MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMOLY : La victoire de l’Olympe

L’Olympique de Marseille recevait l’Olympiakos au Stade Vélodrome pour le compte de la cinquième journée de la Ligue des Champions. Les Olympiens s’imposent 2 buts à 1 face à l’équipe du Pirée et signent une première victoire dans cette compétition depuis plus de huit ans.

Les compositions

Le onze de départ de l’OM

L’équipe d’André Villas-Boas se devait de réagir dans la manière de jouer son football. La victoire prometteuse face à Nantes a entrainé logiquement la reconduction du même onze titulaire.

Le onze de départ de l’Olympiakos

Les Grecs de l’Olympiakos qui ont pour objectif la troisième place du groupe se déplacent à Marseille avec une équipe compétitive. Il faut tout de même noter quelques absences comme Mathieu Valbuena ou Ahmed Hassan le buteur du match aller.

Une première mi-temps gâchée

Des brèves intentions dans le jeu

L’Olympique de Marseille a commencé ce match avec l’intention de prouver qu’elle pouvait enfin remporter un match de haut niveau. L’animation du nouveau système en 4-2-3-1 avait permis de retrouver la victoire lors du dernier match. Logique donc de garder les mêmes joueurs dans le onze de départ. D’ailleurs hier soir, les premiers mouvements sont très intéressants. Cela débouche par des frappes peu dangereuses mais qui ont au moins le mérite d’exister.

Puis, arriva ce qui devait logiquement arriver. L’OM retombe dans ses travers en Ligue des Champions. Les pertes de balles de plus en plus récurrentes permettent à l’équipe du Portugais Pedro Martins de sortir la tête de l’eau et de retrouver de la confiance au fil des minutes.

Comme d’habitude..

Comme d’habitude dans cette compétition rien n’épargne les joueurs de l’OM. Marios Vrousai, milieu gauche est servi suite à un super appel de balle à la limite du hors-jeu. Il déborde la défense olympienne et transmet à Mady Camara qui ouvre le score de l’extérieur de la surface de réparation dans la lucarne gauche (33e). Steve Mandanda ne peut rien faire pour empêcher ce but.

Malheureusement, il n’y a pas eu de réaction après le but. Les joueurs d‘André Villas-Boas se font des passes, dédoubles de temps à autres sur les côtés mais sont totalement inoffensifs. Encore une pauvre première mi-temps où il manque de rythme au Stade Vélodrome.

L’odyssée de Payet

Un premier pénalty important

Au retour des vestiaires, l’entraîneur portugais de Marseille a fait des choix. Dario Benedetto cède sa place et Valère Germain rentre donc pour disputer la seconde période. Les intentions sont meilleures mais il manque de justesse technique. Toutefois, Florian Thauvin tente de continuer à mettre du désordre dans la surface adverse et obtient un pénalty sifflé par l’arbitre après visionnage des images. Dimitri Payet, qui revient en forme, prend ses responsabilités et inscrit un but d’une sublime frappe en lucarne (55e). En plus de permettre de revenir au score, il s’agit aussi du premier but dans la compétition après cinq rencontres.

Une histoire de VAR

Les Marseillais sont beaucoup plus convaincants dans ce deuxième acte. Jesus Gil Manzano, l’arbitre espagnol de la rencontre, va être sollicité une nouvelle fois. Valentin Rongier tente une volée qui est contrée par Rafinha. Le défenseur brésilien de l’Olympiakos contre ce ballon sur la ligne de sa surface de réparation. L’arbitrage vidéo intervient (encore) et un nouveau pénalty généreux est accordé. Dimitri Payet ne se fait pas prier et se charge de le convertir en réalisant le même geste pour inscrire le deuxième but de l’OM (75e).

On ne peut s’empêcher de débattre de ce deuxième pénalty accordé aux Marseillais. Il est très sévère car le joueur semble seulement vouloir se protéger d’une frappe puissante. Bref, la réussite est de retour profitons-en.

Dimitri Payet réalise une excellente prestation. Il a réussi à inscrire les deux pénaltys pleins de sang-froid. Il a également réalisé enfin des gestes techniques qui ont permis à l’équipe de se remettre dans le sens de la marche. Personnellement, il marque enfin et deux fois pour son vingtième match en Ligue des Champions.

Le retour de la force

L’OM a eu le mérite de revenir dans ce match après avoir été mené à la pause (0-1). Tout n’a pas été parfait hier soir loin de là, le match n’a pas été grandiose il faut être clair. L’Olympiakos non plus, n’est pas une des plus grandes équipes européennes. Mais l’OM est resté concentré avec des attitudes encourageantes pour parvenir à prendre les trois points.

Des améliorations dans le jeu, dans le pressing et dans la récupération du ballon sont notables. Au niveau des prestations individuelles Valentin Rongier a réalisé une très belle copie tout comme le jeune Boubacar Kamara. André Villas-Boas dans ce système de jeu semble avoir trouvé sa paire au milieu de terrain.

Concernant l’animation offensive il y a toujours des choses à dire. Michael Cuisance, très bon lors du dernier match contre Nantes, n’était pas à son aise sur le terrain ce soir. Il est sorti assez tôt dans ce match, remplacé par un Morgan Sanson pas non plus inspiré.

Cette victoire, les joueurs olympiens ne pouvaient pas la lâcher. A l’image d‘Álvaro qui fait un énorme sauvetage dans les arrêts de jeu. Il va maintenant falloir enchaîner les victoires pour donner du crédit à cette équipe qui revient a un niveau convenable après quatre défaites d’affilées dans cette compétition. Il ne faudra pas oublier quand même que dans un match de haut niveau il faut savoir concrétiser ses occasions. On était en mesure d’attendre le troisième but qui aurait pu donner l’avantage à la différence particulière aux Olympiens. Dommage.

Fin de la série noire de défaite pour l’Olympique de Marseille en Ligue des Champions. La victoire est précieuse et elle permet de croire en une qualification en Europa League avec au minimum un match nul face à Manchester City la semaine prochaine. Après ce bon résultat pourquoi ne pas continuer à rêver même si les chances sont faibles ?

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments