MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#OMSRFC : L’OM rend hommage de la meilleure des façons

Suite au décès de René Maleville, survenu quelques heures avant la rencontre, les Olympiens se devaient de lui rendre hommage. Malgré une première mi-temps équilibrée et sans réussite, Marseille met l’accent sur la seconde, lui permettant de remporter ce match.

Premier acte équilibré

Lors de l’entame de ce match, les Olympiens ont frappé fort. Effectivement, les frappes se sont enchaînées sur les cages du gardien rennais Gomis. Sans succès, malgré de superbes frappes (dont celle de Gueye). Quinze minutes passent, et Rennes commence à rentrer dans son match. Cependant sur la moitié de la première période, l’OM est largement supérieur. Les frappes de loin sont privatisées, comme le fait Guendouzi. Choix qui aurait pu s’avouer payant avec une barre touchée. Cependant, le manque d’efficacité se laisse ressentir dans le jeu et les comptes semblent s’équilibrer.

Sur la fin de la première mi-temps, l’OM peine à partir à l’offensive. Les Rennais font bloc et se font sentir dangereux suite à plusieurs incursions de Laborde et des corners concédés. Malgré une grosse occasion de Guirassy, Rennes, à l’image de Marseille ne conclut pas, ce qui fait 0-0 à la mi-temps.

Seconde période : programme droit au but activé

La seconde période a débuté de la même façon que la première. De nombreux rushs, des offensives dangereuses et des frappes. Marseille reste toujours entreprenant et cela paye ! Seulement 3 minutes après le retour des vestiaires, le jeune Sénégalais Bamba Dieng trouve à nouveau le chemin des filets. Servi par Lirola, il prend les devants sur son défenseur et reprend le ballon de manière un peu chanceuse, l’envoyant avec l’aide d’un rebond dans la lucarne bretonne.

Poussé par son stade et son envie de faire mieux, l’OM reste dominateur dans le jeu et efficace. Le milieu de terrain animé par Guendouzi, Gueye et Lirola, reste au contact de ses adversaires. Ces derniers continuent également de mettre leurs camarades offensifs dans les meilleures conditions. En vain dans un premier temps. Marseille continue de pousser, et, sur un service de Luan Peres, Amine Harit réalise un slalom dans la défense Rennaise. Une fois le gardien atteint, le Marocain vient l’ajuster et porte l’avance phocéenne à 2 buts contre 0.

Harit suite à son but

Progression attendue sur les coups de pieds arrêtés

S’il fallait souligner une marge de progression encore attendue dans ce match, c’est certainement sur cet aspect du jeu. Que ce soit en phase défensive ou offensive. Sur les phases sans ballon, Marseille est encore un petit peu trop passif. À l’image de plusieurs corners où Pau Lopez s’est troué une première fois, et les autres où le second poteau était oublié. Bien que Marseille n’ait pas concédé le moindre but aujourd’hui, il faudra faire attention à cet aspect là du jeu.

Sur les phases offensives, un problème existe également. La conclusion. Sur le coup-franc de Payet en première mi-temps, Balerdi peut ouvrir le score. Il dispose de tout le temps nécessaire mais rate sa reprise. Cela se reflète aussi sur les corners. L’OM en obtient encore beaucoup ce soir (6), mais n’en met aucun au fond. Saliba puis Dieng étaient aussi tout proche en première mi-temps, mais ce secteur de jeu reste à performer.

Marseille sur un corner défensif

Un mental d’acier

Pour finir sur une bonne note, puisque la performance est beaucoup plus à féliciter qu’à critiquer, parlons du mental. L’Olympique de Marseille, une nouvelle fois cette saison, a affiché un mental d’acier. Malgré le manque de réussite dans le premier acte, les joueurs offensifs ne se sont pas laissé rattraper par leurs ratés. À l’image du jeune lion Bamba Dieng, resté lucide et qui s’est fait violence pour débloquer la rencontre. Ce mental se reflète tout autant sur la suite de la rencontre. Malgré leur avance, les joueurs ne se sont pas laissé griser. Les offensives ont continué sans pour autant délaisser la défense.

À l’image de Pau Lopez qui, au moment de placer son mur sur le coup-franc de Bourigeaud, a montré toute sa concentration et son envie de gagner dans son attitude. La charnière également n’a pas faibli. Le clean sheet réalisé ce soir est dû, en partie, à la concentration et à la rigueur de cette dernière. Les 3 défenseurs sont restés au contact, ne rendant pas la vie facile à des joueurs comme Laborde. Ce mental est à souligner sur cette rencontre, et il faudra régulièrement y faire appel.

L’équipe fêtant le second but

À la fin de la 6ème journée, l’OM pointe à la seconde place, de façon certaine et reste aux abords du PSG. La performance de ce soir est encore très intéressante. Il faudra continuer de s’appuyer sur ce niveau de jeu et continuer de performer sur les prochains matchs.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go