MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMSCO : Les notes

En cette 37e et avant-dernière journée de championnat, l’OM accueillait Angers dans son stade. Alors que la course à l’Europe était toujours d’actualité, Marseille a fait le coup parfait en s’imposant 3-2 tandis que Lens et Rennes ont trébuché. Milik a marqué un triplé pour le plaisir de tous les Marseillais. Voici les notes de la rédaction !

Le barème des notes de la rédaction

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera également jugé sur son temps de jeu, à condition qu’il ait joué assez longtemps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Steve MANDANDA (5,4)

Les Angevins n’ont pas été si dangereux en première période, par la suite, il y a eu en effet deux buts et des occasions mais Steve a su sortir les arrêts qu’il fallait. Notamment cette magnifique parade à la 56e suite à une frappe de Pereira Lage. Cependant, avec son coéquipier Sakai, ils sont fautifs sur l’égalisation à 2-2. Ils viennent se gêner et permettent aux Angevins de marquer. Mais en parallèle de cette erreur, le match du capitaine a été solide.

Pol LIROLA (6,7)

Toujours plus offensif que défensif, l’Espagnol, fraîchement arrivé à l’OM, nous a de nouveau offert une magnifique passe décisive. Les centres qualitatifs que l’on attendait tant sont enfin arrivés dans les valises de Lirola. Sur le premier but de Milik, il vient déposer un magnifique ballon sur la tête de son attaquant. Sur le reste du match, il est resté disponible bien que plus discret que d’habitude.

Duje ĆALETA-CAR (5,3)

On le sait en méforme cette saison. Sur ce match, il est resté concentré et appliqué mais sans pour autant se démarquer. Il a tout de même failli délivrer une passe décisive à Hiroki Sakai, en reprenant un ballon de la tête en pleine surface. Mais on ne peut pas lui reprocher d’avoir fait un mauvais match en tout cas.

Álvaro GONZÁLEZ (5)

Au côté de son coéquipier croate, Álvaro s’est peut-être plus montré en étant colérique envers l’arbitre qu’en paraissant serein et appliqué en défense. Ce n’est pas son pire match, loin de là, mais tout comme Duje, il semble en méforme sur les derniers mois. Il prend d’ailleurs un nouveau carton jaune pour contestation lorsque monsieur Schneider a signalé qu’il n’y avait pas faute dans la surface avant l’égalisation angevine. Le défenseur conforte sa place au classement des cartons…

Hiroki SAKAI (5,4)

De retour titulaire à la place de Balerdi, qui n’avait pas montré un beau visage la semaine dernière, le Japonais a prouvé à nouveau qu’il avait meilleure mine ces derniers temps. Il a tenu son rang défensivement. On peut même dire qu’il était sur tous les fronts puisqu’à la 21e minute, il s’avance de la tête, un ballon parfait mais repoussé par Bernardoni. Par la suite et comme précisé précédemment, son altercation avec Mandanda a coûté le 2e but d’Angers. C’est bien la seule faute grossière qu’on peut lui attribuer ce soir.

Luis HENRIQUE (5,6)

Comme voulu par de nombreux supporters, le jeune Brésilien est reconduit sur le côté gauche. Cela dit, il a eu quelque peu du mal à se mettre au diapason sur ce match. Quelques pertes de balles et problèmes techniques sont à souligner. Par la suite, il a tout de même apporté sa vitesse et a tenté des combinaisons. Pas son meilleur match à l’OM mais toujours de bonnes choses à retenir pour un jeune en progression. Rappelons qu’il n’a que 19 ans et on sent tout le potentiel qu’il y a en lui.

Valentin RONGIER (5,9)

On pourrait donner un peu le même commentaire pour le milieu français. Rongier, en plus de s’être pris un jaune assez rapidement (22e), il a semblé un peu en retard défensivement. Mais on peut lui louer ses tentatives en attaque. Peu chanceux depuis son arrivée à l’OM, il n’a pas su à nouveau mettre le ballon au fond des filets. Il faut dire qu’en face, il y avait du très lourd dans les cages.

Boubacar KAMARA (6,1)

Le jeune minot a paru également un peu en deçà sur cette rencontre. Cela dit, même quand il ne se montre pas sous son meilleur jour, il offre une prestation correcte. On peut noter quand même que vers la fin de la rencontre, il paraissait fatigué et ne faisait plus vraiment la différence ainsi qu’un manque de vigilance sur le 1er but du SCO. Un problème de coéquipier ? C’est une question à laquelle on ne pourra pas répondre de sitôt. Mais Kamara est jeune également et ne peut pas toujours offrir des prestations XXL.

Dimitri PAYET (7,1)

En opposition avec son match face à Saint-Étienne, le maestro Payet a effectué un grand match. Très bon techniquement, il est allé de l’avant et a proposé une belle panoplie offensivement parlant. Sa 101e passe décisive a été pour Milik, sur son deuxième but. Et à noter également la magnifique passe sur le pion refusé du Polonais. Il est l’auteur de plusieurs passes amenant à un tir et n’a pas faibli durant le match. C’est le Payet que l’on veut.

Florian THAUVIN (6)

Pour son dernier match avec l’OM (car suspendu face à Metz) notre numéro 26 est resté quelque peu discret jusqu’à sa sortie. Un peu comme sur ces dernières semaines finalement. Quelques pertes de balles se sont mêlées à des tentatives en attaque. Il s’est quand même essayé au tir, sans succès, mais aussi aux passes qui auraient pu faire mouche. Une prestation légèrement en deçà quand on sait ce qu’il peut nous offrir sur un terrain. Merci pour ces belles années en tout cas et bon vent monsieur Thauvin !

Arkadiusz MILIK (10)

L’homme du match, mais faut-il le préciser ? Avec son triplé, il offre à l’OM une victoire plus qu’importante. Un vrai attaquant de pointe, qui a dû prendre exemple sur son compatriote du Bayern. Il faut dire aussi qu’avec Payet, ils se trouvent de plus en plus. Les passes sont justes, les remises aussi et derrière, les ballons sont au fond des cages. Il aurait même pu comptabiliser un quadruplé, pour quelques centimètres de hors-jeu. Un match parfait alors que le gardien angevin s’est opposé à lui plus d’une fois. Mais il n’a pas baissé les bras et le voilà un peu plus dans le cœur des supporters.

Milik après son triplé.

Jordan AMAVI (NN)

Le retour que l’on n’attendait presque plus. Blessé au mollet pendant de longues semaines et de longs mois, Jordan Amavi fait son retour sur la pelouse. Il vient remplacer Luis Henrique à la 84e pour certainement apporter un profil plus défensif et stable en cette fin de match. Il n’a rien montré qui puisse mériter une note valable mais son retour fait plaisir à voir.

Bamba DIENG (NN)

Le jeune Sénégalais ne jouait plus sur ces dernières semaines, il a refait surface en remplaçant Florian Thauvin à la 84e. Et on peut dire que le coaching a été gagnant puisqu’il a obtenu le penalty qui a permis à l’OM de remporter le match. Alors arrivé en pleine surface, il arrive à trouver la faute, bien réelle, et oblige l’arbitre à siffler. La suite, on la connait… C’est donc une très bonne entrée pour le jeune joueur, qui ne peut cependant pas nous permettre de le noter.

Darío BENEDETTO (NN)

Remplaçant de Rongier à la 88e, il vient aider son homologue Milik afin de trouver le but tant attendu. Mais contrairement au match face à Strasbourg, ce n’est pas lui qui a pesé dans la balance en marquant. Tout comme ses deux coéquipiers, on ne peut lui attribuer de note.


Jorge SAMPAOLI (6,5)

Le bouillant coach argentin s’est fait entendre. Mais en commençant par sa composition, rien de bien surprenant. Il remplace Balerdi par Sakai et installe Rongier au milieu en l’absence de Gueye, ainsi qu’Henrique à la place de Nagatomo. Par la suite, il s’est fait exclure suite à deux cartons jaunes pour contestation auprès du corps arbitral dans l’affaire du 2e but angevin. Sampa’ a laissé tomber le sweat juste avant, on connaissait la suite. Mais son coaching a été bon, en dehors de son comportement qui lui a offert une place dans les tribunes pour le dernier match de la saison.

Arbitrage (4,8)

Un match étonnement tendu avec de la VAR et des cartons sur et en dehors du terrain, voilà le résumé du match du point de vue des arbitres. Ceux-ci, menés par Frank Schneider, ont tout de même gardé le match en main. Ils n’ont pas fait preuve d’efficacité cela dit, lors des visionnages dans le car mais les bonnes décisions ont été prises finalement. Que ce soit sur le 2e but d’Angers ou sur le penalty accordé à l’OM.

Une prestation convaincante des hommes de Sampaoli qui ont su faire parler le mental en fin de match. Les quelques méformes de certains joueurs n’ont finalement pas fait sombrer l’équipe. Les deux buts étaient certes évitables, comme bien souvent mais la technicité et la maîtrise ont fait de l’OM le gagnant de la rencontre.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments