Pourquoi l’OM surpaye ses joueurs ?

À Marseille et ce depuis tant d’années on constate une similitude entre les différentes directions, laquelle? Les salaires proposés aux joueurs du club tout simplement. L’OM a souvent accordé des contrats mirobolants à ses joueurs, et pour certains ces salaires n’étaient pas adaptés. La question qui se pose donc est pourquoi l’OM surpaye ses joueurs ?

Absence de grille salariale

À l’inverse de nombreux clubs français, l’Olympique de Marseille n’a pas de grille salariale ou salary cap. Cela signifie un certain salaire à ne pas dépasser. Pour l’OM cela engendre un manque d’encadrement de la masse salariale qui explose. À titre d’exemple, nos rivaux ont des salary cap. Lyon par exemple a fixé un plafond salarial à ne pas atteindre. Lors de sa dernière saison à Lyon Nabil Fekir émerge à 300000 euros/ brut mensuel. Du coté des Phocéens c’est exactement les mêmes revenus pour Valère Germain qui plafonne à 300000 euros/brut mensuel.

Cependant depuis que la menace du fair-play financer plane sur l’OM, il a été décidé de mettre en place cette grille salariale. C’est pour cela que le club cherche à se débarrasser de certains joueurs aux revenus conséquents.

Un problème dans le recrutement

Les salaires élevés à l’OM s’expliquent également par la politique de recrutement menée par le club. Le club n’hésite pas à miser sur des footballeurs expérimentés, or ce sont les joueurs demandant des salaires conséquents. De plus recruter des joueurs dans un championnat comme l’Angleterre n’est pas toujours le choix le plus judicieux. Les joueurs peuvent certes faire un effort au niveau salarial même s’ils possédaient un salaire assez conséquent dans leurs anciens clubs. Pour pouvoir attirer un joueur en provenance du championnat anglais ou espagnol le club doit lui proposer une rémunération assez intéressante. Il surpaye donc ces joueurs et plombe la masse salariale.

Concernant cette politique de recrutement, l’OM n’a pas suffisamment saisi les opportunités, notamment du marché italien. Dans le championnat italien les salaires sont beaucoup moins élevés que dans les autres championnats européens. On constate que la marge de manœuvre est donc beaucoup plus intéressante pour négocier les salaires. Miser sur le championnat italien ou même la ligue 1 mais sur des jeunes à fort potentiel. Le recrutement de Strootman en est aujourd’hui la parfaite illustration. Certes ce joueur vient du championnat italien, mais il s’agit d’un joueur expérimenté avec des prétentions salariales élevées.

Le contexte du club

L’Olympique de Marseille est un club particulier et à part dans le paysage du football français. La passion qu’engendre le club, la pression et le contexte médiatique peuvent être un facteur de tensions et de stress. Nombre de joueurs n’hésitent pas à mettre cela en avant au moment de négocier leurs contrats avec l’Olympique de Marseille.

De plus, historiquement le club a toujours été connu pour offrir des rémunérations très avantageuses à ses joueurs. Les agents de ces mêmes n’hésitent pas à se montrer très fermes lors de la négociation de contrats ou prolongations. Néanmoins et comme cité précédemment, l’OM a décidé de changer cela. Désormais le club propose des salaires beaucoup plus encadrés. Ce changement est, certes, suite aux sanctions de l’UEFA mais aussi dans une politique de changement. La volonté du club est d’arrêter de surpayer les joueurs. Le dernier mercato en est la parfaite illustration. Darío Benedetto et Valentin Rongier émergent à 260000 euros brut/mensuel chacun.

Le club prend la bonne direction en souhaitant alléger sa masse salariale. Les résultats ne se voient pas encore mais sur le long terme cela est la meilleure solution pour la santé financière de l’OM…