La revue de presse sur l’OM du 11 août 2019

Voici la revue de presse du jour, en ce dimanche 11 août 2019.

L’analyse d’André Villas-Boas

C’est difficile de mal commencer ainsi?

C’est difficile à accepter. Nous avons été lents. Nous avons bien trouvé le côté droit mais pas le côté gauche alors que nous avions besoin de la créativité de Dimitri. Ça a mal fonctionné face à une équipe rémoise à l’excellente organisation, la même que l’année dernière. Nous avons fait des efforts mais notre jeu offensif a manqué de profondeur. Il était difficile de trouver de la place.

Problèmes en attaque, mais problèmes en défense aussi, votre charnière a grincé…

Je ne veux pas faire d’analyse sur le résultat. Le responsable des défaites, c’est toujours moi, je ne veux pas critiquer les joueurs, les responsabilités de trouver des solutions m’incombent. Nous avons pris deux buts sur les transitions de Reims, nous devons évoluer dans notre manière de les contrecarrer. On va travailler sur cet aspect.

Allez-vous réfléchir à retoucher votre 4-3-3 en replaçant Payet dans l’axe et deux ailiers plus percutants?

Pas encore. Je veux analyser le match, pour faire une bonne réflexion, comme je l’ai dit aux gars. Ils ont fait des efforts pour trouver des solutions mais nous avons trouvé un adversaire bien fermé, bien organisé. Il nous fallait des joueurs capables de dribbler, de sauter l’homme en un contre un, ça a mal fonctionné. Mieux en seconde mi-temps avec Bouna Sarr, mais les centres n’ont pas trouvé preneur. Il faut équilibrer avec le côté gauche pour profiter de la créativité de Dim’. Ce que j’avais essayé contre Naples avec Dim’ avant-centre n’était pas envisagé face à Reims, ce n’était pas la solution, je voulais un neuf de référence. Avant l’arrivée de Benedetto, je voulais donner une chance de plus à Valère.

Êtes-vous satisfait du pressing?

On a bien récupéré les ballons au niveau des milieux défensifs rémois, moins en deuxième période. Mais si on a gagné le ballon, on n’a pas trouvé ensuite la solution offensive, la continuité de l’attaque. Un match comme ça pompe la confiance de l’équipe, l’effet de la défaite est mauvais pour le groupe. Il va falloir le remonter. Perdre à domicile, c’est difficile à accepter, mais on doit travailler. A moi de bien analyser et de donner confiance.

Trouver un adversaire ainsi très regroupé assez bas va-t-il vous conduite à jouer vous-même différemment ?

Non, on va s’adapter. Reims a déjà fait très bien l’année dernière avec cette organisation. Mais dans ce type de match, il faut marquer le premier but. Kevin ne l’a pas fait, comme eux ne l’ont pas fait en première mi- temps malgré de grandes chances. Mais je ne vais pas changer ma façon de travailler. Si je suis là, c’est pour jouer ainsi, pas en abandonnant le ballon à l’adversaire.

Les réactions

Jordan Amavi :

« Défaite méritée, je ne sais pas, nous avons donné le maximum. Il aurait fallu se créer plus d’occasions, marquer, ça nous aurait fait du bien. mais nous n’avons pas su le faire. En compétition, les équipes ne jouent pas pareil, il ne faut pas sous-estimer l’adversaire. Nous ne l’avons pas fait, mais nous allons continuer de travailler. C’est dur de commencer en sortant sous les sifflets. »

Luiz Gustavo :

« On voulait commencer par une victoire. mais on n’y est pas arrivés. Le plus important est de continuer à travailler car on a fait une très bonne préparation. On sait aussi qu’on a encore des problèmes pour comprendre les consignes du coach. Il faut garder la confiance, relever la tête et continuer à travailler. C’est difficile d’analyser après le match. Le coach va réfléchir et nous parler. Le premier match est toujours un peu difficile. Reims état bien organisé et a marqué sur deux contres. C’est ça, le football. On a essayé de contrôler le match. On a besoin de motiver tous les joueurs, jouer comme une équipe. On a besoin de nos supporters et de leur soutien. L’équipe a de la qualité, on peut progresser et s’améliorer par rapport a la saison dernière. Il faut travailler, travailler, travailler et ça fera là différence. L’OM c’est très spécial. Les joueurs qui arrivent doivent savoir où ils ont mis les pieds. On peut dire que c’est de la pression, mais c’est une pression positive pour moi. Le public veut qu’on donne tout pour lui. »

Boubacar Kamara :

« On n’avait pas prévu ça. Reims mérite la victoire, ils ont été plus dangereux que nous et ont eu plus d’occasions. Il faut se relever très vite. J’espère que cette défaite ne va pas perturber le groupe. Et quand on n’arrive pas à marquer, on subit des occasions et on est mis en danger. »

Les notes d’après-match

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.