MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

OM-Lorient : Un match souvent spectaculaire

L’OM reçoit le FC Lorient dimanche soir au stade Vélodrome (21h00). Une rencontre souvent riche en buts et en rebondissements ces dix dernières années. Retour sur quatre duels marquants.

27 buts en 7 matchs !

La venue des Merlus dans la Cité phocéenne est l’occasion de voir du spectacle. Depuis 2014 les deux formations se sont affrontées à sept reprises pour un bilan à l’avantage des Marseillais (5 victoires, 1 nul, 1 défaite). Avec une moyenne de quasiment quatre buts par match (3,86), cette opposition prolifique est devenue une affiche à ne pas manquer en Ligue 1.

2014/2015 – J34 – [OM 3-5 Lorient] : Un naufrage total

L’OM de Marcelo Bielsa est à la peine en ce mois d’avril 2014. Les trois défaites consécutives face à Paris, Bordeaux et Nantes ont fait très mal. Les espoirs de titre, longtemps possible, se sont envolés. Le podium, lui, commence doucement à s’éloigner. Il faut réagir et vite. La venue de Lorient, relégable au coup d’envoi (18ème), doit permettre aux Olympiens (à la quatrième place) de se ressaisir et de démarrer une série positive alors que le sprint final approche à grands pas.

Au Vélodrome, devant des supporters qui veulent encore y croire, le coach argentin ne prend pas de risque et met l’équipe type. En face Lorient, loin d’être au meilleur de sa forme, se présente avec Jordan Ayew seul en pointe. Le frère d’André n’a pas laissé un grand souvenir lors de son passage à l’OM. Ce soir, il se réincarne en la meilleure version de son père Abedi Pelé et livre un match sensationnel.

Jordan Ayew punit l’OM

Bien aidé, il est vrai, par une défense marseillaise extrêmement friable. À la mi-temps, les Merlus mènent logiquement 2-0 grâce à un super but de Jordan Ayew (9′) et un de François Bellugou (14′). Mais l’OM se réveille au retour des vestiaires et André Ayew, curieusement titularisé latéral gauche, répond à son frère à l’heure de jeu. Sept minutes plus tard, Jérémy Morel, idéalement servi par Dimitri Payet, égalise de la tête. On se dit alors que Marseille a fait le plus dur.

Seulement voilà, la défense de l’OM ne va pas bien. Pas bien du tout même. Une minute à peine après l’égalisation, Nicolas Nkoulou manque complètement sa passe, interceptée par Romain Philippoteaux. Ce dernier s’engouffre avec une facilité déconcertante dans la surface de Steve Mandanda et inscrit le troisième but Lorientais. Bielsa fait alors entrer Michy Batshuayi qui égalise de nouveau (76′). Mais encore une fois, l’arrière garde olympienne n’y est pas ce soir et Jordan Ayew, intenable, récupère le ballon côté gauche, avance, accélère, entre dans la surface d’El Fenomeno et marque le quatrième but des Merlus (84′). La défense phocéenne défend une nouvelle fois très mal sur l’action. Deux minutes après, l’OM, groggy, encaisse un cinquième et dernier but, signé Mathias Autret. Clap de fin d’une soirée surréaliste que l’on espère ne pas revivre dimanche.

Jordan Ayew OM Lorient
Jordan Ayew avait été intenable ce soir-là

2020/2021 – J33 – [OM 3-2 Lorient] : Le show Pol Lirola

Dans un stade Vélodrome à huis-clos (période du covid), Marseillais et Lorientais se rendent coup pour coup dans un affrontement à suspense qui tournera finalement à l’avantage des locaux, à l’époque dirigés par Jorge Sampaoli. Les Merlus emmenés par un grand Terem Moffi auteur d’un doublé (19′, 70′) et un Yoane Wissa très remuant ne passent pas loin de repartir de Marseille avec le point du nul, un résultat idéal dans leur lutte pour se maintenir en Ligue 1.

Mais le Nigérian n’est pas le seul à inscrire deux buts ce jour-ci. Pol Lirola, latéral droit Espagnol prêté à l’OM par la Fiorentina, l’imite (56′, 90+1′) et offre à son club trois points précieux dans sa quête de la cinquième place. Il ne manquait que le public dans ce match renversant, ponctué par le but exceptionnel de Dimitri Payet (53′), une reprise de volée surpuissante du pied droit dont lui seul a le secret. À noter l’astucieuse remise de la tête d’Arkadiusz Milik pour servir le Réunionnais. Pol Lirola, logiquement élu homme du match, semblait bien parti à Marseille. La suite fut malheureusement différente.

Pol Lirola Milik OM Lorient
Pol Lirola célèbre l’un de ses deux buts face à Lorient sous le regard de Milik

2021/2022 – J10 – [OM 4-1 Lorient] : une victoire pour le Boss

La première rencontre à avoir lieu au stade Vélodrome depuis le décès de Bernard Tapie, le 3 octobre 2021. À cette occasion, un vibrant hommage lui est rendu lors de l’avant match. Un immense tifo à son effigie est déployé dans le Virage Sud avec la mention « Le Boss pour l’éternité ». Sur la pelouse, Jorge Sampaoli et ses hommes réalisent une très belle performance. Les Merlus ouvrent le score grâce à Arnaud Laurienté sur penalty (13′) mais Boubacar Kamara égalise rapidement (27′). Juste avant la pause l’hyperactif Stéphane Diarra fait chauffer les gants de Pau López. En seconde période le 3-3-3-1 du technicien Argentin, bousculé jusqu’ici, prend enfin le jeu à son compte.

Peu avant l’heure de jeu, Mattéo Guendouzi vient couper au premier poteau un corner frappé par Payet pour égaliser face à son ancien club. Le capitaine de l’OM délivre ensuite une seconde passe décisive, celle-ci pour Milik (85′), qui provoque la joie extatique de Pablo Longoria en tribune présidentielle. Dans le temps additionnel, l’infatigable Guendouzi pousse le défenseur Lorientais Houboulang Mendes à marquer contre son camps suite à un gros travail sur le côté droit. Au coup de sifflet final, le Vélodrome peut être fier de son équipe qui retrouve sa place sur le podium.

Vélodrome Bernard Tapie OM Lorient
Le Vélodrome avait rendu un très bel hommage au Boss, Bernard Tapie

2022/2023 – J19 – [OM 3-1 Lorient] : Tudor au sommet de son art

La période est belle. Troisième du classement, la formation olympienne dirigée par le technicien Croate Igor Tudor est sur une solide série de cinq victoires consécutives avant de recevoir au Vélodrome le FC Lorient, 6ème. Comme toujours depuis le début de saison, le stade est à guichet fermé et l’ambiance est au rendez-vous. L’OM débute la rencontre en 3-4-2-1 avec Valentin Rongier capitaine, Dimitri Payet sur le banc et le Chilien Alexis Sánchez à la pointe d’une attaque constituée de Ruslan Malinovskyi et… Mattéo Guendouzi.

Pourtant la soirée commence mal puisque Terem Moffi, qui décidément adore marquer contre l’OM, ouvre le score à la demi-heure de jeu en reprenant de volée un corner. Pas de quoi refroidir les hommes de Tudor qui repartent immédiatement à l’attaque. Le piston gauche Sead Kolašinac égalise très vite (38′) d’un joli coup de casque. Le centre parfait de Cenzig Ünder y est pour beaucoup sur cette action. Juste avant la mi-temps, Samuel Gigot est à deux doigts de donner l’avantage à l’OM mais sa tête trouve la barre transversale.

Qu’à cela ne tienne : au retour des vestiaires, El Niño Maravilla réalise un enchainement de très grande classe au cœur de la surface des Merlus (53′) et fait chavirer le Vélodrome. Six minutes plus tard, Jordan Veretout inscrit le troisième but synonyme de nouveau succès pour les Olympiens qui semblent vraiment inarrêtables cette saison.

Alexis Sanchez OM Lorient
Alexis Sánchez est congratulé par ses coéquipiers après son but face à Lorient

Ces dernières années, les oppositions entre l’OM et le FC Lorient au Vélodrome ont très souvent tourné à l’avantage des locaux. Des parties riches en buts qui ont permis à certains Olympiens de briller. Espérons la même chose ce dimanche soir.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo Dugout
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go
  • Logo Talk Foot