MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

LOSC-OM : Aké bella vittoria !

Soir de match, soir de joie, soir de 11 points d’écart avec le troisième. Un match calme, ensuite énervant, devenu renversant qui finit sur une distance considérable avec les adversaires en course au podium.

Une première mi-temps plongée dans les doutes

L’objectif principal, André Villas-Boas l’a défini lors de l’avant-match. On vient chercher le match nul et il n’est pas question que la défaite contre Lyon vienne chambouler les esprits des joueurs. La partition, comme attendue, débute donc sous l’ère d’un habituel bloc bas des Olympiens. L’équipe marseillaise ultra densifiée dans l’axe du terrain, laisse la balle à l’adversaire, et comme à l’accoutumée depuis quelques temps, les Marseillais ne développent pas de pressing intense. Une tactique mûrie et forgée.

Cependant en ce début de match, la défense marseillaise semble un tantinet fébrile. Les attaquants lillois se portent à l’attaque et le font avec justesse. Duje en paye les conséquences. À la 8e minute, Osimhen d’un brin de malice, se joue du Croate et part sur l’aile droite. Mais le défenseur central en décide autrement. Il arrache le maillot du nigérian et prend un carton jaune. De quoi faire réfléchir dès l’entame. Ensuite, la défense marseillaise se montre de plus en plus fébrile. Les Phocéens concèdent entre la 4e et la 44e minute trois occasions. Les joueurs du LOSC, se montrent dangereux, obligeant Mandanda à sortir des arrêts magistraux.

Les relances des défenseurs olympiens sont très imprécises, Duje n’a pas l’adresse et l’assurance quotidienne. Notre milieu de terrain, malgré, encore une fois, un très bon Bouba Kamara, ne s’installe pas confortablement. Sanson et Rongier assurent des courses sans réelles intensité mais intelligentes, les relayeurs se cantonnent à un pressing rigoureux. Ce qui étouffe moyennement les adversaires. Le trio offensif marseillais, est esseulé. Pipa ne touche aucun ballon intéressant. De quoi s’inquiéter pour la seconde période.

Un chaudron devenu clim en trois minutes

Pour la deuxième période, les hommes de Villas-Boas reprennent le même rythme. A la 54e minute, la punition tombe. Bamba qui faisait un match moyen, jusqu’alors bien muselé par Bouna Sarr, s’intercale entre les lignes et distribue un merveille de ballon à Osimhen à la limite du hors jeu qui s’en va tromper Mandanda. Un tournant qui fait basculer Lille à 6 points de nous. Quelques minutes plus tard, Rémy marque. Un hors-jeu est néanmoins sifflé, mais la peur avait traversé les Olympiens.

C’est à la 59e minute qu’un éclat surgira. Sanson lance parfaitement Bouna Sarr. L’ailier se joue facilement de Djaló, qui va ensuite faire une faute stupide dans la surface. C’est clair, il y a penalty. Et en l’absence de notre numéro 10, Rongier s’élance. L’ancien nantais veut prendre ses responsabilités et trouer les filets adverses pour la première fois avec l’OM. Son langage corporel le trahit, il le rate. Une mini tempête s’écroule. Mais un autre éclat surgira.

Gloire à Marley

Un certain Marley Aké prend la place de Sakai. Le minot file sur l’aile gauche, faisant redescendre d’un cran notre numéro 17. C’est l’occasion pour lui de montrer que ses récentes belles entrées ne sont pas que mirages. Et de belle manière il va le prouver. Il se glisse seul, à l’abri du marquage dans la surface. Il centre fort et un lillois repousse en corner. Ce corner provoque l’égalisation. Il ne s’arrête pas là. Trois minutes après, il feinte et joue du corps la défense adverse. Il décale merveilleusement bien Valère Germain qui s’en va déposer une praline dans les pieds de Pipa, qui conclut. Les milliers de supporters marseillais exultent.

Le LOSC se retrouve à 12 points. Une fin de match folle. L’OM met enfin de l’intensité et est récompensé. Malgré 5 joueurs sanctionnés, une défense qui a fait peur et un Sanson toujours aussi adepte de courses folles, la Ligue des Champions n’a jamais été aussi proche.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go