MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Lopez, progression interrompue

Pur produit du centre de formation de l’Olympique de Marseille, Maxime Lopez semble loin du niveau prometteur qu’il avait affiché à ses débuts en professionnel. Incapable d’être décisif depuis le début de saison, sa progression pose question.

Face à Angers au Stade Vélodrome, on joue la 65e minute lorsque Valère Germain prend la place de Maxime Lopez. En traînant des pieds et la tête basse, le jeune Marseillais sort sous quelques sifflets d’un public déçu. Cet après-midi de janvier, le minot formé au club a probablement livré sa plus mauvaise prestation depuis qu’il porte les couleurs de l’OM.

Positionné ailier droit pour l’occasion, il a échoué à faire gagner des mètres à son équipe tout en se prenant le luxe de rater des séquences simples. Louper un match arrive dans une saison et cela est d’autant plus pardonnable lorsque le joueur en question est positionné dans un poste qui n’est pas le sien. Malheureusement, la déception concernant le jeune provençal ne se limite pas seulement à ces 65 minutes face à Angers.

Décevant depuis le début de la saison, il n’a été décisif qu’à trois reprises en étant passeur. Il y a eu ce match accompli, toujours en position d’ailier droit, face à l’Olympique Lyonnais où le jeune de 22 ans a pu exprimer ses qualités de passes tout comme face à l’AS Monaco. Mais cela reste trop peu dans une première partie de saison où l’équipe a bien tourné, malgré les blessures et les suspensions. Pour le numéro 27, il y avait la place pour s’imposer dans la durée dans ce onze titulaire.

L’éclosion d’un minot

Si la déception est forte, il faut rappeler les débuts tonitruants de Maxime Lopez lors de la saison 2016/2017. A cette époque, l’OM vient d’être racheté et son nouveau président, Jacques-Henri Eyraud, annonce en grande pompe le Champions Project. Dans la continuité de ce discours présomptueux et historique, Rudi Garcia se voit confier les clés de l’équipe première de l’Olympique de Marseille. Marqué par les derniers mois économiques difficiles de l’ère Louis-Dreyfus, l’effectif professionnel se voit décimé.

Pour faire face à ce problème qualitatif, l’ex entraîneur de l’AS Roma n’hésite pas à faire enchaîner le jeune Lopez. Une confiance que lui rend l’ancien des Burel avec des performances intéressantes. Elles seront récompensées dès le mois de décembre avec le titre de meilleur joueur. Un exercice 2016-2017 décisif sur tous les plans pour celui qui a préféré l’OM plutôt que Liverpool avec 3 buts et 6 passes décisives. Sa meilleure saison sous le maillot olympien jusqu’à présent.

Sortir de sa zone de confort

Presque 4 ans après et 100 matches de Ligue 1 plus tard, le Marseillais offre un compteur bien maigre avec au total 5 buts et 12 passes décisives. Les puristes, et ils ont raison, diront que les statistiques ne font pas tout. Mais le football reste un sport marqué par les buts et dicté par la vérité des 30 derniers mètres. Une zone dans laquelle Maxime Lopez ne se montre pas assez à son avantage. Pire, il y est par moment absent.

Le jeune Marseillais choisit rarement la verticalité, comme s’il refusait de prendre ses responsabilités. Le joueur ne semble plus progresser alors que le contexte lui est favorable. Enfin, le jeu prôné par André Villas-Boas doit lui permettre de s’émanciper de ce statut de remplaçant qui lui colle à la peau. Cette volonté du Portugais d’avoir la possession et d’utiliser au maximum le ballon pour étirer les lignes a permis à Morgan Sanson d’être à son meilleur niveau cette saison. Le milieu donne le sentiment d’avancer de nouveau.

Globalement, l’intégralité de l’effectif semble avoir progressé si on le compare à la saison dernière. A Maxime Lopez de profiter de ce nouveau vent de fraîcheur qu’a apporté Villas-Boas. Dans un effectif restreint, une qualification en Ligue des Champions ne pourra se faire sans lui. Mistral gagnant ?

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go