MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

[Officiel] Pol Lirola, une bonne affaire !

Avec le jeune latéral ibérique, l’OM semble enfin tenir son latéral tant désiré. L’arrière droit espagnol que Longoria connait depuis la Juventus a t-il le profil nécessaire aux Olympiens, a t-il le niveau de l’OM, et est-il accessible financièrement ? Éléments de réponse :

Désiré et connu, qui est-il ?

Pol Lirola est bien connu par le Head of Football actuel de l’OM : Pablo Longoria. En effet, ce dernier était directeur du recrutement des Bianconeri tout le long de son passage à la Juventus.

Désiré, le natif de Mollet des Vallès l’est. En effet, les supporters n’apprécient plus la présence permanente de Sakai qui est épuisé comme le rapportait André Villas-Boas. Et même s’il mouille le maillot, il montre des lacunes offensives terribles.

Né en 1997, il est passé par l’Espanyol chez les jeunes avant d’être repéré et recruté par la Juventus en 2015. Il sera ensuite prêté de 2016 à 2018 à Sassuolo avant d’être acheté pour 7 millions d’euros par l’équipe italienne. Il sera prêté la saison suivante à la Fiorentina avec une OA obligatoire de 12,5 millions d’euros ainsi qu’un pourcentage à la revente.

Lirola avec Sassuolo

Lirola VS Sakaï : opposition de style

Lirola est un latéral offensif, rapide, capable de débordements, de dribbles. Il aime beaucoup dribbler, en revanche défensivement, il semble un peu friable. Et s’il aime défendre debout, il apparaît comme peu à l’aise dans les duels aériens.

Cette saison, il a joué en tant que piston droit ou en tant qu’ailier !

Il s’agit réellement d’un joueur au profil très offensif, à l’opposé complet de Sakai. Le latéral nippon étant très peu porté sur l’attaque, et montant rarement à l’offensive. Toutefois, ce dernier présente bien plus de garanties défensives que l’ibère.

Lirola avec la Fiorentina

Aspects financiers

Lirola a rejoint l’OM dans le cadre d’un prêt avec option d’achat. Cette dernière se monte à 12 millions d’euros.

L’affaire à l’air intéressante, toutefois, l’OM semble avoir trop d’options d’achats à lever l’été prochain. Entre celle-ci potentiellement, celle de Cuisance (15M) et celle de Balerdi (15M), cela conduirait le club à devoir lever pour plus de 40 millions d’euros d’options d’achat. Et, à moins d’un repreneur pour le club, ou d’une ou plusieurs ventes juteuses, cela semble impossible à réaliser.

Cela semble être une excellente affaire, toutefois, le financier risque de bloquer l’été prochain si les Phocéens souhaitaient lever toutes les options d’achat.

De Florence au Vieux Port

Reprenons chronologiquement :

Au début du mercato le joueur discuterait d’ores et déjà avec l’OM, mais il ne serait pas la seule piste d’envisagée.

Puis, en une semaine le deal est bouclé, le 10, on annonce que Lirola passera sa visite médicale le 11 janvier. S’en suivra l’officialisation de l’arrivée de l’ex-bianconeri le lendemain :

Avec ce recrutement, Longoria semble avoir résolu le souci du latéral droit. Reste celui du buteur, mais c’est un autre chantier.

Il reste néanmoins fort appréciable, que le club se mette au travail aussi tôt dans le mercato, ce qui était devenu rare.

Bonne chance au joueur, et Bienvenido Lirolà !

4.3 16 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments