MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Catégorie « Prestige » : qu’est-ce que c’est ?

En début de semaine, l’Olympique de Marseille a diffusé un communiqué via son compte Twitter. Ce dernier annonçait l’entrée du centre de formation phocéen dans la toute nouvelle catégorie « Prestige » de la Fédération Française de Football. Une appellation qui place l’OM au même rang que Lyon, le PSG, Monaco, Reims et Auxerre. Mais que signifie cette distinction, qui se veut, selon le club, « la plus exigeante » ?

Tout d’abord, le club explique que le label « Prestige » a été attribué au regard des moyens mis en place pour les jeunes. Il est en revanche mentionné que le choix a été fait par la FFF. D’ailleurs, cette classification dans la meilleure des catégories est une première pour le club.

Ensuite, le communiqué fait état des différents points sur lesquels la stratégie de formation est axée. Le premier point porte sur le très haut niveau des éducateurs, choisis sous l’égide de Nasser Larguet. Les infrastructures, qui se veulent « optimales », constituent le deuxième aspect. Ensuite, la formation académique est mise en avant. Le quatrième point mentionne les très nombreux jeunes suivis par le club dans le cadre du programme « OM Next Generation ». Enfin, le dernier paragraphe insiste sur les liens avec l’équipe première et le temps de jeu des jeunes avec Villas-Boas en Ligue 1.

Le texte se termine par un mot du président Jacques-Henri Eyraud. À travers ce passage, il évoque notamment la « révolution culturelle » menée et loue un « effort de longue haleine » dont les résultats commencent à se faire sentir.

3 ans et demi de travail acharné, dans l’ombre des pros

Si cette classification consacre les chantiers entrepris depuis la reprise du club par le tandem McCourtEyraud, elle est aussi l’occasion de faire un point sur la situation aujourd’hui. À l’automne 2016, les nouveaux arrivants avaient hérité d’un centre de formation en lambeaux. Les lourds investissements consentis ont permis de remodeler les infrastructures et l’encadrement des jeunes en profondeur.

[Il faut] trouver la bonne formule entre les stars qui peuvent être des leaders dans les vestiaires et sur le terrain, et former de jeunes talents. Cet alliage est crucial.

Franck McCourt pour Le Monde, en septembre 2016.

La formation était un des objectifs prioritaires de McCourt et l’Américain est en bonne voie sur cet aspect-là. Certes, on ne peut pas encore parler d’une promesse tenue. Pourtant, si d’autres jeunes venaient à intégrer durablement l’équipe première, le pari serait proche d’être déjà gagnant.

Quels enseignements faut-il en tirer ?

Force est de constater que les résultats sont là, du point de vue des équipements mis à la disposition des joueuses et joueurs. Si cela ne garantit pas des performances sur les terrains, tout le monde est mis dans les meilleures dispositions.

Cependant, ce ne sont pas les résultats sportifs qui sont à l’origine de ce label prestige. De ce fait, il reste du chemin à parcourir pour l’OM. À titre de comparaison, l’OM est encore à la traîne en termes de performances. L’an dernier, la même Fédération Française de Football classait le club 16ème en France du point de vue des performances. Cela dit, les résultats cette saison de la plupart des « autres » équipes de l’OM ont de quoi donner bon espoir…

Le communiqué original du club est à retrouver ici.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go