MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

André Villas-Boas en zone de turbulence

Alors que l’OM est très actif sur ce mercato hivernal, les résultats sur le terrain sont de plus en plus décevants. Villas-Boas est au cœur de la polémique. Après une première saison satisfaisante où il est entré dans les cœurs des fans marseillais, « AVB » vit une deuxième saison assez mitigée.

Un manque de constance

Tout avait pourtant bien débuté pour l’OM d’André Villas-Boas cette saison : une victoire d’entrée en Ligue 1 face à Brest, et cette victoire historique face au PSG. AVB redonnait la victoire à l’OM dans un Classique, et cela après dix ans de disette face au rival historique. Le peuple marseillais retrouvait le sourire et son honneur perdu. On pouvait s’imaginer que ce serait le début d’une longue et belle série des victoires. Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu.

Une succession des matchs nuls en championnat, des débâcles en coupe d’Europe jusqu’au triste record des défaites consécutives en Ligue des Champions ; Villas-Boas n’arrivait plus à remotiver ses troupes et retrouver la formule magique qui a fait ses succès de la première saison.

Malgré les multiples appels des groupes des supporters à un changement d’attitude sur le terrain, les résultats ne se font pas suivre. Allant même jusqu’à perdre contre Nîmes, une équipe de bas de tableau, et perdre une probable place pour la Ligue des champions. En bref, l’OM ne fait plus peur.

AVB au cœur des critiques

Au cœur des critiques ces dernières semaines, AVB traverse sa première réelle crise à l’OM. Une zone de turbulence qui affecte sa relation avec les joueurs. Puisque selon les dernières révélations de l’Équipe, il aurait perdu le soutien d’une partie du vestiaire.  

Depuis un temps, il semble tendu comme le prouve son embrouille avec un journaliste de La Provence. Il ne semble plus vouloir se mouiller tout seul, et donc n’hésite plus à mettre les joueurs devant leurs responsabilités. Comme lors de sa dernière intervention sur le manque d’efficacité de  Dario Benedetto ou le cas Thauvin/Payet.

Plusieurs questions se posent : a-t-il encore la motivation de continuer son aventure phocéenne ? Lui qui n’hésite plus à signaler qu’il peut quitter son poste. Peut-il avoir la motivation nécessaire pour redresser la barre, alors qu’il n’est pas non plus pressé de prolonger son contrat ? Peut-il galvaniser les nombreux joueurs du club arrivant en fin de contrat en juin ?

Un avenir toujours flou

Son avenir étant remis en question aux yeux des observateurs, plusieurs rumeurs sur sa succession ont pris le jour après la déroute face à Monaco. D’Ernesto Valverde, ancien coach du Barça, à Christophe Galtier le coach du LOSC en passant par Lucien Favre, ancien coach du Borussia Dortmund, les noms s’enchaînent.

Résumé de la défaite de l’OM à Monaco

Le plus probable pour l’OM qui a des déficits financiers, serait d’aller jusqu’à la fin de son contrat. Pour éviter les frais liés à son éviction, qui coûteraient quatre à cinq millions d’euros au club selon La Provence.

Dans ce cas, la crainte serait que les résultats catastrophiques actuels deviennent pires du fait que son discours ne semble plus passer auprès des joueurs. À moins que la période actuelle soit une simple tempête passagère. Elle serait peut-être créée par les nombreux changements au sein du club depuis le début de la saison et durant ce mercato hivernal. André Villas Boas traversera-t-il indemne cette tempête ? La suite reste à voir…

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments