MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Bilan fin de saison] Valère Germain : sans surprise

Pour ce nouveau bilan de saison, c’est Valère Germain qui est le dernier joueur à passer individuellement sur le grill. Retour sur une (nouvelle) saison compliquée pour l’attaquant olympien.

Sa saison en chiffres

30 matchs TCC (25 en Ligue 1, 14 titulaire/ 11 remplaçant)
1349 minutes jouées
2 buts 
5 passes dé (3 en L1)
1 carton jaune

Eternel recommencement

Pour sa troisième saison sous le maillot de l’Olympique de Marseille, Valère a encore déçu la plupart des suiveurs du club phocéen. La plupart, car comme à l’accoutumée, il divise. En effet, cette année encore et comme depuis son arrivée, il a de nombreux détracteurs, mais aussi en parallèle quelques soutiens sans faille.

Comme depuis ses débuts, Germain a un rendement insatisfaisant. Il énerve par ses ratés ou ses absences dans la surface. Beaucoup estiment même qu’il est inutile. Cette saison encore, il n’est effectivement pas un tueur dans la surface. Physiquement, il pêche également. Il ne se fait pas prier pour se faire bouger par les défenseurs adverses. Comme en témoigne l’action face à Chedjou en toute fin du dernier match des phocéens. Ce souvenir a hanté plusieurs nuits les esprits des supporters qui, dans l’optique d’une fin de saison sous haute tension, lui reprochaient de s’être lamentablement jeté au sol après un contact pourtant pas si physique. Beaucoup le voyaient comme le responsable de l’égalisation amiénoise.

Finalement, nombreux étaient ceux qui avaient revu leur jugement après revisionnage d’images et avec un peu de recul. On pouvait en effet reprocher une mauvaise gestion des actions (le contre marseillais et l’action du but) à plusieurs Marseillais, mais Germain, après une récupération à proximité de la surface olympienne et une course d’une trentaine de mètres pour remonter le terrain était peut-être le moins fautif, celui à qui on ne pouvait pas vraiment reprocher d’être tombé sur un contact à la 95 ème. Et certains l’avaient visiblement compris en revenant sur leur première impression. 

Pas assez présent dans la surface, pas assez tueur lorsqu’il s’y trouve, assez frêle physiquement… C’est bien trop peu qu’on se le dise, même s’il a d’autres qualités, notamment son jeu de tête. Il est donc plutôt intéressant dans les airs, certes, mais si on s’en fie aux chiffres, il est évident que n’importe quel supporter attend plus d’un attaquant. Et que n’importe quel attaquant se doit de faire mieux. Mais, peut-on vraiment dire pour autant que tout est à jeter?

Concurrence ou association?

Une fois n’est pas coutume, c’est un sujet qui fait débat. Il y a les partisans du « Valère Germain est mauvais peu importe les circonstances, il ne vaut rien » et ceux qui sont plutôt « dans un système à deux pointes, il est intéressant », par exemple. Il semble facile de dissocier ici le « vrai » du « faux ». Effectivement, le natif de Marseille n’a pas débuté sa carrière à l’OM, et son passé parle pour lui. A Nice ou Monaco, c’était un bon joueur plutôt apprécié. Et si un club comme l’OM l’a recruté, ce n’est probablement pas pour rien. Dans un 4-4-2 à Monaco, il était le premier remplaçant de Mbappé ou Falcao quand l’un ou l’autre ne jouait pas. Et ça lui réussissait, pour la simple et bonne raison que c’est un joueur qui dézone beaucoup donc nécessairement, il paraît difficile de ne compter que sur lui dans la surface.

A l’OM, les années ont passé et les discours sont restés. Souvent, ceux qui ont cru ou croient toujours un peu en lui réclament qu’il soit absolument associé en pointe. Cette année, le coach l’a utilisé dans différents systèmes ou a différents postes, mais le plus souvent à droite de l’attaque comme lors d’un match sous haute tension. Revenons dessus.

Match référence

Ça commence mal…

Si l’ensemble des supporters s’accorde à dire que le fils de l’ancien olympien Bruno Germain n’est pas à la hauteur de ce qu’on attend d’un attaquant, qui plus est à l’OM, il n’en reste pas moins utile et performant dans certains matchs, comme à Monaco en septembre par exemple où il avait rendu une bonne copie. Mais le plus marquant n’est pas celui-là. Cette année, il s’est notamment illustré dans un match, et quel match!

Souvenez-vous. Février 2020, la bande à Mandanda se rend chez les Dogues pour accroitre l’écart de points entre le club nordiste et l’OM. Ce soir-là, les hommes d’Andre Villas Boas sont en difficultés, comme depuis le début de l’année 2020. Les rouges et blancs dominent. Ils marquent logiquement un but et les olympiens voient même leurs adversaires doubler la mise dans la foulée. Ils accusent le coup, mais sont rapidement rassurés lorsque ce second but est finalement refusé. L’espoir renaît. Les bleus et blancs tentent d’inverser la vapeur et ils mettent les ingrédients pour y parvenir.

En effet, le match s’emballe lorsqu’ils obtiennent un penalty, stoppé par Maignan qui douche les espoirs naissants des Marseillais. A ce moment du match, au vu de la difficulté à entrer dans la partie et des évènements récents avec cet échec notamment, on pense que les deuxièmes de ligue 1 ont pris un coup derrière la tête, mais il n’en est rien.

Germain tout terrain

Ils poursuivent leurs efforts et se voient récompensés quelques minutes plus tard grâce à…Germain, positionné à droite de l’attaque olympienne ce soir-là. Il coupe de la tête et au premier poteau un corner de Sanson. Son coup de casque a en réalité ricoché sur un joueur lillois à qui le but sera finalement accordé, mais le numéro 28 était là au bon moment au bon endroit, et il a permis à son équipe de revenir dans un match crucial, peut-être le plus important de la saison.

Ensuite, en trois minutes, la partie bascule à l’avantage des olympiens. Une nouvelle fois, Valère est au coeur de l’action. Sur une excellente passe de Marley Aké, il adresse un centre à Benedetto qui n’a qu’à ajuster le portier lillois. L’OM prend l’avantage et le gardera jusqu’à la fin du match, mettant son concurrent (du soir) dans la course à la LDC à 12 points. 

Le service de Germain pour Pipa sur le deuxième but des olympiens à Lille

Pour ce match, il sera élu homme du match par plusieurs médias, mais pas ou peu par les Marseillais. Preuve du manque d’objectivité de certains pour un joueur tant décrié, devenu même détesté par beaucoup. 

Footmercato.net, hommedumatch.fr et maxifoot.fr écrivaient à ce sujet :

Au delà d’une prestation aboutie en seconde période sur le plan offensif, il aura également réalisé des efforts défensifs précieux. Ses efforts défensifs, voilà justement le sujet qui fait débattre.

Un attaquant qui défend bien

Le « problème » est là. Valère Germain est un attaquant valeureux mais pas assez décisif, comme l’indiquent ses statistiques. En revanche, il défend plutôt bien et se montre important sur ce plan. Cela pose un souci à beaucoup de supporters marseillais qui estiment que son rôle est de marquer des buts, et non de bien défendre. Comment remettre en cause cet avis qui se défend totalement? Cette saison, il affiche d’ailleurs son moins bon ratio (2 buts en 25 match de L1) en professionnel.

On peut estimer, dans une certaine mesure, que cet apport défensif limite son apport offensif puisque, comme on le sait, défendre fatigue et peut diminuer la lucidité. Ce n’est cependant pas une excuse. Pour preuve, cet argument n’est valable que sur une fin de match par exemple, et il lui est arrivé de manquer de justesse offensive dans des actions survenues tôt dans certaines parties. Néanmoins, on peut lui reprocher ce manque d’efficacité voire même de présence offensive, mais on préfèrera toujours un attaquant qui ne marque pas mais fait des efforts différemment à un attaquant qui n’en fait dans aucun domaine, comme c’est parfois le cas. 

À souligner

Dans le dernier match de la saison évoqué précédemment, Germain a certes perdu son duel face à Chedjou mais il a également réalisé quelques bonnes courses sur son côté. Il a aussi assuré plutôt proprement ses transmissions (70 ballons touchés, 47 passes et 85% d’entre elles réussies). Il a également été présent en dégageant des ballons dangereux sur les coups de pieds arrêtés adverses, notamment de la tête (6 ballons aériens remportés). Au cours de cette partie, il a fait quelques gestes simples qui auraient pu être décisifs, comme ce service pour Payet, qui a vu sa frappe contrée par Benedetto à la 10ème minute. 

En outre, ce repositionnement fréquent sur l’aile droite de l’attaque marseillaise ne l’a peut-être pas vraiment aidé à soigner un minimum ses stat’. En résumé, Valère Germain n’a pas été, n’est pas et ne sera jamais le grand attaquant tant attendu dans les Bouches du Rhône. Mais il n’est pas non plus un joueur totalement inutile, comme veulent le faire croire certains. D’autres personnes émettent d’ailleurs un jugement bien différent à son égard.

Ils parlent de lui

Récemment, plusieurs personnes ont tenu des discours sur Germain, dans différents contextes. Qu’il s’agisse de Benzema dans un live instagram avec l' »influenceur » Mohamed Henni, du potentiel futur olympien Mbaye Niang en direct sur ce même réseau avec Sat de la FonkyFamily, ou de l’ancien capitaine marseillais Mamadou Niang, tous ont tenu des propos positifs à l’égard du numéro 28. En outre, certains d’entre eux n’ont pas la langue dans leur poche, donc on peut estimer qu’ils parlent en toute sincérité et objectivité. Sans manquer de respect aux supporters marseillais, il semble assez logique d’accorder du crédit à des attaquants. Qui d’autre que des footballeurs partageant ou ayant partagé le même poste pour témoigner des difficultés inhérentes à celui-ci ou des qualités d’un homologue?

L’attaquant madrilène a voulu réagir au discours de son interlocuteur qui plaçait Valère Germain dans son pire onze de tous les temps. Il s’est exprimé en tant que personne « qui joue au foot » et donc plus à même de comprendre.

Je vais t’expliquer parce que moi, je joue au foot. Je vais t’expliquer pourquoi tu penses qu’il est nul. Il n’est pas nul, mais, à Marseille il a beaucoup de pression. […] Pourquoi à Monaco il jouait bien? Ce n’est pas pareil. Et à Marseille il a bien commencé, après il a peut-être fait un match ou deux « moyens » , il y en a qui ont commencé à le terminer, c’est pour ça que c’est dur pour lui. Mais il n’est pas nul. […] Après, Marseille c’est vrai qu’ils attendent beaucoup. […] C’est dur Marseille. Valère Germain, […] moi je sais que t’es un bon joueur.

Karim Benzema, 23 mars 2020

Quelques semaines plus tard, c’était au tour du rennais Mbaye Niang d’évoquer son homologue marseillais. Pour lui également, Germain est un joueur important.

Certains disaient que l’OM n’avait pas l’effectif pour jouer la 2e place mais je suis désolé, un mec comme Germain, il est très très utile. A Lille, il débloque le match.

Mbaye Niang, 2 mai 2020

Enfin, c’est l’ex attaquant phocéen qui a défendu l’actuel avant-centre (avec Pipa). Il estime que Germain est loin d’avoir le niveau que certains lui accordent.

Non (les critiques ne sont pas justifiées), parce qu’il a beaucoup évolué en tant que (joueur) seul en pointe. C’est pour ça qu’on en revient à ce que je t’ai dit, moi quand je suis arrivé à l’OM quand j’étais seul en pointe c’était compliqué pour moi aussi. Je me rappelle du joueur qui a évolué à Nice, il a fait de grandes saisons, avec deux attaquants, il était devant avec Alassane Pléa. C’est un joueur qui est toujours au service du collectif, qui se bat pour l’équipe. Après quand t’es tout seul devant […] c’est très compliqué. Je sais que les gens aiment bien dire « Valère Germain il est bidon ». Non, il n’est pas bidon, vous êtes durs avec lui. […] Valère Germain c’est un joueur qui a beaucoup de qualités, quand tu le mets chaque fois il essaie de répondre présent. Moi, j’aime bien ce joueur là.

Mamadou Niang, mai 2020

Il n’a peut-être pas le niveau actuellement pour être titulaire à l’OM. Nous sommes probablement tous d’accord là-dessus, mais il n’a pas non plus le niveau d’un joueur de R1. Un peu de demi-mesure, c’est difficile pour les supporters aussi passionnés que peuvent l’être ceux de Marseille, mais il est parfois important d’en avoir. Il n’a jamais triché. Il n’a jamais non plus manqué de respect à ce que beaucoup appellent « l’institution OM » si importante aux yeux de la « team OM ». Puis, il a essayé de s’imposer et semblait même avoir rassuré voire convaincu certains. Ce n’est pas suffisant, certes, mais ce n’est pas le néant. 

Et maintenant ?

Le mercato approche, et il est pour l’heure difficile de dire de quoi sera fait l’avenir de Valère Germain. AVB compte-t-il sur lui, a-t-il d’autres pistes pour le remplacer, en dehors de celle éventuelle de Niang, évoquée précédemment ? Plusieurs questions auxquelles nous ne pouvons pas répondre actuellement. 

D’après certains médias, il aurait lui l’intention de rester dans son club de coeur pour jouer la tant attendue Ligue des Champions, évidemment. Mais, alors qu’il n’a pas encore prolongé, que décidera le club? La majorité des supporters aimerait quant à elle voir le joueur quitter la Canebière en raison d’un salaire trop élevé pour un joueur qui n’apporte comptablement que trop peu. Le board et les finances de l’OM seront-ils du même avis? Réponse dans quelques semaines…

4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go