MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Mercato des concurrents : l’heure du bilan

Alors que le mercato hivernal nous réserve toujours son lot de surprises, l’OM s’est montré plus calme que jamais lors de la dernière échéance. A contrario, les autres écuries de Ligue 1 ont dépensé, pour certaines, largement dégraissé pour d’autres. Tour d’horizon entre choix douteux et jolis coups.

Lyon a dépensé… mais Garcia n’a pas eu son défenseur

L’OL a sans conteste réalisé le mercato le plus actif de la Ligue 1. Bruno Guimarães, Toko Ekambi, Camilo ou encore Kadewere sont les nouvelles têtes lyonnaises. Cependant, ce dernier, meilleur buteur de Ligue 2, retourne au Havre jusqu’à la fin de la saison. L’attente est en revanche forte vis-à-vis des deux premiers cités. Dans un adaptation express, l’ailier camerounais prêté par Villarreal s’est déjà illustré à plusieurs reprises en trouvant le chemin des filets contre Toulouse et Nice. Conserver une telle dynamique pourrait rapidement décider les dirigeants rhodaniens à lever l’option d’achat.

Qu’en est-il du milieu brésilien, recruté pour 20 millions d’euros à l’Athletico Paranaense ? Si tous les projecteurs étaient braqués sur lui après son refus d’aller à Madrid, le grande inconnue est son niveau réel. Le capitaine de la sélection olympique brésilienne regorge sûrement de talent. La vraie interrogation porte sur son adaptation dans un championnat pour le moins rugueux, et un climat tout autre.

Côté départs, Lyon a réussi à verrouiller la vente de Tousart au Hertha Berlin, vente qui sera effective à la fin de la saison. L’OL empoche 25 millions d’euros dans l’opération.

Rennes : le pari Nzonzi

Très discret durant le mois de janvier, Rennes a surpris son monde en obtenant au dernier moment le prêt du milieu champion du monde de la Roma, Steven Nzonzi. Le prêt jusqu’à la fin de la saison est assorti d’une option pour une saison supplémentaire. Même sans indemnité de transfert, le club breton prouve qu’il a les reins solides financièrement en ayant convaincu un joueur certes en méforme mais passé par de belles écuries européennes. Est-ce que le rayonnement du joueur sera à la hauteur des attentes ? Nous verrons bien.

Vente manquée pour le LOSC, Monaco fait du Monaco

Pas de recrue sensationnelle à Lille, qui nous avait habitué à plus agité en termes de mercatos. Le fait marquant de l’hiver lillois restera indéniablement la vente manquée de Boubakary Soumaré à Newcastle. Les Magpies offraient monts et merveilles aux Dogues en mettant sur la table 45 millions environ. Préférant Liverpool ou Manchester United, le milieu d’à peine 20 ans a décliné l’offre.

Rien d’original sur le Rocher. Les leçons du passé (proche) ne semblent pas avoir été retenues et la recette reste inchangée. Les recettes, elles, sont à la peine. Avec les arrivées de Tchouaméni (Bordeaux, 20 millions), Fofana (Strasbourg, 15 millions) et Marcelin (défenseur central, Auxerre, 10 millions), le club de la principauté semble perdu dans son éternelle logique de dépense incontrôlée. Un hiver qui coûtera tout de même 60 millions…

La bouillie bordelaise et un joli pari pour Reims

Le mercato commençait bien pour Bordeaux avec l’achat de Rémi Oudin pour la somme raisonnable de 10 millions. L’arrivée de Rubén Pardo, sans indemnité de transfert, peut aussi se révéler être un joli coup. En revanche, avec l’option d’achat sur le prêt de Benrahou, les Girondins prennent le risque de voir filer définitivement un jeune prometteur. Le départ en transfert sec de Tchouaméni, chez un de leur concurrents Monaco, est autrement plus inquiétant. Un nouveau club basé sur l’achat-revente en Ligue 1 ?

Reims a des petits moyens, mais de grandes idées. Oudin parti, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir débarquer deux jeunes attaquants pleins de promesses. El Bilal Touré a déjà participé au festival offensif de Reims à Angers le week-end dernier (4-1). À 18 ans, il marque pour sa première en Ligue 1 et donne envie d’en voir plus. Kaj Sierhuis (21 ans), lui aussi un illustre inconnu, a débarqué en Champagne en provenance des équipes de jeunes de l’Ajax. Inconnu, il l’est peut-être, mais son talent semble bien réel au vu de ses performances là-bas. On a hâte de voir s’il confirmera en professionnel…

Les autres clubs ont été relativement calmes. Ainsi, Montpellier, Nantes, Nice ou encore Angers n’ont pas vraiment été actifs lors de cette échéance. Si l’OM ne s’est pas renforcé, plusieurs concurrents n’ont pas hésité à sortir le chéquier pour injecter du sang neuf. Attention, la saison est encore longue.

Source : @Transfermarkt

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go