MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Et si l’OM avait gagné l’Europa League en 2018 ?

Nous sommes le 16 mai 2018, il est 22h57 au Groupama Stadium. Bjorn Kuipers siffle la fin du match…

L’impression que les tribunes vont s’écrouler tant le bruit est fort. Frank McCourt prend JHE dans ses bras, Rudi Garcia court rejoindre ses joueurs, Zambo-Anguissa et Maxime Lopez sont en pleurs car oui, l’OM vient de gagner sa première Ligue Europa, sa deuxième coupe d’Europe ! Deux de plus que le PSG. Et tout ça grâce à l’ouverture du score dès la 3ème minute de Valère Germain, qui a su profiter d’une passe 4 étoiles de Dimitri Payet pour crucifier Oblak d’un tir surpuissant au premier poteau, pleine lucarne! Le gardien Slovaque n’a même pas bougé un orteil.

Un scénario cauchemar pour l’Atletico de Simeone qui se retrouve pris à son propre piège, et est forcé d’attaquer tout le restant du match, sans réussite… Merci Mandanda ! Griezmann en PLS, Fernando Torres ne gagnera rien avec son club de cœur ! Mais ce n’est pas notre problème parce qu’à présent, l’Europe nous regarde et nous respecte, comme avant !

Marseille en feu

Ça faisait longtemps qu’on n’avait plus vu le vieux port bondé comme ça, il n’a d’ailleurs jamais accueilli autant de baigneurs ! Le bus des joueurs n’arrive même plus à se frayer un chemin pour rejoindre la mairie centrale, là où Jean-Claude Gaudin attend les héros avec impatience. Une fois arrivés dans les prestigieux locaux de l’Hôtel de ville, Bouna Sarr et ses coéquipiers, survoltés, n’hésitent pas à chanter et danser comme des fous sur le balcon, devant des fans au 7ème ciel.

Malheureusement, les scènes de liesse ne pourront pas durer, car il reste encore une rencontre de Ligue 1 à disputer pour les Olympiens. Il s’agit de la réception d’Amiens, un match qui compte pour du beurre car la qualification en LDC est déjà acquise avec la victoire en Europa League. En revanche, les Lyonnais doivent absolument gagner ou espérer une contre-performance marseillaise pour disputer d’éventuels tours préliminaires !

Les médias contre l’OM ?

Très vite, un débat assez ahurissant va prendre place chez les différents médias nationaux : « L’OM doit-il jouer sa dernière journée en levant le pied ? » ou bien « Rudi Garcia doit-il faire tourner ? « … Et pourquoi ces questions ? Car si l’OM ne gagne pas, l’OL serait quoiqu’il arrive en LDC, ce qui placerait provisoirement quatre clubs français dans la plus prestigieuse des compétitions, du jamais vu en 60 ans d’existence !

Interrogé sur le sujet en conférence de presse d’avant-match, Florian Thauvin tient à remettre les choses dans l’ordre : « juste après notre défaite contre Lyon au Vélodrome, j’avais dit qu’ils le paieraient. Et bien je n’ai toujours pas changé d’avis ». Des propos qui font énormément réagir la toile, et notamment un certain Jean-Michel Aulas qui qualifie les paroles du futur champion du monde d  »insolantes et irrespectueuses de l’institution lyonnaise ».

Le week-end du 19 mai, les deux Olympiques jouent au même moment. Les joueurs de l’OM vont chercher au plus profond de leurs ressources une victoire poussive 1-0 sur un tardif but d’Ocampos. Les hommes de Bruno Genesio sont également en difficultés contre l’OGC Nice de Mario Balotelli, et concéderont un nul dans les derniers instants, sur un but de l’Italien.

En zone mixte, le président Lyonnais fustige le « comportement inacceptable des supporters Marseillais » dans son stade en semaine, ainsi que les précédents propos de Thauvin, qui auraient mis selon lui une « pression dantesque » à ses joueurs. CQFD.

Un été très chaud

La période estivale de 2018 s’annonce en effet très chaude. Tout d’abord, la Coupe du monde a lieu et trois Olympiens s’envolent pour la Russie (Thauvin, Rami, Mandanda). Dimitri Payet, incertain sur le plan physique, est réserviste.

En parallèle, les supporters et médias ne cessent de parler et penser mercato lorsqu’un débat « OM » s’invite sur la table !

Un mercato dans lequel le club phocéen est très présent. Les gros clubs s’intéressent de plus en plus à plusieurs éléments de l’équipe, surtout à un certain Florian Thauvin, pour qui l’OM reçoit des offres avoisinant les 50 millions d’euros ! Mais l’ancien Bastiais veut rester.

Finalement, début juillet, c’est Bouna Sarr qui s’envolera pour Naples contre un chèque de 22 millions d’euros. Quelques jours plus tard, Zambo-Anguissa rejoindra Leicester contre 37 millions d’euros. Pour le Camerounais, son successeur est tout trouvé. Il s’agit de Tiago Mendes. Les dirigeants Lillois, pourtant pas très amis avec leurs homologues sudistes, ont accepté de le faire partir contre 25 millions €. Le choix numéro 1 de Rudi Garcia était Kévin Strootman de la Roma, mais ce dernier n’avait pas très envie de changer d’air. Les autres recrues sont Duje Caleta-Car, Kenny Lala et Nemanja Radonjic. L’OM obtiendra aussi le prêt du jeune latéral gauche madrilène Theo Hernandez.

Les supporters sont surpris de ne voir aucune star débarquer sur la Canebière après la superbe saison réalisée.

Ils veulent un grand attaquant ! Il reste très peu de jours pour acheter un buteur. En interne, on s’active. Devant les médias, le coach insiste : « On a fini champions d’Europe et troisièmes de L1 avec Valère et Kostas. On les a déjà, nos grands attaquants ». Le mercato se finit et aucun buteur ne débarquera. Une semaine après cela, Mario Balotelli signera, libre depuis ses deux dernières saisons Niçoises. « SuperMario » s’engage pour une seule saison en terre marseillaise…

Quelle saison pour les Olympiens?

La saison 2018-19 débute un 15 août à Tallinn (Estonie) pour la supercoupe de l’UEFA. Et ce n’est pas n’importe quelle affiche puisque L’OM joue contre le Real Madrid, tenant du titre de la Ligue des champions.

L’OM tient le coup 45 minutes, mais dès l’entame de la seconde période, Sergio Ramos ouvre le score de la tête, et les Marseillais ne reviendront jamais.

En Ligue 1, l’équipe commence bien. Ce n’est pas extraordinaire mais l’essentiel est là: 17 points en 9 journées ! À la trêve, les hommes de Rudi Garcia sont au pied du podium, à 2 longueurs du troisième. La seconde partie du championnat sera, elle, très compliqué. L’effectif plongera et atteindra une 5ème place, à 10 points du podium, composé de Paris, Lille et Lyon.

Quel parcours européen ?

La Ligue des champions est de retour au Vélodrome. L’OM est tombé dans une poule loin d’être évidente, composée du Real Madrid, Dortmund et Bruges.

Le premier match est la réception du grand Real de Zidane. L’occasion pour tous de voir ce dernier de retour dans sa ville natale. L’OM démarre bien avec l’ouverture du score de Balotelli, mais les Merengues s’imposeront finalement 1-2.

Le match a Bruges se soldera sur un score nul et vierge, tandis que la réception du BVB, elle, finira sur une victoire des jaunes et noirs (0-2). La phase retour de la poule sera un peu plus convaincante avec un nul miraculeux arraché au Signal Park, suivi d’une défaite à Madrid. Marseille s’imposera finalement face à Bruges et s’assurera le minimum: une place en Europa League…

Le tirage au sort des 16èmes voit l’OM recevoir la Lazio. Malheureusement les matches aller & retour seront tous deux perdus. L’OM est éliminé…

Et les recrues dans tout ça ?

La seule recrue qui se mettra en évidence, c’est Kenny Lala. L’ancien Strasbourgeois a réussi à faire oublier Bouna Sarr, parti plus tôt en Italie. Pour les autres c’est beaucoup plus compliqué. Tout d’abord, Mario Balotelli brillera seulement dans les gros matchs, en témoigne sa fabuleuse frappe des 30m au Parc. Caleta-Car et Radonjic mettront énormément de temps à s’acclimater. Theo Hernandez lui, sera rapatrié à Madrid après sa bonne première partie de saison.

Celui que les supporters ne veulent plus voir sous nos couleurs, c’est Tiago Mendes. En effet, en plus d’être calamiteux sur le terrain, il ne se rattrapera pas en dehors, avec notamment de nombreuses sorties nocturnes… Sans oublier les nombreuses altercations qu’il a eues avec certains fans aux abords de la commanderie.

Et la suite ?

La saison qui suit, les bleus et blancs ne disputeront pas de coupe d’Europe, mais le pire n’est pas là… Rudi Garcia restera coach de l’OM car « il nous a fait gagner une Coupe d’Europe, ce n’est pas comme si on en gagnait chaque année »

A vous de nous dire en commentaire la suite la plus logique

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go