les percées de Bellegarde l’ont mis à mal. Offensivement, il a tenté quelques centres qui n’ont pratiquement jamais aboutis. Luis Henrique le remplacera à la 57ème minute.

Boubacar KAMARA (5,3)

Le milieu de terrain marseillais n’a pas fait un bon match. De par ses relances et son manque d’initiative, le numéro 4 n’a rien apporté offensivement. Kamara a tenté des combinaisons qui n’ont rien apporté. Il reste décisif sur certaines interventions défensives. Fatigué en fin de match, Benedetto le remplacera.

Valentin RONGIER (4,2)

De retour au Vélodrome, l’ancien nantais a eu du mal à se situer dans cette partie. Offensivement, il a manqué de repères et défensivement Rongier n’a pas su bloquer quelques montées adverses. Encore gêné à son talon d’Achille, le numéro 21 est sorti au bout de la 58ème minute pour l’entrée de Pape Gueye.

Florian THAUVIN (3,9)

L’ancien lillois récolte la pire note de la rédaction de Peuple Olympien. Ses échanges avec Lirola n’ont pas été concluants. En fin de match, Thauvin envoie une belle frappe de son pied gauche mais Sels s’interpose. Il frappe le corner pour Balerdi qui manque son duel avec le portier belge. Le reste n’a pas été de haute volée et a manqué d’inspirations sur coups de pied arrêtés.

Dimitri PAYET (4,0)

Le Réunionnais n’a pas pesé dans le match. Ses tentatives ont toutes échouées. Ses corners et coups-francs ne trouvaient jamais preneurs et même ses courtes transmissions ne provoquaient aucun rythme ni occasions. Ses combinaisons avec Milik n’ont pas fonctionné.

Arkadiusz Milik (4,5)

L’attaquant polonais n’a pas été en réussite contre la défense à cinq alsacienne. Il loupe une belle opportunité à quelques centimètres de Sels à la 28ème minute. Il tente une frappe un deuxième période qui s’éloigne du cadre. Ses appels dans le dos de la défense étaient proche du néant. Milik est resté mué toute la rencontre.


Pape GUEYE (4,2)

Son abattage physique a fait du bien pendant la seconde période. Remplaçant Rongier à 30 minutes de la fin, il a souvent fait des passes en retrait, comme à son habitude. Gueye ne s’est pas montré à son avantage. Il a cependant, envoyé une belle frappe des 25 mètres mais contrée par Milik. Il récoltera un carton jaune en fin de match pour anti-jeu. Il sera suspendu pour le match contre Angers à cause d’une accumulation de cartons jaunes en dix matchs.

Luis HENRIQUE (6,4)

Le Brésilien a apporté sur le côté gauche. Sa vitesse, sa technique et ses percussions ont permis à l’OM de se créer des opportunités. Il est l’auteur d’une passe décisive sur le but de Benedetto, du pied gauche. Henrique a mis à mal la défense adverse même si il a été sevré de bons ballons. Il a suppléé Nagatomo à la 58ème minute.

Darío BENEDETTO (NN)

L’attaquant argentin a permis à l’OM de prendre le match nul. Le joueur de 30 ans inscrit un beau but de la tête servi par Henrique. Néanmoins, l’ancien de Boca Juniors n’est pas notable, lui qui a remplacé Kamara à dix minutes de la fin.

La joie de Benedetto et Henrique face au dépit d’Ajorque sur l’égalisation de l’OM.

Jorge SAMPAOLI (5,9)

Son coaching s’est, encore une fois, révélé payant. Deux de ses changements sont décisifs sur l’égalisation des Marseillais. S’il n’a pas réussi à mettre l’OM dans de bonnes conditions en deuxième période, il n’a pas laché et sa grinta a contribué au but de Benedetto.

Arbitrage (4,4)

Orchestré par Stéphanie Frappart, l’arbitrage est, encore une fois, remis en cause dans ce match. Elle donne un coup-franc pour Strasbourg sur une faute inexistante d’Álvaro. Face aux simulations alsaciennes, Frappart n’a pas hésité à mettre le sifflet à la bouche pour avertir les joueurs olympiens et couper le jeu.

L’OM fait donc la mauvaise opération du week-end. Les meilleurs joueurs phocéens n’ont pas été à la hauteur et la course à l’Europe se complique.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments