MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Un mercato digne de l’Olympique

C’est enfin terminé sur le sol français. Le marché des transferts vient d’être clôturé. Les arrivées auront été nombreuses dans la cité phocéenne. Maintenant que Marseille ne peut plus recruter jusqu’à l’hiver, il est temps de faire le point sur ces nouvelles recrues.

Une nouvelle défense

La défense olympienne connaît un radical changement depuis la saison passée. Effectivement, depuis le début de l’exercice 2021-2022, les trois centraux alignés sont des nouvelles recrues : William Saliba, Luan Peres et Leonardo Balerdi.

Le premier arrive en prêt sec d’Arsenal. Il cumule les prêts depuis deux saisons (Saint-Etienne, Nice puis Marseille). Depuis son arrivée, Saliba est aligné systématiquement, cumulant les belles performances défensives. Il se projette également très bien vers l’avant et est très présent aux duels aériens. Une recrue pour cette saison très importante qui constitue un jolie coup de la direction marseillaise.

Le second est un Brésilien. Il s’agit de Luan Peres. Ce dernier arrive de Santos pour 4,5 millions d’euros. On l’annonce comme le second meilleur joueur du Brésil et comme un roc défensif. Lors de son premier match officiel en ligue 1, il n’est pas chanceux. Effectivement, après un ricochet, il met le ballon au fond de ses propres filets. Récidive contre Bordeaux. Néanmoins, malgré ces quelques manques de réussite, Peres est un nouvel élément important. Il est efficace dans la lecture du jeu et les interceptions. Il réalise également des percées intéressantes dans l’animation offensive. Un transfert très intéressant pour l’effectif olympien.

La dernière arrivée est Leo Balerdi. Celui-ci s’est vu rapatrier par l’OM suite à un prêt jugé concluant par Sampaoli. Balerdi revient donc, conscient de l’ADN marseillais, prêt à faire de meilleures performances. Cependant, son retour reste compliqué. Il récolte un carton rouge sur les précédents matchs et n’est pas irréprochable sur certains buts. Ses matchs ne restent pas mauvais, il est quand même intéressant, mais à l’image de ses compatriotes défensifs, il faut apporter plus de solidité défensive (cinq buts en trois rencontres). Une recrue qui renforce tout de même un effectif peu étoffé.

Luan Peres et Saliba sous leurs nouvelles couleurs.

Un milieu plus technique

Dans le recrutement phocéen, le milieu de terrain s’est trouvé au cœur des pistes de recherche. Effectivement, la peur de perdre Boubacar Kamara a sollicité la nécessité de recruter à ce poste-là. Le départ d’autres joueurs à ce poste ont permis l’arrivée du capitaine des Espoirs, Mattéo Guendouzi et Gerson Santos.

Le capitaine des Espoirs français est une recrue très importante pour le club. En effet, son état d’esprit, bien qu’à l’origine de soucis avec ses précédents clubs, semble bien coller avec l’atmosphère phocéenne. Sur ces matchs, l’envie de Guendouzi s’affiche clairement, que ce soit dans les duels ou dans les déplacements sans ballon. En surplus, sa qualité technique fait énormément de bien au milieu, qui avait perdu en technique depuis le départ de Sanson l’hiver passé. Un duo OM-compatible donc.

Celui qui est considéré comme le meilleur joueur de la précédente saison de championnat brésilien, Gerson, est quelque peu en difficulté. Tête d’affiche du mercato de par la somme déboursée par l’institution marseillaise (autour des 25 millions d’euros), il montre de belles qualités mais son adaptation se ressent encore. Effectivement, il se retrouve souvent dos au jeu et touche peu de ballons. Cependant, lorsqu’il arrive à se retourner, toutes ses qualités sont observables. Il tente avec réussite des passes lasers ou amorce des attaques. Il sait également bien dribbler, à l’image de plusieurs gestes techniques. Et il est également décisif à deux reprises sur les trois matchs marseillais : un but et une passe décisive. Des débuts qui sont durs sur certains points mais qui restent très prometteurs pour la suite.

Gerson, Guendouzi et les autres recrues.

Les ailes sont servies

Les ailes de l’équipe se sont retrouvées inexistantes avant le début de ce mercato. Le départ de Flotov’ et de Lirola ont provoqué la nécessité de recruter. Chose faite.

Konrad De la Fuente, feu follet américain, est une recrue très importante et un super coup pour le club. Effectivement, sa vitesse, sa percussion et ses dribbles font énormément de bien dans la réussite offensive. Depuis le départ d’Ocampos, ce côté gauche se retrouvait beaucoup délaissé. De la Fuente est un joueur généreux, pas avare d’efforts et décisif, quelque chose qui a beaucoup manqué la saison passée. Un élément offensif qui apporte beaucoup de bien à l’effectif. Son faible coût (trois millions d’euros) illustre bien le coup de maître de Pablo Longoria.

Arrivé en prêt avec option d’achat de la Roma, Cengiz Ünder est venu pour combler le départ de Thauvin. Et quel début de saison ! Malgré quelques difficultés dans le jeu, il n’en reste pas moins très important. Ce dernier apporte énormément sur les transitions offensives et les duels. Ses trois buts montrent sa confiance et sa réussite actuelles. Son option d’achat se situe autour des dix millions. La suite de sa saison nous en dévoilera plus.

Presque attendu comme le messie, Pol Lirola réalise son retour avec Marseille. Après de longues semaines de négociations, un accord aura était finalement trouvé autour des 11 millions d’euros. Un retour qui s’annonce palpitant. Il n’a fait qu’une seule apparition de 15 minutes, néanmoins, après la trêve tout porte à croire qu’il sera de retour sur de plus longues durées.

Les nouveaux ailiers.

La relève de Mandanda

L’arrivée de Pau López au poste de gardien apporte du renouveau. Avec le départ du doyen, Pelé, la place de second était libre et c’est ce dernier qui l’a récupérée. Il se retrouve prêté une saison avec option d’achat, levée au bout de 20 matchs. Elle se situe autour des 12 millions d’euros. Ses débuts restent attendus avec les performances compliquées de Mandanda. Affaire à suivre.

Pau López lors de son premier échauffement au Vélodrome, contre l’ASSE.

Money Time mercato

La dernière recrue estivale, Amine Harit, aura connu quelques difficultés avant de pouvoir être Olympien. La DNCG bloquait le prêt sec du Marocain suite à de grosses dépenses marseillaises. Finalement, c’est le 1er septembre, suite à l’accord de régression de salaire d’Álvaro et Lirola, que la DNCG a accepté le prêt. Un premier soulagement de pouvoir compter une nouvelle recrue. Nouveau soulagement également puisque ce dernier va pouvoir devenir la doublure de Dimitri Payet. En surplus, Harit peut jouer sur tous les fronts de l’attaque. Le retour de trêve est très attendu, en espérant le voir rapidement à l’œuvre.

Amine Harit pendant son dernier match de Bundesliga la saison passée.

Quelques petites arrivées

Un jeune du Real Madrid est arrivé gratuitement. Il s’agit de Pedro Ruiz. Il s’est engagé trois saisons avant d’être prêté en Eredivisie (championnat néerlandais).

Deux jeunes joueurs du centre de formation niçois sont arrivés gratuitement. Il s’agit des ailiers Ben Seguir et Bilal Nadir. Ils viennent renforcer la formation olympienne.

Ce mercato phocéen aura été palpitant. De superbes arrivées ont animé les deux mois haletants pour les supporters. Après les échecs des transferts de dernière minute, cette fois-ci ce n’aura pas été le cas. De quoi féliciter toute la direction du club !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go