MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Enchaîner d’entrée les « gros » de Ligue 1, pas si dramatique finalement ?

La LFP a dévoilé le 9 juillet dernier le calendrier officiel de la saison 2020-2021. A la surprise générale, l’Olympique de Marseille enchaînera les « gros » dès les premières journées. Mais est-ce réellement une mauvaise chose ?

Directement dans le grand bain

La préparation sert à mettre l’équipe en condition physique optimale, et à tester différentes compositions et plusieurs dispositifs. Pourtant, rien ne peut remplacer la compétition réelle. Une équipe ne peut réellement se mettre à niveau et se tester qu’en rencontres officielles. Contre des écuries déterminées à empocher les 3 points. Cette année, l’Olympique de Marseille va être servi. En effet, il doit affronter de gros clients d’entrée de jeu, et pas n’importe lesquels. L’Olympique Lyonnais, l’AS Saint-Etienne, le LOSC et surtout le Paris Saint-Germain se présenteront très rapidement aux Olympiens. Rien que ça. Ainsi, les hommes d’André Villas-Boas vont devoir multiplier les efforts pour espérer se situer en haut du tableau en début de championnat.

L’OM a souvent du mal à enchaîner les 2 ou 3 premières journées de championnat depuis quelques années maintenant. Cela a été le cas notamment l’an passé lors de la défaite dès la première journée face au Stade de Reims au Vélodrome (0-2). Cette saison, il n’aura pas le temps de cogiter. Les équipes précédemment citées voudront faire tomber les coéquipiers de Dimitri Payet, et se mettre en confiance. Mais finalement, ça pourrait avoir du bon. Les joueurs n’auront pas le choix que de se montrer et de se mettre au niveau. Et il suffit de prendre en exemple le match face à Reims pour illustrer parfaitement ce que l’OM ne devra pas faire.

Jauger le niveau de l’équipe

Jouer une opposition relevée d’entrée aidera aussi à voir à quels niveaux tactique et technique se situe l’équipe. Dans un premier temps, cela nous permettra d’observer les recrues. Pape Gueye, qui a un profil qui semble correspondre à ce que souhaite mettre en place le coach marseillais, ou encore Leonardo Balerdi, ont une carte à jouer. Pour les autres, il nous faudra voir leurs progressions individuelles et collectives. L’objectif pour chacun sera de très rapidement tirer son épingle du jeu pour gagner sa place dans le onze. Le club a la volonté de se renforcer, et pour garder la confiance du coach et rester au club, certains doivent se dépasser. Une concurrence saine haussera forcément le niveau global de l’équipe, et ça, c’est bon pour tous. Ce sera donc aux cadres comme Dimitri Payet, Florian Thauvin ou Steve Mandanda de montrer la voie.

Aussi, on pourra situer l’équipe par rapport à ses concurrents directs pour le haut de tableau. Paris et ses stars seront difficiles à aller chercher, mais le reste sera (normalement et pour le moment) à la portée de l’OM. Et, en fonction du nombre de points grattés contre ces adversaires et du niveau affiché, on saura si Marseille est apte à jouer de nouveau le podium. De plus, il faut reconnaître que mis à part la saison dernière, l’OM a eu de grosses difficultés face aux « cadors » français. Très peu de points ont été engrangés. Pourtant, c’est dans ces matchs que se joue très souvent une place européenne.

Un timing parfait ?

Cette saison, l’Olympique de Marseille retrouve (enfin) la prestigieuse Champions League, après 7 ans d’attente. En raison des circonstances liées à la crise du COVID-19, les tours préliminaires et les barrages ont été retardés. La phase de poules commencera logiquement plus tard qu’à l’accoutumée. Elle débutera le 20 octobre, soit juste après les 7 premières journées de Ligue 1. Comment se plaindre de cela ? On a vu le LOSC avoir des difficultés à enchaîner les matchs de LDC et les grands matchs de championnat. Le hasard fait que l’OM, lui, jouera ces adversaires plus tôt et en sera donc logiquement « débarrassé » par la suite, pas mal non ?

Aujourd’hui, l’OM a des ambitions. Le calendrier pourrait permettre à l’OM de se mettre à niveau, que ce soit en championnat et en Coupe d’Europe. Si l’OM veut être à la hauteur, il faut faire le plein de confiance et ce défi ne pourra qu’être bénéfique. Alors, est-ce une si mauvaise chose finalement ?

4.5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go