Dijon FCO – OM : L’Analyse Tactique

Voici la 7e analyse tactique de la saison qui s’attaque au match de ce mardi face au Dijon FCO.

Le 11 de départ

André Villas-Boas a dû compenser les absences de Kamara et Payet suspendus mais aussi celle d’Álvaro, blessé. Hiroki Sakai, de retour de blessure retrouve son côté droit. Lucas Perrin effectue ses grand débuts avec l’OM aux côtés de Caleta-Car. Privé de Payet, c’est Germain qui est aligné sur le flan gauche de l’attaque pour permettre à Sarr de monter à droite.

Première Situation : Situation Offensive, 3e minute de jeu

Maxime Lopez va emmener le premier contre olympien, se retrouvant seul face au gardien dijonnais, sa frappe va se retrouver en corner.

Deuxième Situation : Situation Défensive, 17e minute de jeu

Dans cette deuxième situation, les Olympiens sont à un moment du match ou l’intensité a clairement diminué. Les Dijonnais sont dans un temps fort et ne vont pas se priver d’attaquer, ce corner le prouve. Heureusement pour les Olympiens, Steve Mandanda était dans un grand soir et a permis à l’OM de rester dans le match.

Troisième Situation : Situation Offensive, 27e minute de jeu

Sur un contre, les Olympiens arrivent à se procurer un corner, renvoyé par la défense. Bouna Sarr récupère le ballon, que Benedetto laisse passer pour Germain mais sa reprise finira dans le petit filet dijonnais.

Quatrième Situation : Situation Offensive, 30e minute de jeu

Cette situation est probablement l’une des plus dangereuses coté olympien. Bouna Sarr, une nouvelle fois à l’oeuvre après un nouveau corner renvoyé. Bouna voit Lucas Perrin présent dans les 16 mètres dijonnais, décide de centrer mais la reprise du minot passe au-dessus de la cage.

Cinquième Situation : Situation Défensive, 51e minute de jeu

Les Olympiens sont revenus des vestiaires et sont en grande difficulté. Cette frappe de Chouiar, l’un des meilleurs Dijonnais sur ce match, va passer tout proche de la lucarne de Mandanda. Les Dijonnais étaient pourtant en sous-nombre, mais bien plus intelligents sur cette action.

Conclusion : Les Olympiens nous ont livré une partie clairement différente par rapport au match de samedi face à Montpellier. Les absences ont pesé certes, mais cela ne justifie pas une telle prestation. Avec les suspensions de Payet et Kamara pour 4 et 2 matchs, le casse-tête de Villas-Boas n’est pas près de s’achever.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.