MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#OMFCM : Victoire facile sous le chant des cigales

Ce dimanche, l’OM affrontait le FC Martigues, club voisin, pour marquer le début de cette préparation estivale. Et Marseille s’est finalement imposé plutôt facilement, sur le score de 3-0 avec des buts de Kamara, Benedetto et Gebreyesus. De quoi bien démarrer cette série de matchs amicaux.

Composition de départ

Jorge Sampaoli aligne un XI solide et presque type. Il y a en effet la surprise Simon dans les cages, de par l’absence de Mandanda et le départ de Pelé. Puis Perrin dans la défense, au côté d’Álvaro. Enfin, le retour de Radonjić, qui était parti en prêt au Hertha Berlin et qui rejoint l’OM pour cette préparation estivale, le temps de se fixer sur son avenir. On peut noter la présence de Benedetto sur les devants de l’attaque, Milik étant blessé.

Le XI joue plus précisément en 3-5-2 avec une défense composée de Perrin, Álvaro et Amavi. Sur les côtés au milieu, on note la présence d’Henrique sur la droite et de Radonjić sur la gauche. Rongier, Kamara et Gueye forment le milieu, derrière Benedetto et Payet.

Le banc est composé des jeunes de la formation, qui sont entrés par la suite afin de suppléer l’équipe A.

Des débuts pour se remettre dans le rythme

Sous la chaleur marseillaise, les joueurs font leur entrée sur le terrain. Il faut du temps pour que tout le monde se remette en jambes. D’un côté, les Martégaux ont vu leur saison annulée assez tôt dans l’année, de l’autre les Marseillais n’ont plus joué depuis fin mai. La différence est notable mais les deux équipes restent en manque d’intensité sur le terrain.

Dès la 2e minute, Marseille perd la balle, ce qui offre une grosse occasion pour le FC Martigues. De quoi alerter tout le monde dès le début. Surtout qu’en face, la défense est bien compacte, il est difficile pour l’attaque olympienne de s’introduire et de se rapprocher du but. La première frappe marseillaise vient de Gueye suite à un corner, mais le ballon s’envole dans le ciel.

Les déchets se font aussi sur les passes. Mais comme évoqué, il leur faut retrouver des sensations dans le jeu et des automatismes. Il est normal de voir deux équipes fébriles techniquement.

Cela dit, on peut noter que Radonjić est en jambe et motivé, portant les actions vers l’avant et faisant parler sa vitesse, comme souvent.

L’OM a le ballon logiquement mais la possession reste stérile dans les premières minutes de jeu. Une nouvelle frappe survient tout de même à la 12e minute, de la part de Rongier mais le gardien est présent. Finalement, pour un premier match, l’OM reste intéressant dans la possession et les intentions.

En face, Martigues ne s’offre que très peu d’occasions mais chez les Marseillais, Payet et Benedetto ne touchent pas beaucoup le ballon. Les milieux ont du mal à les trouver. C’est un premier tiers-temps timide des deux côtés.
Les quelques occasions marseillaises viennent de Rongier ou encore Henrique, qui s’essaye à la frappe vers la 29e minute.

Le premier arrêt pour Simon arrive à la 30e minute. Martigues se projette bien mais le jeune gardien est concentré devant ses cages.

Un deuxième tiers-temps bien plus convaincant

Une petite mi-temps s’impose, les joueurs se rafraîchissent tandis que les minots s’échauffent sur le bord de la pelouse. Le match fonctionne en trois périodes de 30 minutes. Aucun changement n’est à noter à la reprise.

Dès la 34e, Henrique reçoit une passe en profondeur de Payet, il frappe mais c’est trop croisé. La minute suivante, nouvelle occasion, pour Perrin cette fois-ci avec une tête et Payet à l’origine encore une fois. Marseille se fait plus pressant et plus incisif, Martigues semble acculé et fatigué.

Preuve en est à la 37e minute, ça chauffe dans la surface, le ballon revient sur Kamara qui tente la volée et c’est au fond. 1-0 pour l’OM !

Les combinaisons marseillaises se multiplient, les joueurs de Sampaoli semblent être rodés.

Le premier changement survient à la 40e, c’est Radonjić qui est remplacé par Bamba Dieng, le jeune Sénégalais. De là, Henrique repart sur le côté gauche et laisse Dieng sur la droite.

Alors que Martigues ne touche plus beaucoup le ballon, une bonne partie de l’équipe sort pour être remplacée (46e).
Côté olympien, on voit trop peu Pipa Benedetto, qu’on ne trouve pas assez. Et pourtant… À la 50e, Payet envoie Dieng en profondeur, celui-ci centre parfaitement pour l’Argentin, qui dépose le ballon dans les cages adverses. Sur l’un de ses rares ballons, il vient doubler la mise pour l’OM. 2-0 !

Un peu plus tard, Martigues se réveille et s’offre deux grosses occasions de suite, aux 57e et 58e minutes. La première fois, Simon est exploité, la deuxième, c’est la transversale qui sauve le jeune portier.
L’OM laisse-t-il un peu plus d’espaces à cause de la fatigue ? Une nouvelle pause fraîcheur survient à la 60e.

Place aux minots pour conclure

Pour ce dernier tiers-temps, l’équipe est remaniée. Simon et Dieng restent en place mais le reste du XI est remplacé par les jeunes de la Réserve : Dupont, Ben Seghir, Nadir, Souaré, Targhalline, Gebreyesus, Kamardin, Sciortino et Kada.

Dès la reprise, Martigues surprend l’OM avec une tête plongeante vers les cages de Simon mais il est toujours présent et sauve les siens. De là, les jeunes arrivent à garder la balle, avec un même rythme que les pros précédemment. Il y a de bonnes intentions vers l’avant, mais sans être encore concluants.

Jusqu’à la 73e minute, où Gebreyesus récupère la balle près de la surface, il dribble le gardien et vient pousser tranquillement le ballon au fond des filets. 3-0 !
La justesse est bonne, ils ont confiance dans les phases de possession. Plusieurs occasions de part et d’autre sont à noter. Une frappe de loin de Ben Seghir, une autre également de Nadir, arrivé en même temps que lui durant ce mercato.

Vers la fin, ce sont Caumont, Pitou et Mmadi qui entrent à la place de Thargalline, Gebreyesus et Kada. Le match se termine tranquillement et sans encombre.

Une bonne entrée pour les Marseillais, qui peuvent rallier le deuxième match de préparation confiants et motivés, la semaine prochaine, face à Sète.

3.8 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go