MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Dominées de A à Z #PFCOM

Ce samedi, les olympiennes de l’équipe pro féminine se sont inclinées 1-3 face au Paris-FC de Gaëtane Thiney. L’absence de celle-ci n’a pas empêché les parisiennes de gérer le match de bout en bout.
Retour sur une défaite plus que compliquée.

Une première mi-temps en demi-teinte

Une minute de silence pour notre ancien président, Jacques Chirac, et s’en suit le début du match opposant marseillaises et parisiennes.
Dans un stade pauvre en ambiance, les joueuses à domicile contrôlent tout dès les premières minutes. De la possession à la justesse technique, les phocéennes n’y voient rien.
Cela dit, elles restent concentrées défensivement. Même compliment pour la gardienne, Blandine Joly.

Le premier tir de l’OM arrive seulement à la 19ème minute. Par la suite, elles subissent beaucoup trop et relancent trop rapidement. Peu d’espoir en ce qui concerne les phases offensives.

30ème minute : Premier but pour le Paris-FC (Sällström).
36ème minute : Doublé de la finlandaise. La défense marseillaise est en retard sur ce coup.

En fin de période, la présence en attaque se réveille légèrement.

Action-Réaction (ou pas)

Le discours dans le vestiaire a dû être rude de la part de Christophe Parra.
En effet, durant les 10 premières minutes de la seconde période, une motivation se fait sentir et les joueuses attaquent tout de suite.

Malheureusement, cette positivité est de courte durée. Les adversaires prennent le large face à leur public. Un 3ème but est marqué à la 60ème minute (Catala).

Deux minutes plus tard, sursaut d’orgueil, Marine Coudon réduit l’écart pour l’OM. Mais cela reste anecdotique au vu de la fin du match.

Fin de match plus ou moins animée

Paris reprend sa domination, traduite par une belle frappe sur le poteau à la 70ème.

Pour l’OM, plus rien n’est produit. Leurs adversaires ont encore du jus et à la 87ème, nouvelle occasion sur la transversale.

Et comme on ne fait pas les choses à moitié… Amandine Blanc se blesse dans le temps additionnel. La tension monte sur le banc, l’entraîneur olympien se voit offrir un jaune par l’arbitre du jour, Maika Vanderstichel.

Une tête vient s’écraser sur la barre à la 93ème. Malgré cela, on peut dire que les occasions marseillaises se sont comptées sur les doigts d’une main.

Troisième défaite pour nos féminines en 4 journées de championnat. Les affaires vont mal et après les autres rencontres, elles se classent 10ème.

Prochain match, contre Metz, le 12 octobre, après la trêve internationale. Obligation de gagner !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go