MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Chaque année le même refrain

En ce dimanche 2 février, l’OM est venu en terre bordelaise afin de briser la longue disette qui dure depuis 42 ans. Mais ce ne fut pas le cas, encore une fois. Le match si peu haletant, s’est terminé sur un pauvre 0-0.

Les compositions
Pas assez dominateurs

Suite à un hommage à Marius Trésor, prenant sa retraite. Bordeaux engage le jeu et réussit à garder le ballon plus facilement que l’OM en ce début de partie.

Cependant, la première grosse occasion est pour l’OM. À la 2e minute, Payet donne en profondeur un ballon pour Sanson, son tir passe très proche du poteau. Mais l’ancien montpelliérain est hors-jeu.

Ćaleta-Car, de son côté, voit jaune, seulement 6 minutes après le début du match. Il tacle De Préville avec retard et offre un coup-franc à Bordeaux, à l’entrée de la surface. Heureusement, il est complètement loupé.

Dans ces premières minutes, le niveau est plutôt partagé entre les deux effectifs. Mais petit à petit, Bordeaux prend le dessus et se crée plus d’occasions.
Du côté marseillais, beaucoup de fautes sont commises et les passes réussies sont trop peu nombreuses.

La première frappe bordelaise arrive à la 11e minute, de la part de Hwang, mais aucun danger pour Mandanda.

Les Phocéens tentent un pressing comme ils en ont l’habitude mais Rongier et Sanson se sentent un peu seuls dans cette tâche. Ce n’est donc pas aussi efficace que d’habitude. Et en parallèle, les duels sont souvent gagnés par les Girondins.

L’OM gagne des coups de pied arrêtés mais la réussite n’y est pas.
S’en suit un « Aux armes » comme si nous étions au Vél’. Merci aux 400 supporters.

VAR is back

À la 37e, un bras bordelais interpelle la VAR, mais il n’y a pas de penalty pour l’OM.
Trois minutes plus tard, Bordeaux pense avoir marqué. Sur corner, Mandanda repousse le ballon mais Pablo est là pour le reprendre. Cela dit, la VAR est à nouveau sollicitée, il y a une main de la part du buteur, le but est logiquement annulé. Mais certains ne manqueront pas de crier au scandale.
Toujours 0-0. Et ce même après l’occasion d’Oudin. Mandanda se jette à ses pieds et sauve son équipe.

Mi-temps.

Soporifique

La 2e période commence dans la fumée à cause des Ultras bordelais, le match est « interrompu » le temps que cela s’estompe.
Par la suite, un double corner est tiré pour l’OM mais cela ne donne rien.

Les changements ne se voient pas après la mi-temps. L’OM galère toujours autant à dominer et à garder le ballon pour amener du danger. Au contraire de Bordeaux.

À ce moment-là, le jeu n’est pas plus emballant que lors de la 1ère partie. Il est très hachuré et lent.

67e minute : Sakai laisse sa place à Radonjić. Sarr redescend d’un cran pour laisser le serbe en attaque.

Après de longues minutes, Bordeaux vient s’offrir une énorme occasion, grâce à Basic, qui voit sa frappe s’écraser sur la barre transversale (74e).

Radonjić, bien que maladroit comme trop souvent, s’essaye à deux reprises mais Costil n’est pas trompé.

79e minute : Germain rentre pour Benedetto, à la pointe de l’attaque.

Kamara obtient un jaune à son tour à la 80e.

Mandanda sauve encore les meubles, sur un coup-franc bordelais. Tout le monde voyait le ballon dans les filets mais le portier marseillais offre une sublime parade.

88e minute : Strootman remplace Sanson.

Les dernières minutes ne sont même pas à relever. Les bordelais jouent à la passe à dix, tandis que les marseillais, bien qu’ayant plus de jus que leurs adversaires, n’estiment pas utile de presser et de tenter à nouveau, alors que le temps additionnel est de 6 minutes.

Fin du match et un 0-0 plus que pathétique en conclusion.
Rendez-vous mercredi soir, pour le match à Saint-Étienne
où il faudra montrer un autre visage.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go