MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Ali Mohamed, international et pourtant ?

Natif de la génération 99 de Boubacar Kamara et neveu de Kassim Abdallah (ex-OM), Ali Mohamed est un pur produit du centre de formation de l’OM. Latéral droit de formation, il signe son premier contrat professionnel à l’été 2019 après 3 saisons passées avec la National 2. Mais depuis, il n’a toujours pas obtenu la moindre minute de jeu en professionnel. Comment l’expliquer ?

Un jeune de Marseille

« Marseille, c’est mon club formateur, c’est ma ville ». Abdallah Ali Mohamed naît à Moroni (Comores) le 11 avril 1999. L’année suivante, il rejoint sa grand-mère en France. Il débarque donc dans les Bouches-du-Rhône à l’âge de 1 an. Et c’est au quartier de la Busserine à Marseille qu’Ali Mohamed grandit et se rapproche du football. L’ASC des 3 Cités, puis ensuite le SC Air Bel accueillent successivement le jeune comorien dans son apprentissage. Et c’est en 2012 que l’histoire entre Ali Mohamed et l’Olympique de Marseille débute. Il intègre le centre de formation phocéen et évolue dans chacune des catégories de jeunes du club. Là-bas, il côtoie rapidement Boubacar Kamara et Lucas Perrin, présents également à l’OM depuis leur plus jeune âge. Et c’est finalement à l’été dernier que le club lui propose son premier contrat professionnel.

Régulièrement appelé en sélection nationale

Convoqué en sélection nationale sans avoir évolué une seule fois en professionnel ? Ça a été le cas de nombreux footballeurs pour renforcer les sélections dites mineures. Ballah (surnom d’Ali Mohamed) en fait partie. Depuis 2017, il est appelé de manière fréquente par le sélectionneur de son pays les Comores. Dans un premier temps, il est essayé dans des matchs amicaux de fin de saison (défaite 1-0 face au Togo et victoire 1-0 contre la Mauritanie). A la suite de cela, le jeune olympien devient rapidement titulaire pour les matchs de qualifications pour la CAN 2019. Même si les Comores n’y participent finalement pas, Ali Mohamed fait l’unanimité à son poste. Il remplace au fur et à mesure son oncle Kassim, au poste en sélection depuis de nombreuses années. 

Son profil

Latéral plutôt moderne, ses caractéristiques sont plutôt offensives. En effet, comme beaucoup d’offensifs reconvertis, Ballah n’échappe pas à la règle. Il est plutôt à l’aise la balle aux pieds, rapide et puissant sur son côté droit. Ali Mohamed possède toutes les aptitudes du bon contre-attaquant, et cela s’est notamment vu dans ses performances avec l’équipe réserve. Il joue régulièrement sur le flanc droit de la défense, ou éventuellement en tant qu’ailier, et apporte satisfaction.

Pourquoi ça coince ?

Dans un premier temps, Ali Mohamed possède des lacunes qui ne pardonnent pas à son poste. Tout d’abord, il doit s’améliorer au niveau de sa justesse, que ce soit au niveau de la relance, mais aussi dans le dernier geste. Un élément important qui fait basculer un match dans un sens comme dans l’autre. Aussi, Ballah éprouve parfois des difficultés sur le plan défensif. En effet, le jeune olympien perd encore un bon nombre de duels et a tendance à se livrer sur certaines phases de jeu. Des défauts qui peuvent être corrigés avec l’expérience. Cela passe évidemment par du temps de jeu à un plus haut niveau.

L’entraîneur de l’OM, André Vilas-Boas, compte beaucoup sur les deux latéraux droits de l’équipe première déjà en place. Effectivement, Hiroki Sakai et Bouna Sarr font le job depuis plus de quatre saisons au sein de l’équipe. Le technicien portugais avait également déclaré durant le mercato hivernal vouloir le prêter afin qu’il ait du temps de jeu ailleurs. « C’est important de trouver du temps de jeu, et avec nous cette saison ce n’est pas possible. On va voir s’ils ont de bonnes options en janvier » a déclaré AVB en conférence de presse, le jugeant trop juste pour l’intégrer dans la rotation.

L’OM compte sur ses jeunes, et Ali Mohamed aura sa carte à jouer d’ici quelques saisons. Doté d’un fort potentiel, Abdallah doit rapidement trouver un point de chute en prêt cet été pour poursuivre sa progression et espérer gommer ses différentes faiblesses.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go