MENU
PROCHAINS MATCHS
Logo Marseille
Amical Pro
Vendredi 14 Août 2020
17h
En direct sur  Logo Canal+
Logo VfB Stuttgart
Logo Marseille
Amical Féminine
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Lyon U19
Logo Hyères
National 2
Samedi 22 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Istres FC
National U19
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Andrézieux
National U17
Dimanche 06 Septembre 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS
Logo Marseille
Amical Pro
Vendredi 14 Août 2020
17h
En direct sur  Logo Canal+
Logo VfB Stuttgart
Logo Marseille
Amical Féminine
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Lyon U19
Logo Hyères
National 2
Samedi 22 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Istres FC
National U19
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille

Aucun match programmé pour les U18

Logo Andrézieux
National U17
Dimanche 06 Septembre 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille

Interview de Zaki Noubir (Seconde partie)

Zaki Noubir, 29 ans, est un coach plein d’avenir. Il a accepté de répondre à l’ensemble de nos questions. L’interview a été réalisée par Treize (@treize013) et a été rédigée par Enzo (@EnzOM22). Voici la seconde partie de l’interview

Si je te dis Air Bel, qu’est-ce que cela représente pour toi ?

“Air Bel représente le club qui m’a permis à 26 ans, de découvrir le haut niveau chez les jeunes en ligue Méditerranée, puis National après l’accession que nous avions faite lors de la saison 2015-2016. J’en retiens évidemment que des bonnes choses mais pas encore de nostalgie car c’est encore frais !”

Selon toi, Air Bel est-il le meilleur club de la région ?

“Par ces niveaux dans les catégories et de ses éducateurs, je dirai oui mais je pense qu’il faut surtout saluer l’ensemble des clubs de la région qui travaille au quotidien pour le bon développement de la jeunesse. Je crois en une région forte et j’espère que tous les clubs amateurs arriveront par la force du travail à se structurer et connaître des niveaux intéressants.”

Plusieurs joueurs actuellement, professionnels ou dans un centre de formation sont passés par toi, c’est une fierté non ?

“Quand tu travailles avec un joueur 5 fois par semaine, que sur sa fiche de début d’année son objectif est de signer en centre de formation et qu’à la fin il arrive à intégrer une structure, tu es ravi d’avoir pu contribuer à son développement et faire parti un peu de son rêve. Mais surtout, faut pas oublier qu’avant moi, le garçon a eu d’autres clubs et entraîneurs. C’est une joie partagée et collective.”

Parmi eux, il y a Mohamed Simakan…

“Comme je l’ai dit au préalable, avec Mohamed c’est une relation de père-fils ou petit frère-grand frère. C’est un joueur que j’ai accompagné et accompagne toujours depuis l’âge de 8 ans. Que Dieu le protège, l’épargne des blessures et vous pouvez me croire, vous allez être étonnés du jeune Mohamed Simakan !”

Que retiens-tu de ton passage au centre de formation de l’OM en tant que coach ?

“Je retiens que des bonnes choses ! Surtout avec l’équipe encadrante, j’y ai passé de bons moments et j’ai eu le privilège, à 21 ans d’être éducateur à l’Olympique de Marseille. Pour le jeune éducateur que j’étais à l’époque c’était juste fantastique.”

Si l’OM te rappelle demain… tu y retournes ?

“Bien sûr, l’Olympique de Marseille est le club de ma région.”

Que représente l’OM pour toi ?

“L’Olympique de Marseille représente l’amour excessif que tu peux avoir envers une femme. Tu es jaloux, tu le défends, fais des comparaisons, le critique mais au fond tu l’aimes. Il y a une passion et une atmosphère qui est énorme lorsque le club est en symbiose avec les supporters.”

André Villas-Boas est le nouveau coach de l’OM, est-ce une bonne chose d’après toi ?

“Étant donné qu’il a travaillé avec José Mourinho et des clubs où il est passé , je pense qu’il peut faire des choses intéressantes. Maintenant faut lui laisser le temps de mettre en place sa philosophie de travail, même si malheureusement le coach sera tenu par les résultats.”

Villas-Boas va se concentrer sur la formation, est-ce une bonne nouvelle pour toi ?

“Aujourd’hui il me semble logique qu’un entraîneur peu importe le club, aille piocher dans la formation pour mettre en avant des jeunes joueurs. Autrement à quoi bon d’avoir un centre de formation ?”

D’après toi, quel joueur du centre de formation devrait-on le plus surveiller ?

“Contrairement à ce qu’on peut dire sur le travail au centre de formation, il y a des très bons joueurs qui émergeront cette année ou dans les années futures. Je vous laisse les découvrir.”

Que fait-tu en dehors du football ?

“Je suis assez périphérique, c’est-à-dire que j’aime tous les sports en général, j’assiste à des galas de boxe, des matchs de handball, j’aime bien aller faire des footings et surtout la lecture. D’ailleurs je conseille à tous les éducateurs l’erreur de Descartes d’Antonio Damasio. Le savoir est une arme.”

Quels conseils pourrais-tu donner au Zaki Noubir d’il y a 13 ans ?

“Si tu veut avancer, faut pas avoir peur, pense à te former car c’est tellement important, le football est global, ne pense pas qu’il s’arrête seulement à un résultat.Il est important aussi d’avoir beaucoup d’humilité, car cela va te permettre de progresser au quotidien et de te remettre en question. N’est pas peur de partir aux 4 coins de la France ou en Europe comme je l’ai fait pour apprendre, cela va t’orienter vers le style d’entraîneur et d’homme que tu souhaites être avec ton groupe. Entoure-toi des meilleurs, des gens qui sont meilleurs que toi, à tel point que tu te sens ridicule, mais qui par la suite, va avoir des aspects positifs et va te pousser à travailler encore plus. N’écoute pas les gens qui te disent que tu n’est pas capable, que tu es jeune, que le monde du football appartient aux professionnels. Ces gens-là ont arrêté de travailler il y a un bon moment. Et surtout n’oublies pas, fais toujours passer le club et les joueurs avant ta gloire personnelle. Le joueur doit être au centre de ton travail.”

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

“De continuer à me former, car il ne faut pas oublier qu’un entraîneur reste un éternel étudiant et de trouver un projet qui répondra à mes attentes. Et qu’en parallèle réponde aussi à leurs attentes.”

Nous remercions Zaki qui nous a accordé de son temps pour répondre à nos questions. Un remerciement particulier à Treize, qui a mené cette interview pour Peuple Olympien. N’hésitez pas à suivre Zaki sur Twitter (@NoubirZ) et Instagram (Zaki Noubir) !

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments