MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

La saison incertaine de Florian Chabrolle

Remarquable et remarqué pendant la préparation estivale, Florian Chabrolle n’a plus disputé de rencontre avec l’équipe première depuis le 10 août dernier. Analyse d’un début de saison frustrant pour le joueur et ceux qui espéraient le voir s’illustrer sur les pelouses de Ligue 1.

Les minots, recrues de l’OM

André Villas Boas a joué franc jeu depuis qu’il est arrivé aux manettes sportives de l’Olympique de Marseille. Ainsi, les caisses sont vides et les perspectives de recrues d’envergure lors des mercatos sont chimériques. De ce fait, la ressource toute trouvée par le technicien portugais est le centre de formation, qui a déjà fourni deux joueurs importants à l’OM : Maxime Lopez puis Boubacar Kamara. Ces deux cas sont sources d’inspiration auprès des jeunes pousses phocéennes ; la volonté inclusive d’AVB, un véritable encouragement.

André Villas Boas exhortant ses troupes contre Montpellier

Face à Naples, Florian Chabrolle avait été titularisé. Cette entrée en jeu face à un adversaire de taille n’avait pas effrayé le natif de Montmorency. Une bonne intensité de jeu, quelques récupérations précieuses, des frappes lointaines ambitieuses, du panache… Cette envie désinvolte avait d’ailleurs été soulignée par les internautes, réclamant – avec toute la mesure qu’on connait aux supporters marseillais – la présence de Florian Chabrolle plus régulièrement dans le XI de départ olympien.

Une concurrence forte au milieu

Cependant, il y eut un événement qui bouscula les plans de carrière de Florian Chabrolle. Le nom de Valentin Rongier, inscrit sur la short-list d’Andoni Zubizarreta depuis plusieurs saisons, est enfin apparu dans l’effectif marseillais. Cette recrue de dernière minute, sous forme de joker, complète le milieu de terrain olympien, rendant les apparitions de Florian Chabrolle improbables. L’ancien nantais s’est taillé lors des derniers matchs une place de titulaire, proposant un bel équilibre entre les dimensions physiques et techniques exigées au centre du terrain.

Valentin Rongier signant son contrat à l’OM

Aussi, Maxime Lopez revient en forme et on verrait mal le marseillais perdre sa place de sitôt. Kevin Strootman, recrue record de l’an passé, semble également convaincre AVB dans un rôle de pointe basse au sein d’un milieu à trois. Son entente avec les deux précédemment cités lui augure une certaine longévité. Enfin, Morgan Sanson conserve la confiance du staff olympien, qui n’excluait pas en septembre de le positionner un cran plus haut afin de conserver un trident offensif et Dimitri Payet sur le flanc gauche de l’attaque. Par ailleurs, ces quatre joueurs peuvent être suivis du jeune capitaine de la National 2, Alexandre Phliponeau. C’est un 6 de formation, qu’André Villas-Boas juge encore trop tendre pour le haut niveau mais qui devrait certainement faire ses gammes lors des coupes nationales. Autant dire que la concurrence est forte au milieu de terrain, malheureusement pour Florian Chabrolle.

La patience, mère des vertus.

Cet été, le coach marseillais n’a pas caché que le minot lui avait tapé dans l’œil. Ainsi, André Villas-Boas serait à l’origine de la prolongation du contrat professionnel du joueur. Plutôt élogieux lors des conférences de presse estivales, les fans ont pensé que le portugais s’était trouvé un chouchou. Hélas, au bout de 10 journées de Ligue 1 et seulement 18 minutes de jeu, les ardeurs sont retombées.

« Chabrolle va rester comme 8 dans notre 4-3-3. Il a les qualités pour jouer à ce poste, il a fait un très bon match contre Naples. Il me semble bien. »

André Villas Boas en conférence de presse le 8 août.

Que penser du cas Chabrolle ? Ne pas se décourager. Garder patience et rigueur. Buteur salvateur contre Fréjus Saint Raphaël avec la N2, le mois dernier, le minot continue de travailler. Il ne faut pas oublier que les jeunes talents ont besoin de temps de jeu et de gravir les échelons progressivement avant le plus haut niveau. Kylian Mbappé et Eduardo Camavinga sont deux exemples incontournables de précocité et sont passés pendant un temps par les équipes réserves de Monaco et de Rennes. Par conséquent, André Villas-Boas chercherait à préserver son petit protégé : l’épargner des pressions médiatiques et donner le temps nécessaire pour sa montée en puissance. Laissons la fleur éclore et le parfum n’en sera que plus éclatant…

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go