MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Pau López est-il le remplaçant idéal de l’icône Mandanda ?

Lors du mercato estival, Pablo Longoria nous prévenait qu’un gardien viendrait concurrencer notre dernier rempart aux 14 saisons sous le maillot olympien. Son nom ? Pau López, anciennement à la Roma et gardien d’expérience. Mais avons-nous enfin trouvé un successeur à Mandanda ?

14 saisons, c’est un beau chiffre pour notre panthère Steve Mandanda. C’est un capitaine exemplaire, un leader incontestable au sein du vestiaire marseillais. Une place de titulaire qui n’a jamais été remise en question ou presque. Mais voilà, à 36 ans, l’emblème du club a vu arriver un nouveau coach en la personne de Jorge Sampaoli. L’ancien coach du Chili a un nouveau plan de jeu et une envie de renouveler l’effectif. 

Pau López avec la sélection espagnole.

Pas moins de 27 arrivées et 26 départs sont à recenser au sein de l’effectif olympien. L’un d’eux a vu arriver un gardien de 26 ans en provenance de la capitale italienne. En effet, la louve romaine a cédé à l’OM Pau López. Ce nom n’est pas forcément évocateur de grandeur mais c’est bien lui qui a été désigné comme successeur de Monsieur Steve Mandanda

Les spécialistes du football italien disent de lui que son jeu au pied est médiocre, alors que Sampaoli souhaite un premier relanceur de qualité. Il a également une réputation de gardien assez solide sur sa ligne. Son aventure romaine s’est terminée brutalement après une blessure à l’épaule, il a été relégué à la troisième place dans la hiérarchie des gardiens de but. Son arrivée laisse dubitatifs les supporters de l’OM. 

Des débuts compliqués

Les premiers matchs du portier espagnol sont bien loin du carré vert ou du rectangle blanc. Il est arrivé blessé, donc à court de rythme. Il voit les trois premiers matchs sur le banc marseillais. Mandanda peine à convaincre Sampaoli, si bien que le tumultueux coach argentin décide de lancer Pau López à Louis II contre Monaco. Un derby du sud toujours animé et une rencontre toujours âpre est disputée entre les deux clubs. Un premier match qui s’annonça piègeux pour le natif de Girona en Catalogne.

Contre toute attente, les Olympiens ont livré leurs meilleurs partitions de la saison avec un doublé de Bamba Dieng, en principauté. Notre portier espagnol, quant à lui, a passé une soirée relativement tranquille avec des interventions qu’il a réalisé sans grandes difficultés.

Peu rassurant au pied pour ses premières sorties, notamment en Europa League contre le Lokomotiv Moscou, Pau López est passé plus d’une fois près de la fameuse boulette de gardien. Il a fini par encaisser un but anodin sur une frappe contrée à la 90+2. Un début d’aventure mitigé où une place est réellement à pendre, mais l’Espagnol a du mal à s’imposer. 

Un López en confiance et rassurant

Les rencontres sont passées et l’ancien Romain s’est installé dans le but de façon durable. Titulaire sur les neuf derniers matchs avant la venue du FC Metz, les statistiques de López sont intéressantes. En effet, sur dix matchs joués il a enchaîné six clean sheets. Il n’a concédé que six buts, soit un but toutes les 0,67 minutes sur 90 minutes. En terme de ratio, il est à 57,1%, soit le plus haut ratio devant Benitez qui est à 50%. Visuellement, avec sa tenue jaune et son 1m90, l’Espagnol est bien visible dans les buts de l’OM. Il a plusieurs fois réalisé des parades décisives qui ont permis aux Olympiens de rester dans la rencontre.

Sampaoli souhaite un jeu avec la notion de déséquilibre. Sur certaines phases de jeu, les attaquants adverses se retrouvent souvent en situation de 1 contre 1. Ils doivent prendre la profondeur pour libérer de l’espace dans le dos des défenseurs marseillais. Sur ce type d’action, Pau López fait preuve d’un sens aiguë de l’anticipation. Il arrive le premier sur le ballon tel Neuer à la grande époque de l’Allemagne.

Lors du dernier match de Marseille, Steve Mandanda était titulaire en lieu et place de Pau López. Le gardien de but international a également réalisé un clean sheet. Cette titularisation avait sans nul doute pour objectif de faire souffler le portier remplaçant du jour. 

Dans l’esprit de Sampaoli, la hiérarchie est en train de clairement s’établir avec un López titulaire et Steve Mandanda qui jouera la Coupe de France et des matchs de championnat bien établis. De par ses performances, le gardien espagnol mérite tout à fait sa place dans le but olympien.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go