MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Ces quatre recrues hivernales qu’on aimerait oublier !

Le mercato hivernal débute officiellement aujourd’hui ! Le moment parfait pour se remémorer les plus belles bourdes réalisées par le club phocéen durant cette période.

4. Steven Fletcher, 2015-16
Icon Sport

Avant de parler du joueur écossais, parlons du contexte. Première partie de saison catastrophique pour le club olympien, Bielsa qui quitte le navire dès la première journée, un mercato estival désastreux (qui voit les départs de Gignac, Ayew, Payet, Thauvin…), Michel nommé entraîneur mais sans aucune idée tactique.

À la trêve hivernale l’OM est très mal classé. Seul deux joueurs sortent du lot : Mandanda et Michy Batshuayi, mais ce dernier qui a finit la saison avec 17 buts était malheureusement le seul à planter dans l’effectif et n’avait même pas de doublure à son actif.

L’arrivée de Steven Fletcher fait suite à ça ! Évidemment tout le monde était prévenu : ce vétéran de Premier League n’est pas un crack mais il rendra sûrement de bons services à l’attaque marseillaise.

Icon Sport

Malgré sa lenteur, il n’était pas si mauvais que ça. Il participait au jeu comme il le pouvait et était important dans les longs ballons aériens à travers ses déviations de la tête. Mais c’est surtout dans ses statistiques qu’il déçoit : 18 matches, 3 buts et un penalty manqué contre Troyes lors de la dernière journée.

3. Foued Kadir, 2012-13

Natif de la région provençale et arrivé en provenance de Valenciennes, Foued Kadir était considéré par tous comme celui qui allait aider son club de cœur à retrouver la Champions League. L’international algérien a malheureusement dû se contenter de rares apparitions et d’un manque de confiance à son égard. Pourtant, il brillait de mille feux au VAFC.

Jean Paul Thomas / Icon Sport
2. Gregory Sertic, 2016-17

Il s’agissait du premier mercato sous l’ère McCourt ! Jusque là il était plus ou moins cohérent avec trois arrivées majeures (Sanson, Evra et Dimitri Payet). Et puis vient la rumeur… Gregory Sertic ! Tout le monde se demande pourquoi lui ? Sachant qu’il n’a que très peu de temps de jeu à Bordeaux, son club formateur. Il n’a également jamais été considéré comme une pépite de notre championnat. Surprenant.

Alexandre Dimou / Icon Sport)

Le 30 janvier 2017, l’OM annonce officiellement sa venue. Le joueur qui partage les mêmes agents que Rudi Garcia dépannera en seconde partie de saison aux côtés de Rod Fanni en défense centrale. Et c’est tout ! Depuis, plus rien. Seulement quelques apparitions catastrophiques au milieu de terrain, un prêt miraculeux à Zurich et un André Villas-Boas qui dévoile publiquement ses intentions de ne plus l’utiliser.

Le Franco-croate et la direction ont tenté tant bien que mal de trouver un accord de rupture de contrat, mais le salaire XXL du joueur posait problème dans les négociations.

1. Patrice Evra, 2016-17
Icon Sport

Deuxième recrue de l’ère McCourt, il est surtout considéré à sa venue comme le futur patron de l’OM made in USA, un peu comme le statut qu’il avait avec l’équipe de France à l’Euro 2016. Sauf qu’à cette époque-là il faisait le job sur le terrain. À son arrivée au club olympien, ses performances sportives sont loin d’être à la hauteur pour ne pas dire médiocres. Certains se posent même la question suivante : « Qui a fait le meilleur passage à l’OM ? Evra ou Lizarazu ? » C’est dire…

Finalement son départ sera précipité, suite à un accrochage physique avec un « supporter marseillais » à Guimaraes, avant un match d’Europa League…

Global Imagens / Icon Sport

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go