MENU
PROCHAINS MATCHS
Logo Marseille
Amical Pro
Vendredi 14 Août 2020
17h
En direct sur  Logo Canal+
Logo VfB Stuttgart
Logo Marseille
Amical Féminine
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Lyon U19
Logo Hyères
National 2
Samedi 22 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Istres FC
National U19
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Andrézieux
National U17
Dimanche 06 Septembre 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS
Logo Marseille
Amical Pro
Vendredi 14 Août 2020
17h
En direct sur  Logo Canal+
Logo VfB Stuttgart
Logo Marseille
Amical Féminine
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Lyon U19
Logo Hyères
National 2
Samedi 22 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Istres FC
National U19
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille

Aucun match programmé pour les U18

Logo Andrézieux
National U17
Dimanche 06 Septembre 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille

Interview d’Álvaro Gonzalez à RMC

Le défenseur Espagnol, arrivé cet été dans la cité Phocéenne, s’est confié au micro de RMC. Voici l’interview en intégralité.

Álvaro a débuté son interview par évoqué son arrivée à l’OM

“A la base, je n’avais pas en tête de quitter Villareal. je venais de passer trois ans. Je m’y sentais bien, j’allais devenir capitaine et m’installer comme quelqu’un d’important dans ce club. Mais j’avais besoin d’évoluer, dans ma vie et ma carrière. Comme une envie de changer d’air et de relever un nouveau défi. J’en ai parlé à mon agent, puis nous avons su, grâce à Andoni (Zubizarreta) que l’OM recherchait un défenseur central d’expérience.”

“C’était le bon moment de sortir de cette “zone de confort”. Et quoi de mieux qu’une terre de football comme Marseille pour vivre une nouvelle aventure? Andoni me connaissait bien, avec ces neuf années durant lesquelles j’ai évolué en Liga. J’ai parlé avec le “Mister” (André Villas-Boas) qui m’a expliqué ce qu’il attendait de moi: du caractère, de l’expérience et le sens tactique appris en Espagne…”

Il s’est ensuite attaqué à son caractère sur et en dehors du terrain, mais a aussi parlé du Vélodrome

“Mon caractère dans la vie de tous les jours n’a rien à voir avec le caractère et l’image que je dégage sur la pelouse. Je me transforme quand j’entre sur le terrain ! Je suis une personne ouverte, tranquille, souriante, responsable mais avec un certain sens de l’humour. Sur le terrain, je ne suis plus le même et je peux devenir insupportable.  C’est mon style de jeu et j’en ai besoin. Je dois marquer mon territoire. C’est sûrement ce que l’on a pu voir lors des trois premiers matchs que j’ai joués.”

“On n’y célèbre pas que les buts. Entendre le public s’enthousiasmer pour un duel gagné, un tacle, une anticipation, cette manière de valoriser aussi bien les gestes défensifs qu’offensifs, c’est important et ça donne encore plus de confiance.”

Avant de s’exprimer sur son expérience en Liga ainsi que son échange verbal avec Messi

“Messi et Cristiano, m’ont forcément impressionné. Les matchs que j’ai joués contre eux ont toujours été difficiles. Ils sont “cliniques” devant le but, avec beaucoup de caractère et ils tirent l’équipe derrière eux. Mais il y en a d’autres : Falcao, que vous connaissez bien, était un tueur dans la surface quand il jouait à l’Atlético ; Higuain ; Benzema, un grand attaquant ; Suarez très fort ; Ibrahimovic quand il jouait au Barça, et évidemment Griezmann, champion du monde donc il n’y a rien d’autre à ajouter. J’ai beaucoup de photos souvenir de ces duels.”

“C’est une anecdote assez marrante. C’était une période avec trois derbies consécutifs Espanyol-Barça. Des matchs d’une grande intensité. On s’est répondu du tac-au-tac. Je lui lance : “Tu es vraiment petit, minuscule.” Il me regarde et me répond : “Toi, tu es vraiment nul au football”. J’ai eu le mot de la fin en lui disant : “Oui, on a raison tous les deux.” On a rigolé ensemble et cette histoire a beaucoup fait sourire en Espagne.”

Il a ensuite donné son avis sur la Ligue 1 et se méfie de Monaco et son attaquant Wissam Ben Yedder

“Ce qui m’a le plus surpris, c’est la passion pour le football que j’ai vue dans les stades. J’ai connu deux matchs au Vélodrome. Le dernier contre St-Etienne est sûrement la plus belle ambiance que j’ai connue dans un stade. Les deux matchs à l’extérieur, à Nice et Nantes, m’ont aussi surpris en termes d’atmosphère. C’était chaud et intense. Et donc très motivant pour nous sur le terrain.”

“Le début de saison de Monaco est trompeur. Monaco a vraiment un effectif pour être en haut du classement. Je connais bien Ben Yedder depuis son passage au FC Séville. Cesc Fabregas aussi, que j’ai affronté quand il était au Barça. Slimani, Gelson Martins, Bakayoko… ce sont des joueurs de grande classe. Il ne faut pas se fier au classement, le championnat ne fait que commencer. Malgré tout, Monaco a une certaine pression. Et on aborde ce match avec sérénité et l’envie de leur faire mal quand les occasions se présenteront.”

“Ben Yedder est difficile à marquer car il voit le jeu rapidement, se démarque et se déplace vite, intelligemment. Je n’ai jamais trop compris pourquoi il n’était pas systématiquement titulaire avec le FC Séville car quand je jouais contre lui je le voyais comme un excellent joueur. L’avantage est que je connais un peu son style de jeu. Mais chaque match est différent, à nous d’être fort défensivement et de nous créer les occasions nécessaires pour gagner à Monaco. Cette équipe de l’OM peut gagner dans n’importe quel stade.”

Enfin, il s’est confié sur Dario Benedetto, Steve Mandanda mais aussi sur sa famille

“J’espère et je pense que Dario sera le grand attaquant que Marseille attend. Il nous apporte beaucoup et peut encore plus nous donner au fil de son adaptation. Je ne le connaissais pas en personne mais j’avais vu certains de ses matchs avec Boca. Il a une super frappe de balle. C’est un joueur avec un grand cœur et beaucoup de caractère.”

“Steve est aussi un joueur qui m’a beaucoup impressionné depuis que je suis arrivé. Evidemment, je le connaissais depuis longtemps de par sa présence en équipe de France ou tous ses matchs de haut niveau avec l’OM. Et à travers ses parades, son jeu au pied et son charisme dans le vestiaire. Il connait Marseille et le club mieux que personne et on doit être à son écoute, Steve est très important pour notre équipe.”

“Je m’identifie énormément à mon village, Potes. Je suis rentré voir ma famille et mes amis le week-end dernier. On dit que les gens du nord de l’Espagne sont un petit peu plus fermés, sérieux, avec beaucoup de caractère. Ils me suivent tous et ont désormais les chaînes françaises pour voir “l’Olympique”. Ils m’envoient des messages sur les réseaux sociaux pour savoir sur quelle chaîne regarder l’OM. Ils me suivent, et veulent tous venir un jour à Marseille et au Vélodrome. Je crois que je vais devoir organiser une excursion depuis Potes pour faire plaisir à tout le monde. Et je leur dis beaucoup de bien de Marseille, car j’aime la manière dont on vit le football ici.”

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments