MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Guendouzi : « Ce qu’on est en train de faire, c’est très fort »

Quelques mois après son arrivée remarquée à l’OM, Mattéo Guendouzi s’est longuement livré à Onze Mondial. L’international français est revenu sur ses débuts dans le football tout en se projetant sur son avenir. Retour sur ses déclarations.

Dingue de football

« Pour moi, le ballon, c’est matin, midi et soir. Je petit-déjeune football, je déjeune football, je dîne football et je dors football. Je suis tous les matchs, je regarde tout ce qui se fait. Aujourd’hui, on est vendredi, je vais regarder le National. Des potes à moi évoluent en National, je vais les observer, ça me permet de découvrir de nouvelles choses. Même si sur FFF TV, ce n’est pas très bien filmé, je vais regarder quand même, ça m’est égal, je vis pour le football. »

Élément essentiel de sa vie, Guendouzi oriente sa vie autour du ballon rond. Lui qui a connu tous les échelons du football français n’hésite pas à retourner aux racines. Et l’ancien des Gunners ne cache pas ses sources d’inspiration et ses idoles :

« Lorsque tu es jeune, tu passes toujours du temps sur tes cahiers. Et pendant les cours, tu t’amuses à faire tes équipes types où tu réunis tes joueurs préférés. Et je mettais toujours Mesut Özil, il était numéro 10 au Real Madrid, pour moi, c’était le meilleur du monde à son poste. Ce qui est marrant, c’est que je me suis retrouvé dans la même équipe que lui quelques années plus tard et surtout, j’avais une super relation avec lui. »

Un rêve devenu réalité assez tôt dans sa vie. D’ailleurs, concernant son transfert à Arsenal, il en ressent une certaine fierté. Tant dans l’enchaînement des matchs que dans la qualité de ses prestations, le milieu est conscient que ce fut un grand saut en avant dans sa carrière. Mais, en recherche de régularité, il a su changer d’atmosphère et se relancer à l’OM.

Représenter son pays

« Je n’ai pas encore eu la chance de jouer avec l’équipe de France A. Et c’est un objectif de commencer à gratter des minutes. Ça passera, bien évidemment, par mes performances avec l’OM. »

Son objectif, à terme, est bien évidemment de gagner sa place de titulaire avec les Bleus. Il se consacre pleinement à l’OM car son club représente un tremplin pour gagner du temps de jeu sous les ordres de Didier Deschamps.

« Je suis appelé en équipe de France depuis de nombreuses années. C’est une fierté d’être convoqué depuis les sélections de jeunes. Je côtoie désormais l’équipe de France A, c’est un rêve de gamin. Je veux écrire une histoire avec l’équipe de France. C’est déjà très bien d’y être, je suis très heureux, mais je veux aligner le maximum de sélections, jouer, apporter quelque chose à cette équipe et m’inscrire dans la durée. La Coupe du Monde 2022 est un objectif. C’est dans ma tête. Mon tour viendra avec le travail. J’ai confiance. »

Après s’être distingué avec les Espoirs, Guendouzi gravit les échelons et compte bien s’attaquer au groupe pro désormais. Son capitanat à la tête de la sélection jeune fait de lui un élément stable et assertif du groupe. Il ne tait pas sa volonté de s’inscrire dans le futur de l’équipe de France avec à court terme l’envie de participer à la prochaine coupe du Monde. Bosseur acharné, il ne doute cependant pas que sa chance viendra s’il persiste à bien performer.

Une fratrie soudée

« Je partage tout avec Milan, je me bats avec lui, je le tape à la play, j’ai toujours tout fait avec lui. Je suis content qu’il soit à l’OM avec la réserve. Content qu’il soit à côté de moi, j’espère qu’il fera aussi carrière et qu’on puisse jouer un jour ensemble en professionnel. Ce serait la plus belle des chances, ce serait une grande fierté. Et si on pouvait jouer ensemble à l’OM, ce serait magnifique. Je l’espère de tout cœur. »

Mattéo partage une relation très fusionnelle avec son petit frère Milan. Tous deux évoluent à l’OM et espèrent bien pouvoir un jour porter les couleurs phocéennes harmonieusement. Actuellement au sein de la réserve olympienne, le cadet peine à trouver du temps de jeu mais peut compter sur la présence de son frère aîné pour garder confiance en ses capacités.

Une double personnalité

« Dans la vraie vie, je suis très famille, très amis, très casanier. J’aime bien rester à la maison et profiter en famille. Je suis calme et serein. Je sais ce que je veux faire de ma vie, tout ce que je fais est réfléchi. Après, il y a le Guendouzi sur le terrain, celui que tout le monde connaît, celui que tout le monde voit, celui qui se donne toujours à fond pour l’équipe, celui qui donne tout pour son club, pour l’OM, pour les supporters, pour le peuple marseillais de manière générale. »

Batailleur sur le terrain mais calme dans la vie quotidienne, Guendouzi est un vrai contraste à lui tout seul. Mais il précise bien que ce comportement est instinctif chez lui, qu’il ne joue pas de rôle. Il prône son naturel et sa facilité à bien réagir face aux épreuves.

Un bonheur assumé

« J’ai immédiatement dit : « Je veux l’OM ». Déjà, l’OM est le plus grand club français, le club a remporté une Ligue des Champions, il y a une grande histoire. Il y a la plus grosse ferveur du pays, voire du continent. Toutes ces choses ont conforté mon choix. J’aime jouer dans un stade rempli quand je suis à la maison, j’aime sentir le vrai amour des supporters pour le club. C’est ce que j’ai trouvé ici. Je n’ai jamais pris autant de plaisir depuis le début de ma carrière. »

Désireux de changer d’air après une saison moyenne à Berlin, le Français dit ne pas avoir hésité lorsque l’OM a montré son intérêt. L’ambiance, l’effectif et le prestige du club sont tout autant de facteurs qui ont selon lui facilité son choix. Mais d’autres enjeux sont entrés en compte, notamment le staff présent et la direction qui ont tapé dans l’œil du footballeur :

« Le président et le coach m’ont fait forte impression. À aucun moment, ils ne m’ont fait douter. Au contraire, ils m’ont rassuré et fait comprendre qu’il fallait absolument que je signe car le projet est tout simplement magique. Ils me disaient : « On va faire de très belles choses ensemble ». On peut voir que le mercato a été très bien mené. Le président Longoria a bâti une belle équipe. Tout ce qu’on fait depuis le début de saison, c’est exactement ce que le coach Sampaoli m’avait annoncé durant l’été. »

La confiance accordée aux dirigeants olympiens s’avère payante jusqu’à maintenant, puisque le joueur affiche une très belle forme en championnat.

C’est avec son assurance naturelle que Guendouzi souhaite marquer les esprits cette saison et continuer sur sa belle lancée. À l’aube d’un match contre son club formateur puis d’un Classico prometteur, tous les voyants semblent au vert pour celui qui incarne la rage phocéenne dans cette équipe de l’OM.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go