MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMRCSA : Un nul et des regrets pour l’OM

L’Olympique de Marseille était opposé à Strasbourg ce vendredi dans le cadre de la 35ème journée de Ligue 1. Une rencontre qui s’est soldée par un match nul, marquant de ce fait un coup d’arrêt dans la bonne dynamique du moment. La course pour l’Europe se décidera plus que jamais dans les derniers instants du championnat.

La composition de l’OM

Face à Strasbourg, Jorge Sampaoli a de nouveau composé avec son 3-5-2. Deux changements sont visibles par rapport au match face à Reims : le retour de suspension de Duje Ćaleta-Car qui vient renforcer la défense centrale marseillaise, ainsi que la titularisation de Valentin Rongier à la place de Pape Gueye au milieu de terrain.

Une première mi-temps laborieuse

La physionomie du match s’est dessinée dès les premières minutes de jeu. En effet, les marseillais ont tout de suite eu la maîtrise du ballon. De leur côté, les alsaciens ont opté pour un système de jeu défensif basé sur une défense à 5. La première incursion marseillaise dans la surface adverse, dès la 5ème minute, constitue un premier signal pour la charnière strasbourgeoise. L’intention est claire : l’OM veut s’imposer. Pourtant, au quart-d’heure de jeu, les attaquants marseillais peinent à percer le « bloc bas » et regroupé qui leur fait face. Strasbourg se procure même la première frappe du match à la 15ème minute, sur un corner de leur maître à jouer Dimitri Liénard.

La réponse phocéenne est presque immédiate : sur un corner, Leonardo Balerdi reprend en 2 temps un ballon au point de penalty et oblige Matz Sels à se déployer. Très bel arrêt du portier belge. L’OM maîtrise le jeu donc, mais ne se montre pas dangereux pour autant. Milik, assez esseulé, peine à être trouvé par ses partenaires. Face à cette possession stérile, la formation du Grand-Est concède peu d’occasions et en profite pour se créer des contre-attaques. Ludovic Ajorque tente sa chance à deux reprises (33ème et 37ème minutes) et sollicite Mandanda, sans grande inquiétude, pour le moment.

À la mi-temps, le schéma tactique mis en place par Strasbourg lui a permis de se procurer plus d’occasions que Marseille. Payet touche beaucoup de ballons mais n’arrive pas à déjouer la défense adverse. L’OM n’arrive pas non plus à passer sur les côtés, Nagatomo et Lirola les pistons, étant chacun bien contenus par les joueurs strasbourgeois. Les seules opportunités franches apparaissent lors de coups de pied arrêtés. Il s’agirait alors pour les Olympiens de prendre plus de risques dans leurs offensives en seconde mi-temps.

À lire aussi : [MERCATO] Direction l’Espagne pour Benedetto ?

La possession, mais peu d’occasions

En revenant du vestiaire, l’OM n’a pas vraiment changé son contenu dans le jeu. Sampaoli opère donc deux changements à la 58ème minute. Henrique prend la place de Nagatomo sur l’aile gauche et Gueye remplace Rongier. Deux changements sensés dynamiser la rencontre, le brésilien apportant notamment de la vitesse et de l’explosivité dans son couloir. À la 62ème minute, Payet est à la conclusion d’un beau mouvement collectif mais sa frappe fuit le cadre. De leur côté, les alsaciens ressortent un peu mieux les ballons et tentent plusieurs frappes lointaines par l’intermédiaire de Liénard. Un une-deux entre Kamara et Lirola débouche sur un débordement de l’espagnol, qui parvient à centrer pour Milik. Ce dernier place une tête, trop molle, pour inquiéter outre mesure Sels.

Une fin de rencontre animée

Une impression de déjà-vu…

À l’heure de jeu, le score vierge n’arrange aucune des deux formations. Si Strasbourg se montre toujours aussi intransigeant défensivement, l’OM perd plus de ballons qu’auparavant. Une perte de justesse technique qui va de paire avec un sentiment de précipitation gagnant peu à peu les joueurs olympiens. À la 72ème minute de jeu, Liénard trouve de l’espace à l’entrée de la surface, pas attaqué, il enroule son ballon au premier poteau mais Mandanda se détend et envoie le cuir en corner avec les poings. Le meneur de jeu strasbourgeois se charge du coup de pied de coin et dépose le ballon sur son capitaine Mitrovic, le serbe s’élève au-dessus d’Alvaro et trompe Mandanda d’une tête puissante. Il inscrit son deuxième but de la saison. L’OM est mené, 0-1.

Mandanda est dépassé sur la tête de Mitrovic

Sampaoli enrage. Comme face à Reims la semaine dernière, ses joueurs se retrouvent dos au mur. Le stade est vide, ils ne peuvent compter que sur eux-même pour inverser la tendance.

Des changements qui payent

Depuis l’arrivée de l’entraîneur argentin, l’Olympique de Marseille s’est révélée comme une équipe réactive. Et encore une fois, ce but encaissé a métamorphosé le jeu olympien. Des espaces sont trouvés, et Thauvin, assez discret jusqu’alors, se projette en rentrant intérieur comme à son habitude. Malheureusement, sa frappe est déviée au-dessus de la barre par le gardien. Les marseillais osent. Kamara est remplacé par Benedetto à la 83ème minute afin d’avoir plus de présence dans la surface. Trois minutes après seulement, Gueye lance Henrique dans la profondeur le brésilien prend l’ascendant sur son adversaire et s’arrache pour centrer au deuxième poteau. Benedetto s’envole et prend à contre pied le gardien adverse d’une tête rageuse. L’OM égalise, 1-1.

Benedetto marque de la tête en fin de match

Une fin de match sur les nerfs

Si l’égalisation est acquise, les olympiens cherchent désormais à s’imposer en toute fin de match. Strasbourg prend son temps, Marseille s’impatiente. Les phocéens poussent, sans succès. Les ailiers arrivent enfin à s’exprimer. Cependant, la fatigue se fait ressentir d’un côté comme de l’autre. Milik puis Gueye sont avertis dans une fin de match où la tension règne. Finalement, Stéphanie Frappart siffle la fin du match après 4 minutes d’arrêts de jeu transparentes, score final 1-1.

Avec un Henrique encore décisif et un Benedetto en sauveur, l’Olympique de Marseille n’a pu faire mieux qu’un match nul au Vélodrome. Les marseillais peuvent s’en vouloir. S’ils ont maîtrisé le match dans le jeu, ils n’ont pas su être assez décisif avant le dernier quart-d’heure. Seul le but encaissé a permis à l’OM de se re-mobiliser, une fois de plus, ce sont 2 points de perdus à domicile ce soir. Une opportunité gâchée pour les olympiens de prendre la 5ème place et de l’avance sur les lensois qui se déplacent à Paris ce week-end. En revanche, Strasbourg peut se réjouir de ce nul, qui lui permet de garder de la distance avec la zone de relégation.

Top 5 des buts de l’OM face à Strasbourg

4.6 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments