MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Des nouvelles d’anciens Olympiens

Sur les deux dernières saisons, nombreux ont été les départs à l’OM. Ainsi, certains ont décollé vers de nouvelles aventures. Il est alors temps de faire un bilan des performances et de prendre des nouvelles de certains de ces ex-marseillais. Voir si l’éloignement de Marseille les a aidé…ou plombé.

Transferts de la saison 2018-2019

André-Frank Zambo Anguissa

Le Camerounais a quitté l’OM en août 2018 pour nos voisins anglais. Fulham l’accueille en payant une somme assez surprenante pour tout le monde, alors que le club vient tout juste de grimper en Premier League. Ils refont tout leur effectif en y incluant Zambo-Anguissa, le milieu marseillais et en le faisant devenir la recrue la plus chère de l’histoire du club.

Depuis, il a effectué 25 matches sous le maillot des Cottagers pour sa première saison. Ses performances sont irrégulières et la venue de nombreux joueurs ainsi que le contexte de la Premier League ralentissent son intégration. Mais jusqu’à la douzième journée de Premier League, il reste très présent, alternant titularisations et remplacements. Puis il se blesse à la malléole (cheville) et ne sait revenir qu’en début février. Cela dit, il retrouve assez facilement le chemin du terrain, ayant pleinement sa place dans l’effectif.
Cependant, les sommes dépensées pour apporter de la qualité à l’équipe ne suffisent pas à garder le club en première division. Ils sont relégués et doivent alléger l’effectif, Zambo Anguissa est cité.

Il est alors prêté à Villarreal (Espagne) pour la saison 2019-2020 et y effectue jusqu’ici 28 matchs. La saison n’est pas terminée qu’il a déjà joué bien plus que lors de sa saison à Fulham. Grâce à l’absence de blessure bien sûr, mais aussi à de bonnes prestations, bien plus régulières et convaincantes. André-Frank semble mieux s’adapter au championnat espagnol et profite du statut plus séduisant du club (8e de Liga). Il fait même partie du XI type de la première partie de saison.

Au niveau international, il enchaîne sans problème les sélections avec le Cameroun (12 depuis son départ de l’OM) et peut se vanter d’être en majeure partie titularisé.

Rémy Cabella

Parti en prêt à Saint-Étienne pour la saison 2017-2018, Cabella avait déjà un pied ailleurs quand son transfert définitif a été acté. En deux saisons chez les Verts, il aura effectué 64 matches pour 17 buts et 12 passes décisives. Un peu timide au vu de son poste assez offensif et de ses nombreuses titularisations. Faute à une blessure à l’orteil lors du premier exercice et d’une irrégularité collective. Mais auprès des supporters, il a sa place et est même élu stéphanois de la saison par ces derniers. Au final, il aura passé deux très bonnes saisons sur tous les plans et n’est pas parti en désaccord avec ses dirigeants mais plutôt avec une pointe de tristesse de quitter le Chaudron.

En effet, Cabella se voit offrir une proposition à Krasnodar (Russie) avec un salaire plus élevé et un nouveau défi à relever à l’étranger. Il signe pour 3 ans et un montant de 12 millions d’euros. Mais l’aventure ne va pas se montrer si exaltante. Bien que le club goûte aux tours de qualification en Ligue des Champions puis à l’Europa League, Rémy, lui ne peut pas tant en profiter. Il se blesse gravement lors des barrages aller de la LDC : rupture des ligaments croisés du genou gauche. Très mauvaise blessure, qui l’éloigne des terrains pour plusieurs mois. Il n’a donc joué pour le moment que 5 matches pour 1 passe décisive. En espérant pour lui que tout revienne à la normale après cette suspension des championnats.

Dória

N’ayant jamais vraiment su s’imposer à l’OM, il a enchaîné les prêts au Brésil, en Espagne ou encore en Turquie. Il signe son contrat à Marseille en septembre 2014 pour le rompre en juillet 2018 et être transférer au Mexique, dans le club de Santos Laguna. Et il y trouve sa place. Il règne en défense centrale et semble avoir conquis beaucoup de monde, supporters comme staff.

Lors de l’exercice 2018-2019, il a joué 38 matches dont 36 en tant que titulaire. Il y a même marqué 3 buts.
Puis cette saison-ci, un peu mieux encore : toujours titulaire indiscutable et 5 buts marqués.

Depuis le premier jour, Matheus est bien au Mexique et a été très bien reçu par le club. Il s’est parfaitement adapté à son nouvel environnement. […] Il a retrouvé son meilleur football et réalise une saison de très haut niveau.

– M. Velgette, son représentant.

Transferts de la saison 2019-2020

Lucas Ocampos

Malgré la tristesse qu’il laisse auprès de tous les supporters, Ocampos s’est pleinement épanoui en Liga. Durant le dernier mercato estival, l’OM se voit contraint de le laisser partir vers le FC Séville. Là-bas, peu d’inquiétude concernant son intégration. Il parle la langue et au vu de ses performances, nous n’avons pas à nous en faire.

Ce n’était peut-être pas le meilleur Olympien mais Séville doit être bien heureux de découvrir son envie et sa grinta sur le terrain. Il suffit de surveiller sa valeur pour comprendre que tout à l’air de bien se passer en Espagne. En effet, vendu pour 15 millions d’euros, il en vaut près de 32 aujourd’hui (selon Transfermarkt).

Depuis son arrivée à Séville, il a foulé le terrain 30 fois pour 12 buts et 3 passes décisives. Loin d’être mauvais, il se classe même 7e ex-æquo au classement des buteurs de Liga.

Sa première sélection avec l’Argentine prouve l’intérêt qu’il crée autour de lui. Il marque 2 buts lors de ses 3 matches, le rêve est en marche. Côté Espagne, il se fait une place difficilement contestable au sein de l’équipe, ne se voyant être remplaçant qu’une seule fois sur ses 30 matches. Lucas sait jouer sur les deux côtés bien qu’il soit majoritairement placé en ailier droit.

La Liga étant un championnat plus difficile que la Ligue 1, on ne peut qu’approuver ses meilleures performances et son épanouissement. Ceci faisant de lui un joueur à plus grand potentiel et quelques clubs s’en sont bien rendu compte (Atlético de Madrid, Dortmund…).

Luiz Gustavo

Une courte expérience à l’OM mais une grosse empreinte laissée tout de même. Il est parti sûrement à contre-cœur mais aussi avec de bonnes raisons. Le championnat turc lui ouvre les bras et il s’y adapte plutôt bien. Il a joué cette saison 26 matches pour 2 buts et 1 passe décisive. Sur les 22 matches de championnat qu’il a effectué, il a toujours été dans le XI de départ. Il est donc un élément important de son équipe. Ceci dit, certains trouvent encore à redire au vu de son âge et de sa difficulté à jouer 90 minutes.

Il est un élément indispensable mais ne fait pas encore tout à fait l’unanimité. Mais le positif est plus voyant que le négatif. Il a encore le temps de s’adapter à la vie en Turquie et d’amener de la qualité dans le groupe de par son expérience et sa vision du jeu, qui au passage, plaît beaucoup. Il semble savoir s’adapter à toutes les équipes dans lesquels il passe.

Clinton N’Jie

Été 2019, Clinton part pour la Russie et le Dynamo Moscou. Mais ce départ ne lui apporte pas que du bon, au contraire de ce qu’il a pu espérer avant de s’envoler réellement pour la Russie. En dehors du foot, il ne montre pas une image très sereine quand sa sextape est divulguée sur le net. Puis arrivé au Dynamo, il effectue 15 matches pour un malheureux but alors qu’il fait l’essuie-glace entre ailier gauche, avant-centre et ailier droit. Très mauvais rendement pour un poste comme le sien.

Njie n’a pas vraiment encore adopté le rythme de la ligue, bien qu’il ait déjà joué pas mal de rencontres. Il gaspille beaucoup de ballons et il est égoïste. […] En considérant le prix payé, ce n’est pas un bon transfert.

– David Sansun (journaliste russe)

Au vu des réactions dans le pays, il est clair que N’Jie n’apporte pas autant de qualités que ce qu’aurait voulu le club russe. Les commentaires en sont mêmes très crus et peu favorables envers le Camerounais. Avec cette trêve soudaine, il faut lui souhaiter plus de réussite et de confiance au sein du groupe. En somme, bon transfert pour l’OM, mauvais pour le Dynamo.

Mario Balotelli

Seulement 6 mois à Marseille et il a su laisser un manque. On aurait bien voulu qu’il reste plus longtemps mais compliqué avec son salaire et son agent. Il était sûrement mieux pour lui de partir pour un autre club, qui s’est avéré être Brescia, en Italie.
Là-bas il joue 19 matches pour 5 buts. Et la 19e place de l’équipe en Serie A n’aide pas au plein épanouissement du joueur et du groupe qui l’a accueilli.

Je ne suis pas le meilleur tactiquement, je souffre des schémas, je pense qu’ils me limitent, ça arrive aussi aux autres attaquants. Essayez de demander à l’avant-centre s’il aime revenir souvent pour défendre…

– Mario Balotelli

C’est donc une saison difficile pour lui et encore plus quand on voit ce qu’il se passe dans le monde actuellement. Brescia semble se diriger vers la Serie B et donc devrait voir Mario partir lors du mercato. Il y a en effet des pistes en Turquie qui pourraient l’attirer (Galatasaray d’après les médias du pays).

Adil Rami et Rolando : l’ancien rempart olympien

Concernant l’ancienne défense centrale Olympienne, Adil Rami, lui, a pris le même avion que Gustavo et a signé au Fenerbahçe pour une petite saison. Cette dernière qu’il n’aura pas terminé au vu du rendu. 7 matches au total dont un seul en championnat et joué à moitié… Il était clairement présent comme remplaçant et n’a servi que pour les autres compétitions.
C’est donc vers le FK Sotchi qu’il signe en février, espérant retrouver un nouveau challenge après avoir résilié son contrat chez les Turcs.
Mais le club est bon dernier du classement, peut-être une chance pour Rami d’apporter enfin quelque chose de positif.

Bien plus à l’ouest, Rolando, sans club à la fin de son contrat avec l’OM, a finalement signé, durant l’hiver, à Braga dans son pays natal. Mais comme son ancien coéquipier Rami, avec l’arrêt du football, il va devoir attendre avant de voir s’il en a encore sous la semelle. Braga est actuellement 3e de Liga Nos, ce qui pourrait lui permettre de revoir l’Europe et de pourquoi pas, se relancer dans un dernier défi.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go