MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Álvaro : une communication exagérée mais maîtrisée

Poings rageurs après un tacle rugueux, cris de ferveur pour l’OM, live Twitch riche en blagues et déclarations d’amour envers le club phocéen, Álvaro est adoré des supporters marseillais. Décryptage de la communication du joueur espagnol.

Mi-juillet 2019, le défenseur central de Villarreal débarque à la commanderie. Un transfert assez discret, au vu de la faible notoriété du joueur. Il est un défenseur correct de Liga, qui a connu du moins bien. Les supporters ne s’emballent pas outre mesure.

Au contraire, des doutes s’immiscent quand à son âge, mais rien de tranchant. Sur le papier, c’est un joueur qui semble n’avoir jamais triché, pas excellent avec le ballon mais qui répond toujours présent et ne se cache jamais.

La genèse d’une histoire d’amour

L’OM en plein chantier, ne commence pas de la meilleure des manières l’exercice 2019-2020. Après une défaite face au Stade de Reims, l’Olympique de Marseille se sépare de Nantes sur un score vierge. L’équipe de Phocée prend le temps de huiler ses rouages.

Sur cette rencontre et les suivantes, un joueur retient l’attention. Il s’agit du numéro 3. Il est très sérieux, pas toujours appliqué, mais surtout très intéressant sur le plan défensif. Le début d’une belle histoire.

Son tempérament est apprécié des supporters, et il l’a très bien compris et surtout rapidement. À l’image du stade qui s’est levé lors de son tacle glissé sur Ryad Boudebouz.

Gestion des réseaux sociaux

Dès son arrivée en terre olympienne, il s’empare des réseaux sociaux et montre un attachement précoce envers le club. Entre des photos bouche sur l’écusson du maillot, des tweets « Allez l’OM » très expressifs… De grandes déclarations sur l’ambiance au Vélodrome, également. La mayonnaise a pris très rapidement. Tout ceci incorporé à des performances stables, voire plus que correctes, la recette est parfaite.

La saison se poursuit et la mission suit son cours. Ses partages de designs, de vidéos courtes mais très bien réalisées, fonctionnent. Les supporters commencent à le porter dans leur cœur. Son nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux augmente progressivement (160 000 sur Instagram contre 52 000 à son arrivée, 95 000 sur Twitter contre 64 000 à son arrivée). Une aubaine médiatique pour le club comme pour l’Espagnol.

Les exagérations

Álvaro, a aussi eu son lot de sorties médiatiques appréciées dans la majorité mais dans le fond assez particulières. Lors d’une interview accordée à Rodrigo Fáez, le défenseur central glisse avec un brin de malice qu’il n’y a qu' »un seul olympique, c’est l’OM. Eux c’est le Football Club de Lyon ».

De quoi faire monter la pression avant le match et surtout attirer l’œil des supporters, encore une fois. Une pique qui lui rapporte du soutien. Il parle à peine français, mais il ne s’empêche pas de provoquer le rival.

Pendant le confinement, Álvaro montre son amour pour les jeux vidéos. Sur des jeux de tir ou FIFA, il se lance sur la plateforme Twitch. L’occasion pour lui de rire et provoquer Lihadji. S’en est suivi le fameux #àladouche, cela plaît, malgré le caractère un peu épicé de la déclaration.

Il a ensuite participé à une rencontre FIFA 20 avec le youtubeur Rocky, de quoi renforcer sa cote sympathie et d’exhiber ses progrès dans la langue de Molière.

L’épisode de son maillot de l’OM étant jeune a aussi été un tournant dans la communication de l’ancien de l’Espanyol Barcelone. De quoi pousser à la parodie pour certains.

Jeu de pouces avec le club

La communication digitale est une véritable obsession pour JHE. Et l’OM a énormément progressé dans ce domaine. Tout comme donc l’ex-pensionnaire de Liga. De quoi échanger (beaucoup sur Twitter) et lui donner un rôle proche de celui d’ambassadeur. Le club sudiste a « mis le paquet » sur les vidéos YouTube promotionnelles et interactives entre les joueurs. González en est ravi.

Le duel lancé sur Instagram, pour savoir qui est le meilleur entre Duje et le natif de Potes, ne s’inscrit pas dans la meilleure idée tenue par le pôle communication du club olympien. Mais l’Espagnol a remporté haut la main ce sondage. L’équation communication est à pointer. Le Croate, très discret sur les réseaux sociaux et de manière générale, se trouve aux antipodes d’Álvaro. La proximité avec les supporters, les échanges, l’impression de le voir souvent, le capital grinta et sa bonne saison apparaissent comme les raisons de ce choix.

4 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments