MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

L’OM en promenade face à Endoume

Les Olympiens atomisent l’Union sportive Marseille Endoume Catalans (USMEC) et se qualifient pour le 5e tour de la coupe Gambardella (0-8).

Le thermomètre affiche une vingtaine de degrés. Le stade Di Giovanni, situé au pied de Notre Dame de la Garde est l’écrin le plus célèbre de Marseille après le Vélodrome. De nombreux spectateurs sont présents. Toutes les conditions sont réunies pour voir une belle rencontre de football. Finalement, seuls les Phocéens sont au rendez-vous. Les joueurs d’Olivier Jannuzzi se défont facilement de l’USMEC en inscrivant une ribambelle de buts (0-8).

Le match débute timidement. Cependant, les Ciels et Blancs essayent de mettre du rythme dans leurs transitions offensives mais des erreurs techniques les empêchent de se créer des occasions face à un bloc endoumois bien en place. Il faut attendre un coup de pied arrêté pour voir une première situation dangereuse. Salim Rachidi et Jores Rahou combinent. L’attaquant phocéen enchaîne par une frappe enroulée mais voit celle-ci détournée en corner par le gardien (7e).

Souaré, performance de luxe

Les coéquipiers de Jores Rahou continuent de buter sur la défense rouge et noir (en jaune pour la coupe). Ils développent un jeu direct gâché par de nombreuses imprécisions.

La lumière vient des fulgurances de Cheick Souaré. Le milieu de terrain crée le danger grâce à ses courses balle au pied et sa vista. A la 22e, il part du côté droit, rentre dans l’axe en enchaînant une série de dribbles, lui permettant d’éliminer trois adversaires. Puis, il conclut son action de classe par une passe laser dans le dos de l’arrière garde de l’USMEC, en direction de Rachidi, mais le portier endoumois anticipe. Sur coup franc, Cheick Souaré, encore lui, donne un amour de ballon pour Aaron Kamardin mais le défenseur central est trop court pour pousser le ballon au fond des filets (26e). Souaré continue sa distribution de galettes en effectuant une ouverture, plein axe, pour Rachidi mais le gardien écarte son tir en corner (28e).

Endoumois fatigués, dépassés, résignés

La pression augmente sur le but endoumois et la défense finit par craquer. Jores Rahou accélère sur le côté gauche, centre pour Rachidi qui dévie le ballon au fond des filets (34e). La machine est lancée. Souaré envoie un délicieux ballon pour son capitaine, Rahou. Le jeune attaquant fait parler sa puissance et perce l’arrière garde de l’USMEC. Il se présente seul face au gardien, l’élimine et loge le ballon dans le but vide (40e).

Dès le début de la seconde période, les Olympiens monopolisent le ballon. Les Endoumois, après avoir fournis énormément d’efforts défensifs durant les trente premières minutes, semblent épuisés. Les joueurs d’Olivier Jannuzzi et Jacques Abardonado en profitent pour aggraver le score à 0-3. Rahou s’offre un doublé grâce à une belle frappe enroulée (57e). L’attaquant, fraîchement élu meilleur jeune du mois de septembre, multiplie les déboulés dévastateurs. L’une de ses nombreuses incursions dans la surface adverse engendre un penalty. Cheick Souaré s’en charge et voit sa frappe renvoyée par le gardien mais il suit et glisse le cuir dans le but (65e).

Les Phocéens ne sont pas en reste et inscrivent le cinquième but trois minutes plus tard. Une-deux dans la surface entre Rahou et Souaré. Le meneur de jeu conclut d’un intérieur du pied à bout portant (68e). Le festival ne s’arrête pas au grand dam des Endoumois. Kada Lechar, très actif depuis le début de la rencontre, s’octroie un doublé. Il fait trembler les filets une première fois sur penalty (70e) et une seconde fois après un contre supersonique (73e). Les joueurs d’Endoume, inoffensifs pendant 90 minutes (quatre tirs, dont un cadré), se mettent en évidence sur une frappe s’écrasant sur la barre (75e). Trop peu pour inquiéter les Ciels et Blancs. L’homme de la partie, Cheick Souaré assène un 8e but en dégainant une somptueuse salve, pleine lucarne (76e). Le calvaire des Endoumois s’arrêtent, enfin. Les Olympiens poursuivent leur aventure en Gambardella.

Article de Azir Said Mohamed Cheik

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go