MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Pourquoi la #VenteOM est une fausse bonne idée

Depuis maintenant deux mois, les rumeurs sur une vente de l’OM vont bon train. MBS, Al-Walid Ben-Talal, le duo Mourad Boudjelal-Ajroudi… tant de noms sont associés au rachat potentiel de l’Olympique de Marseille. Pourtant, l’OM sort sûrement de sa saison la plus aboutie sur le plan national depuis le rachat de Franck McCourt, notamment avec une qualification en Ligue des Champions. Le Champions Project est peut-être enfin en train de prendre forme et ce, depuis le départ de Rudi Garcia et la remise en question du président Eyraud.

McCourt plus engagé que l’on ne le croit

Toujours envie d’investir mais…

Depuis son arrivée à l’OM, le propriétaire Franck McCourt a beaucoup investi. Transferts, salaires, centre de formation… beaucoup d’argent lâché voire gâché pour très peu de rentrées. Pourtant, le riche investisseur américain n’a jamais arrêté de donner. Preuve en est l’été dernier avec les recrutements chers mais intelligents de Rongier (environ 15M€) et Benedetto (environ 17M€). Son implication n’est plus à remettre en cause surtout depuis les déclarations d’André Villas-Boas dans l’Équipe le 9 juillet dernier.

En effet, l’entraîneur marseillais a expliqué que le propriétaire de l’Olympique de Marseille lui avait spécifié sa volonté d’investir encore plu, bien qu’il soit bloqué par le Fair-Play Financier.

Les deficits comblés chaque année

Depuis le lancement du Champions Project, il ne s’est pas écoulé une année sans que l’OM ne soit en déficit. Pourtant, l’OM ne s’est jamais retrouvé en difficulté face à la DNCG (Direction Nationale du Contrôle de Gestion). L’instance qui surveille l’équilibre des comptes des clubs français n’a jamais sanctionné l’OM malgré ses récurrents « problèmes financiers ». Pourquoi ? Car Franck McCourt comble chaque année le déficit olympien.

Contrairement aux dires, le propriétaire de l’OM est bien engagé dans le projet et essaie tant bien que mal de maintenir la progression de l’OM. Son projet bâti avec Jacques-Henri Eyraud et dans une moindre mesure Andoni Zubizarreta n’en est qu’au début. Tout changer au club dès maintenant pourrait être une erreur et ferait reprendre au départ tout un projet reparti de plus belle cette saison.

Un projet reparti de plus belle

La Ligue des Champions

Depuis l’arrêt définitif de la Ligue 1, l’OM est définitivement qualifié pour la prochaine Ligue des Champions. Une première en sept ans pour le club de la cité phocéenne. Mais aussi et surtout une première en quatre ans pour le Champions Project. Cette qualification, l’OM la doit beaucoup à son entraîneur, mais aussi elle vient récompenser un bon travail dans l’ensemble du projet. Recrutement, restructuration, centre de formation… tant de points ont été améliorés au fur et à mesure du projet.

Économiquement, le retour de la Champions League apporte beaucoup, mais aussi sur le plan du prestige. Il est donc important que l’OM continue dans cette voie. Repartir à zéro, c’est prendre le risque de ne pas retrouver la Ligue des Champions la saison suivante, ce qui mettrait un nouveau coup d’arrêt dans la progression du club.

Eyraud moins impliqué

Très critiqué depuis deux ans dans son rôle de président, Jacques-Henri Eyraud essaie désormais de limiter ses responsabilités au sein du club. Il a pris conscience de ses lacunes et a donc décidé d’engager deux rôles qui auront leur importance. Un « Head of football » qui sera là pour remplacer Andoni Zubizarreta, parti à la fin du mois de mai. Il s’occupera de tout ce qui est lié au football : recrutement, choix des entraîneurs (en cas de départ) etc. Un « Head of Business », pour s’acquitter des tâches liées à la gestion économique, a quant à lui déjà été trouvé. Hugues Ouvrard, passé par Xbox ou encore Canal + a été désigné pour ce poste.

Le recrutement de ces rôles importants font que Jacques-Henri Eyraud pourra se concentrer sur sa tâche de président. De plus, recruter des personnes performantes à leur poste ne peut être que bénéfique pour l’avenir du club. Encore une fois, un rachat ferait repartir le club de zéro là où il est en pleine pente ascendante.

Le centre de formation

L’une des belles réussites du Champions Project pour le moment est la progression du centre de formation. Des signatures professionnelles en hausse, des résultats flamboyants, des individualités qui ressortent… beaucoup de points positifs sont à ressortir du travail d’Andoni Zubizarreta et de Nasser Larguet. Ce travail, effectué sous l’impulsion du président Eyraud, ne serait pas nécessairement le même sous une autre tutelle. Évidemment, rien ne dit qu’en cas de rachat la structuration du centre de formation serait renouvelée, cependant le risque reste bien présent.

Alors qu’il est en pleine progression, laisser un autre propriétaire et un autre président stopper cette belle progression serait sûrement une grosse erreur.

Une vente avec un beau projet en apparence pourrait devenir très rapidement une fausse bonne idée. L’OM est sur une pente ascendante et aujourd’hui serait le moment le moins opportun pour une vente, si l’on envisage l’avenir du club. D’autant plus que McCourt donne l’impression d’avoir envie de rester et de continuer de faire grimper le club. Son investissement n’est plus à remettre en cause et la restructuration du club est à louer. Tous les voyants sont au vert pour le Champions Project.

2.5 12 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go