MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Nîmes, Les Crocos sans dents ?

Les Nîmois, avant-derniers de Ligue 1, se rendront à l’Orange Vélodrome samedi prochain afin de clôturer la première partie de saison et tenter de sauver cette dernière par un bon résultat…

Une équipe qui nous faisait kiffer… l’an dernier

Deuxièmes de Ligue 2 en Mai 2018, les Crocodiles amenés par un Umut Bozok en feu vont pour la première fois depuis 1993 remettre les pieds en première division. Et les hommes de Bernard Blaquart seront loin d’être ridicules pour leur retour dans l’élite avec une 9ème place en fin de saison et des succès prestigieux contre Monaco, Bordeaux et même l’OM !

Alexandre Dimou/Icon Sport
Un mercato estival totalement raté !

Le nombre de départs majeurs au cours du dernier mercato estival Nîmois s’élève à 9 (Téji Savanier, Jordan Ferri, Sada Thioub, Rachid Alioui, Maoussa, Bouanga…), alors qu’en retour, les dirigeants du club Gardois se sont contentés de 3 ou 4 arrivées de joueurs expérimentés, mais qui sont à ce jour très insuffisants !

Aujourd’hui, les Rouges et Blancs ont seulement 2 victoires en championnat (VS Brest & Toulouse) et restent sur 11 matches sans le moindre succès tout en ayant encaissé un total de 22 buts ! Ils se retrouvent donc à l’avant-dernière place du classement à égalité avec le TFC. Pas très glorieux.

Mais quels sont leur(s) Atout(s) ?

Pour répondre à cette question, nous avons interrogé Kevin (@Fleck), actuel rédacteur en chef du site nimes-mediasport et grand connaisseur du club du Gard :

« Difficile de trouver des points positifs, surtout collectivement mais en début de saison nous avions eu une défense solide avec notamment l’apport de Pablo Martinez, notre recrue défensive » explique le journaliste local avant de tirer un constat peu élogieux : « Sur chaques rencontres, nous avons un ou deux joueurs qui vont réaliser une bonne prestation, mais c’est trop peu pour sauver le naufrage du collectif ».

Pablo Martinez pendant Nîmes – Amiens, le 19 Octobre dernier (Icon Sport)
Qui est le responsable de cette situation ?

Laurent Boissier (Directeur sportif), Bernard Blaquard ou bien Rani Assaf (Président), qui est le principal responsable de cette terrible première partie de saison ? « Bernard Blaquart semble au bout de ses forces à chacune de ses interviews. De base c’est un formateur et non un entraineur, il aurait pu partir cet été, et on se demande bien s’il n’a pas fait la saison de trop mais les joueurs ne l’ont pas lâché ! » […] « Boissier qui vient de quitter le club 1 mois après son retour est forcément impliqué sur pas mal de nos transferts réalisés cet été mais de là à penser qu’il est l’unique responsable, il y a un monde » nous confie le rédacteur Nîmois.

Une victoire contre Marseille, est-ce vraiment possible ?

Dans le foot tout est possible, même de gagner un match au Vélodrome quand on est dans la situation de Nîmes ?

Ce qui est certain, c’est que dans la région Gardoise on ne se fait guère d’illusions concernant le résultat final de cette rencontre : « On sait que ça va être un des déplacements les plus compliqués de la saison. D’autant qu’on reste sur 10 matches sans victoires. En tant que supporters évidemment qu’on aimerait croire à l’exploit mais il faut rester objectif et reconnaître que cela va être très compliqué d’aller chercher quelque chose au Vélodrome […] Si l’on pouvait vous piquer un joueur ? Sans grande surprise, je dirais Payet« .

Alexandre Dimou/Icon Sport

La dernière confrontation ? Au Vélodrome, victoire 2-1 de nos Olympiens grâce aux buts de Valère Germain et de Luiz Gustavo.

Le joueurs Nîmois qui aurait sa place chez nous ? Paul Bernardoni.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go