MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Valentin Rongier, le couteau suisse marseillais

Arrivé lors du mercato estival de 2019 dans la cité phocéenne, Valentin Rongier s’est peu à peu acclimaté à cette équipe marseillaise, devenant un atout phare pour ses entraîneurs. Pouvant jouer à plusieurs postes, il est aujourd’hui une pièce maîtresse de Jorge Sampaoli.

Un Joker indispensable

Transféré en qualité de Joker pour 13M + 3M de bonus, l’ancien nantais est vite devenu indispensable. Utilisé à 28 reprises lors de sa première saison avec l’OM, il a su trouver la confiance d’André Villas-Boas. En effet, celui-ci l’a extrêmement fait jouer puisqu’au cours de la saison 2020/21, Valentin Rongier a fait 34 apparitions sous le maillot olympien. 

Sa complémentarité avec Morgan Sanson, son omniprésence sur le terrain et la propreté de son jeu avaient conquis Villas-Boas qui lui avait d’ailleurs octroyé une place majeure dans son onze de départ. 

Un début de saison compliqué 

Blessé lors de la reprise en main de l’équipe par Jorge Sampaoli, le milieu de terrain marseillais n’avait pas joué lors de la fin de saison dernière. C’est au cours de la préparation estival que Valentin Rongier s’est rendu compte qu’il n’était pas dans les plans du technicien argentin. En plus de voir arriver Gerson et Gendouzi au mercato estival, l’ancien nantais avait des doutes sur sa place dans le nouvel effectif marseillais. Le marseillais de 27 ans considère ce moment comme charnière pour la saison à venir puisqu’il lui a fait avoir un déclic :

« Ce qui m’a le plus marqué, est qu’à un moment donné, quand le coach a parlé des milieux de terrain, il a cité tout le monde sauf moi. Je vais lui montrer qu’il peut compter sur moi et que je peux aider l’équipe. »

Rongier se confiait sur son début de saison compliqué au micro de BFMTV

Avec les efforts et le travail acharné effectué durant les entraînements, Valentin Rongier a su convaincre Sampaoli de l’intégrer dans la rotation. Il a ainsi pu jouer 19 minutes au Vélodrome contre Bordeaux, puis 34 minutes lors du malheureux OGC Nice-OM.

Cependant, c’est lors de son match face à l’ASSE que Valentin Rongier a su réellement montrer ses qualités, dans un poste hybride qui, manifestement, était fait pour lui. 

Valentin Rongier face à Angers. 2020

Un poste hybride qui a tout changé 

C’est en effet lors de sa prestation face à l’AS Saint-Étienne que Valentin Rongier a fait ses preuves. Positionné sur le flanc droit du milieu marseillais, celui-ci jouait un rôle de milieu de terrain en phase offensive mais devait se positionner en défenseur droit lors des phases défensives. Il s’avère que ce positionnement ne dérange pas le joueur marseillais qui « n’a pas peur de répéter les efforts » comme le disait-il à nos confrères de BFM. En deuxième période, c’est même lui qui délivre la passe décisive sur le but de Gerson. Ce soir-là, Valentin Rongier est sorti sous une standing ovation du stade Vélodrome, amplement méritée. 

Au cours de la saison et selon les matchs de l’Olympique de Marseille, ce poste hybride peut prendre plusieurs formes. Dernièrement, le milieu marseillais a avoué que son rôle était maintenant plus défensif. Effectivement, on a pu constater que lors de ses dernières prestations, il occupait le poste de latéral droit en phase défensive mais qu’en phase offensive il ne pouvait intégrer l’entrejeu que lorsque le ballon avait atteint la partie du terrain adverse. Ainsi, cela permet de donner une solution supplémentaire aux défenseurs centraux lors des sorties de balles. 

Un poste complexe lui permettant un temps de jeu considérable 

Avec 13 matchs à son actif cette saison, Valentin Rongier s’affirme comme un pilier de cette équipe phocéenne. Considéré par Eric Di Meco comme un des trois meilleurs marseillais de ce début de saison avec Mattéo Guendouzi et Dimitri Payet, sa polyvalence lui fait prendre une toute autre dimension. 

Ses statistiques parlent pour lui. Avec près de 89,32 % de passes réussies dont 94,17% dans son camp, il affiche un jeu très propre devenant un élément moteur de la relance marseillaise. 

Statistiques de Valentin Rongier. Source : Foot Mercato

Dans ce nouveau poste hybride, l’ancien nantais semble s’épanouir. Il lui reste tout de même un grand point à améliorer dans son jeu, sa finition. En effet, il reste à 0 but toutes compétitions confondues cette année et seulement 1 but durant son passage à l’OM. 

Valentin Rongier, qui était arrivé en tant que joker, semble pleinement assumer son statut. Positionné dans un rôle hybride qu’il occupe à merveille, son rôle dans l’effectif marseillais ne fait qu’accroître. On peut alors se demander si son poste hybride peut lui donner une autre dimension jusqu’à peut-être aller taper à la porte de l’Équipe de France.

5 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go