Saïf-Eddine Khaoui mérite-t-il une chance ?

Entré en cours de jeu contre Rennes, et seul joueur ayant offert une balle de but à Benedetto. Saïf-Eddine Khaoui mérite-t-il une chance ?

Dimitri Payet ne sera encore pas là, et le retour de Florian Thauvin est toujours prévu pour 2020 ; Alvaro Gonzalez ne devrait pas reprendre avant le PSG et Kamara contre Strasbourg. Aux quatre absents des deux derniers matches viendra s’ajouter, vendredi à Amiens, la suspension de Kevin Strootman. Avant que d’autres cartons jaunes ne viennent encore amoindrir l’effectif (Jordan Amavi, Dario Benedetto et Lucas Perrin ont deux avertissements).

Quels sont les recours d’André Villas-Boas pour gagner un match après trois nuls consécutifs ?

D’abord le joker Valentin Rongier, qui devrait logiquement aller en s’améliorant, comme son temps de jeu. Après une première période crispée contre Rennes, il a paru libéré par sa frappe du gauche et a livré une bien meilleure deuxième moitié de match. »J’attends que le coach me donne la chance de démarrer un match et j’essaierai de ne plus sortir du onze », disait-il récemment. Ce temps est peut-être venu.

Que Rongier ait été meilleur après la pause, c’est donc logique, que Germain ait été meilleur à droite qu’à gauche également, car même avant-centre, il appelle plutôt volontiers de ce côté que de l’autre, que Sarr ait été meilleur en reculant d’un cran, c’est logique aussi sur le plan offensif, car il a besoin d’avoir beaucoup d’espace devant lui. Mais un Sakai plus performant à gauche qu’à droite, comme l’a souligné André Villas-Boas, c’est plus étonnant et démontre qu’il s’est passé quelque chose à la mi-temps d’OM-Rennes pour dynamiser l’équipe.

Une bonne entrée contre Rennes

C’est donc sur cette dynamique que le technicien portugais peut entraîner son équipe à Amiens, avec le retour de Maxime Lopez au milieu. Mais s’il maintenait Sarr et Sakai comme latéraux, une place se libérerait dans le secteur offensif. Et là, pourquoi ne pas donner à Saïf Khaoui une chance que Radonjic ne saisit jamais totalement ? Même si le Serbe a obtenu le corner du but de Caleta-Car et délivré le centre de l’égalisation de Germain contre Montpellier L’entrée de Khaoui contre Rennes n’a pas été ponctuée d’un but. Mais la précision de son pied gauche s’est manifestée sur un corner, et surtout sur une passe croisée vers Benedetto. le seul ballon de but qu’ait reçu l’Argentin de ses partenaires. Ses autres occasions ayant été arrachées ou obtenues sur des seconds ballons.

« Saïf, on est très content de lui, expliquait récemment André Villas-Boas. En début de saison on a parlé de le laisser continuer en prêt. Il m’a demandé une opportunité et on a été très direct. Je lui ai dit : ’Je peux te donner cette opportunité et peut-être qu’en décembre tu n’auras que quinze minutes et que ça ne t’ira pas’. Il m’a dit : ’Je veux essayer, rester, lutter pour ma place’. Il est très bien, il peut jouer. »

Arrivé sous Franck Passi, il avait séduit en préparation, mais avait déçu lorsqu’il avait été titulaire. Il avait peu à peu disparu avec Garcia. Prêté à Troyes, il avait effectué une belle saison ; un peu moins l’année dernière à Caen. Mais cet attaquant de soutien, gaucher, ce qui est rare aujourd’hui. Qui a participé à la Coupe du Monde avec la Tunisie et raté la CAN sur blessure. Il mérite d’être revu sur un laps de temps plus long.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.