MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Maillot : bien plus qu’une simple tunique

Dans l’histoire d’un club, il y a le palmarès, les buts, les supporters… Mais il y a aussi les tenues, les maillots qui ornent le torse des joueurs et joueuses. Chaque année, ils changent de designs. Chaque année, nous les attendons avec impatience. Parfois ils sont magnifiques, parfois emblématiques et parfois horribles. Retour en images et en souvenirs sur quelques maillots marseillais. Savourez ce voyage dans le temps…

Entre anniversaires et Ligue des Champions

L’OM est incontestablement un club mythique et historique. Il fait partie des clubs les plus anciens du football français. Leur club créé en 1899, les Phocéens ont eu l’occasion de fêter un paquet d’anniversaires et autres événements plus frissonnants les uns que les autres. Les équipementiers n’hésitent pas un instant lorsqu’il s’agit d’honorer cela.

À l’exercice 1998-1999, un troisième maillot s’ajoute à la collection. Il est doré et peu commun à ce que les supporters ont l’habitude de voir. Mais il faut bien marquer le coup, l’OM fête son centenaire.

Puis, dix ans plus tard, un ancien logo fait son retour sur le cœur des Olympiens. Le maillot pour la saison 2009-2010 rend hommage aux 110 ans. Les couleurs sont les plus en vogue mais la touche d’originalité vient du logo. Alors que celui-ci avait changé depuis la saison 2004-2005.

Enfin, celui que tout le monde a pu admirer cette saison, lors du match contre Saint-Étienne : le maillot pour les 120 ans. Avec la victoire au bout, la fête s’est déroulée sans un bémol.
Ici, le logo ne change pas, mais une croix bleue traverse la tunique. Rappelant le blason original de l’OM et ainsi certaines tenues, comme celle de la saison 2000-2001 par exemple.

Et non pas comme une célébration mais plutôt comme un souvenir impérissable, le maillot de la saison 1992-1993. Ce dernier aura vu l’OM décrocher la Ligue des Champions en fin de saison. Cela dit, simple différence mais qui peut faire beaucoup pour certains : le sponsor. Il n’est pas présent pour la coupe d’Europe, d’où ce maillot splendide, on ne peut plus simple : trois bandes bleues pour Adidas, un blanc pur et un col bleu, blanc, rouge.

Quelques lacunes dans la collection

Cependant, quelques coquilles se sont glissées dans cette belle galerie. Ils nous ont marqués, non pas par l’époque qui les a vus évoluer, mais par leur esthétique, partie un peu trop loin. Bien évidemment, cette liste de choix n’est qu’un avis de l’équipe. Libre à chacun d’aimer les maillots qui vont suivre.

Cet orange vif et ce bleu en couleur secondaire… Le maillot de la saison 2007-2008 a servi pour la campagne européenne, entre autres. Ce parcours ne s’est pas révélé si mauvais puisque l’OM s’est hissé jusqu’aux 8e de finales en Europa League.
Cependant, l’esthétique de ce maillot n’en sort pas plus grandie. L’orange ne fait pas partie des couleurs principales du club. Adidas a pris un gros risque et malheureusement, il n’a pas été payant, du moins plus avec nos goûts actuels.

Nous remontons un peu le temps : en 2005-2006. Retour du doré que l’on avait pu admirer lors du centenaire. Mais, mélangé au bleu foncé, le résultat n’est pas si plaisant à voir. Ce maillot était le 3e et servait aussi pour l’Europe.
Bien qu’il n’y ait pas eu tant de mauvais maillots, celui-là était obligatoire dans la liste. À croire que les maillots dits « third » ne réussissent pas souvent (cf saison 2012-2013).

Les numéros 1

Le coq sportif, ancien équipementier de l’OM, voit apparaître son logo sur les maillots pour la première fois en 1969. Adidas prend la relève en 74 puis Puma en 2018.

En ce qui concerne les sponsors, c’est en 1971 qu’ils débarquent sur la tunique phocéenne, faisant de l’OM le premier club a arborer une publicité sur ses tenues (avec le Nîmes Olympique). C’est But ! – un journal sportif – qui s’offre ce plaisir. Et comme vous pouvez le voir sur la photo, le logo olympien n’y est même pas présent. Impensable de nos jours.

Enfin, nous pouvons relever sans surprise le maillot qui a vu la première étoile brodée au-dessus du logo, à partir de la saison 1994.

Les plus marquants

Par la période :

Dans l’histoire de l’OM, certaines saisons restent gravées dans les têtes, négativement comme positivement. Mais on ne peut pas en dire autant de certains maillots qui, pour certains, n’ont pas vraiment marqué les esprits. L’un d’eux, par exemple, était d’un blanc uni parfois à peine tâché par l’équipementier. Il s’agit du maillot des saisons 1936-1937 et 1958-1959. La première permet d’ailleurs à l’OM de gagner son premier championnat, tandis que la seconde fait vivre au club sa première descente en deuxième division.
Il faut donc avancer dans le temps et les époques pour évoquer des maillots plus marquants.

C’est le cas, entre autres, de l’ère Bielsa, bien qu’elle fut trop courte au goût de tous. Cette saison 2014-2015 laisse une nostalgie incurable chez tous les supporters. Les résultats n’étaient pas vraiment au rendez-vous avec des éliminations prématurées en coupes et une 4e place en Ligue 1, mais le style d’El loco a laissé son empreinte. Et le maillot, au passage, est loin d’être à jeter, avec un logo à l’ancienne et un retour du bleu foncé. Simple, efficace. Et, exceptionnellement, le troisième maillot, de sa couleur noire avec une bande bleue ornée de l’écusson marseillais, se laisse porter sans problème.

Ensuite, au risque de remuer le couteau dans la plaie, nous nous devons de parler des maillots domicile et extérieur de la saison 2017-2018. Avec leur campagne européenne, merveilleuse et triste à la fois, les Olympiens ont pu afficher leur tenue sur bon nombre de unes de journaux. Et il y avait de quoi les admirer.
Retour à la simplicité, notamment en début de saison, quand le sponsor s’est fait désirer – pour le plus grand bonheur des supporters -. Blanc avec quelques bandes bleues sur les épaules pour le domicile. Bleu ciel – le plus représentatif – avec des bandes blanches sur les côtés pour l’extérieur. Encore une fois, simple et efficace. Et on se souvient tous de Rolando qui l’enlève après avoir marqué…

Par leur esthétique :

Au XXIe siècle, les designs sont très changeants de saison en saison. Cela donne lieu à des pépites comme à des déceptions. Mais ici, nous allons nous attarder sur les plus beaux, peu importe ce qu’ils font remonter comme souvenirs. La liste est fortement réduite, ce n’est bien sûr qu’une sélection.

C’est sur la dernière décennie que les designs se sont simplifiés tout en gardant les couleurs originales. Les résultats étant moins fringants qu’auparavant, il est somme toute logique que ce soit l’esthétique qui nous saute aux yeux. À nouveau, il pourrait y en avoir plus et chacun a la liberté de les aimer ou non.

Début de la décennie, Adidas, toujours en poste, confectionne un maillot extérieur d’un bleu pur OM pour la saison 2010-2011. Quelques carreaux, des bandes noires et le tour est joué. C’est harmonieux, c’est lumineux et Gignac le porte à merveille.

Quelques années plus tard, dans l’exercice 2016-2017, nous avons pu voir un maillot third à bandes blanches et bleues. Un parfait mélange comme l’a souvent fait l’OM, ou du moins le Coq Sportif et Adidas auparavant.

Enfin, pour terminer ce voyage dans l’histoire des maillots marseillais, nous pouvons prêter attention à ceux que Puma a concoctés pour cette saison-ci. Ils n’ont pas failli à leur mission pour leur deuxième saison comme équipementier de l’OM.
Le domicile est blanc et comporte des lignes qui, en fait, sont tracées avec les mots « Olympique de Marseille », une originalité très bien trouvée. La simplicité n’est-elle pas la meilleure ?
Puis le maillot extérieur, d’un bleu éclatant, s’inspire de deux architectures bien connues des Marseillais : le MUCEM et l’Orange Vélodrome. De quoi séduire les supporters en reprenant l’identité de la ville.

En définitive, les couleurs marseillaises ont toujours été plus ou moins respectées : le blanc au début puis le bleu qui s’y est ajouté par touches.
Les quelques équipementiers ont fait preuve de bon goût pour offrir, encore aujourd’hui, des maillots marquants et pleins de sens dans leurs designs.

Sources :
http://www.om4ever.com/
http://www.om1899.com/
http://vexil.prov.free.fr/
https://www.footpack.fr/

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments