MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Interview] : William Saliba, l’avis de son ancien coach

Nous sommes quelques jours après l’officialisation de l’arrivée de notre nouveau défenseur central William Saliba. Pour l’occasion, Fabio Frasconi, un ancien entraineur proche de ce dernier a gentiment accepté de nous parler de Saliba. Vous retrouverez des anecdotes ainsi que de nombreuses informations dans cette interview.

Merci beaucoup à vous d’avoir accepté notre entretien ! Tout d’abord pouvez vous vous présenter ?

Bonjour, je me présente je m’appelle Fabio Frasconi. Je suis éducateur des U17 nationaux du FC Montfermeil et je suis professeur d’EPS.

Comment et quand avez vous connu William Saliba ?

J’ai connu William Saliba lorsqu’il était à l’AS Bondy en fin débutant / première année de poussin et je l’ai ensuite entrainé pendant 2 ans en U13 à Bondy.

Avez-vous toujours des contact avec lui actuellement ?

Oui bien sûr je suis toujours en contact avec William. On échange plusieurs fois par semaine en message et je suis très content de voir comment il continue à évoluer.

Lors de son passage à Montfermeil, aviez-vous déjà remarqué qu’il était au dessus du lot ? L’imaginiez-vous capable de signer en premier League dans un top club mondial ?

Durant ses années à Montfermeil je n’étais pas son entraineur mais comme je le connaissais depuis plusieurs années on échangeait beaucoup. Je le voyais vraiment évoluer et même exploser parce qu’il était vraiment très très bon. Il était au dessus du lot alors qu’il était seulement U14 il jouait déjà avec les U15 donc c’était vraiment un très bon joueur.

fabio frasconi
Fabio Frasconi
A-t-il toujours évolué au poste de défenseur central ?

À Bondy il jouait milieu de terrain ou même avant-centre mais lorsque qu’il est passé sur du foot à 11 à Monfermeil, il a reculé d’un cran. C’est là qu’il a vraiment passé un cap en passant défenseur central.

Quelles sont ses qualités sur le terrain ?

Concernant ses qualités, il y en a trois qui me viennent tout de suite à l’esprit. Sa sérénité tout d’abord, car lorsqu’il reçoit le ballon dans les pieds, on sent qu’il est tranquille, qu’il joue sans pression, ce qui est vraiment agréable et rassurant pour ses entraineurs et coéquipiers. Aujourd’hui encore au niveau professionnel il arrive à dégager autant de sérénité. Je pense que le fait qu’il ait beaucoup joué dehors avec ses amis durant son enfance l’a bien aidé à être plus serein en défense centrale étant donné qu’il a le jeu devant lui. Ensuite je dirais ses un contre un défensif. Il gagne énormément de duels et pour un défenseur central je pense que c’est la priorité. Il perd peu de duels et j’espère qu’il continuera à progresser dans ce domaine.

Enfin je dirais son envie de gagner. Toujours la gagne, la gagne, la gagne. Lorsqu’on était en difficulté, on voyait un autre William. Il se transcendait et montrait le meilleur de lui-même. Pour la petite anecdote, j’ai encore un souvenir sur un tournoi de five. On jouait un match, il y avait match nul et si le score ne changeait pas, on était éliminé. Il restait 10 secondes à jouer, William a récupéré le ballon, il est parti, a dribblé 3/4 joueurs et il a marqué le but derrière à quelques secondes de la fin, ce qui nous fait gagner. Au final on gagne même le tournoi. Il a fait tout ça car on avait besoin d’aller chercher un résultat. Il se transcende dès qu’il y a de la difficulté, il transmet cela à ses coéquipiers et c’est vraiment très important. C’est un leader.

Étant jeune, avait-il déjà pour objectif d’être professionnel ?

Alors oui, il voulait vraiment réussir dans le football. Depuis tout petit il est très déterminé, très motivé… il pensait à la signature ou encore à une réussite future dans le football. En revanche il y pensait peut-être un peu trop, on a alors beaucoup échangé avec lui afin qu’il comprenne que la priorité était de prendre un maximum de plaisir, tout en travaillant sérieusement. Il fallait qu’il arrête de penser aux clubs professionnels et ça allait venir tout seul avec le temps s’il continuait à faire les choses bien. Au final il a fait les choses très bien. Il a vraiment passé un cap après, il s’est concentré sur son jeu, et a continué à prendre un maximum de plaisir tout en étant très sérieux. Lorsqu’il a signé à Saint-Étienne, d’autres clubs le sollicitaient et lui avaient proposé un contrat.

saliba et fabio frasconi
Fabio Frasconi aux côtés de William Saliba il y a quelques années
Que pensez-vous de ce choix de rejoindre l’OM ? Arrivera-t-il à s’adapter malgré la grosse pression populaire des supporters ?

Concernant son choix d’aller à Marseille, je pense que c’est un très bon choix étant donné que le club a de grosses ambitions. On peut déjà le voir sur le début du mercato, Marseille est très actif et veut se construire une équipe jeune et compétitive. Lui qui veut gagner et progresser, je pense que l’OM va pouvoir l’aider à passer un cap et je pense qu’il va également beaucoup apporter au club. Ensuite concernant la pression je pense qu’il n’aura aucun problème à s’adapter car la pression il aime ça. J’ai même envie de dire que plus il y a de pression, plus il est bon. Selon moi il n’y a aucune raison pour que ça ne fonctionne pas.

Est-ce le meilleur joueur que vous avez entraîné ?

Dire que c’était mon meilleur joueur je ne sais pas. Je l’ai eu en U13 et il n’était pas encore à son meilleur niveau à cet âge là. Par contre il a été sûrement l’un des meilleurs profils que j’ai pu avoir et j’étais persuadé qu’il avait de grandes chances de réussir. Il avait une marge de progression incroyable, il avait tellement faim, tellement envie de réussir et de passer des niveaux. Toujours l’envie de gagner.

Tous ces aspect là me faisaient penser qu’il pouvait réussir dans le football. On peut être un super joueur mais si on a pas ces qualités mentales, on avance pas. Il savait que je croyais en lui et que j’étais persuadé qu’il pouvait réussir. J’ai essayé de le pousser à toujours être meilleur, que ce soit dans le football, au niveau scolaire ou dans la vie de tous les jours. Ce qui je pense, l’a aidé à prendre en maturité avant son départ à Saint-Étienne.

saliba équipe de france U16
William Saliba en Équipe de France U16 en 2017
Où le voyez-vous dans 10 ans ?

Où je le vois dans 10 ans ? Je vais essayer d’être objectif même si ce n’est pas simple car j’ai envie de le voir réussir et d’être au meilleur niveau. Je suis persuadé qu’il évoluera au meilleur niveau car il a faim et il a envie d’y arriver. Dans 10 ans, je le vois en Équipe de France et dans un très grand club européen. À choisir j’aimerais le voir évoluer à la Juventus étant un grand fan du club. Mais bien sûr le plus important est qu’il puisse continuer à s’épanouir et progresser. Je suis persuadé qu’il sera dans un grand d’Europe et en Équipe de France dans 10 ans. Je lui souhaite de continuer à faire de très belles choses dans le football et dans la vie de tous les jours.

Un grand merci à Fabio Frasconi, coach passionné, qui a répondu à nos questions avec précisions et plaisir. Nous lui souhaitons une bonne saison en U17 Nationaux, en espérant que la saison puisse se jouer entièrement et sans soucis.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments