MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#TFCOM Les notes

Voici les notes données par la rédaction après la victoire laborieuse, aux tirs au but, face au Trélissac Football Club. L’OM se défait du club de National 2 pour filer vers les 16e de finales de la Coupe de France.

Le barème des notes de la rédaction

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué un certain temps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

0FAUTE PROFESSIONNELLE
1RIDICULE
2AFFLIGEANT
3EN DIFFICULTE
4INSUFFISANT
5MOYEN
6CONVAINCANT
7HONORABLE
8GRAND MATCH
9EXCEPTIONNEL
10MASTERCLASS

Voici les notes obtenues par le XI olympien

Yohann PELÉ (6,45) :

Reconduit à la place de Mandanda, laissé au repos, il débute le match de la pire des manières, amenant le but trélissacois par le biais d’une erreur. Le reste du match, il n’est pas tant sollicité et reprend ses bonnes habitudes. C’est surtout aux tirs au but que l’on peut l’encenser. Il repousse deux tirs adverses, ce qui permet la victoire des siens.

Hiroki SAKAI (3,3) :

Son match reste en quelques sortes dans la continuité de ces dernières semaines. Il ne pèse pas assez et nous supporters, avons du mal à remarquer sa présence dans le jeu. Peut-être que le ballon circulait un peu plus sur le côté droit mais il n’empêche que sa prestation reste trop insuffisante. Il est même expulsé à la 90e à la suite de deux cartons jaunes, en l’espace de 3 minutes.

Duje ĆALETA-CAR (5,6) :

Avec son voisin espagnol, la défense centrale a été plutôt solide. Serein et concentré, il ne nous a pas apporté de frayeur même si parfois les joueurs de Trélissac s’infiltraient un peu trop facilement.

Álvaro GONZÁLEZ (5,6) :

Même commentaire pour l’ancien guerrier de Villareal. Aucun reproche en particulier à son égard, une bonne performance dans l’ensemble. Le Croate et l’Espagnol furent les rares à ne pas décevoir.
Álvaro sort à la fin des prolongations, pour laisser Lucas Perrin à l’oeuvre.

Bouna SARR (4,4) :

Amavi en repos, Sakai lui laisse le côté droit. Mais les centres, très importants avec un bloc bas en face, sont mauvais. Il a beaucoup de mal à rentrer dans son match, par la suite, il réussit à participer un peu plus au jeu, par ses passes et ses avancées offensives. Mais rien de dangereux. Sa performance reste trop moyenne, comme bien souvent.

Valentin RONGIER (5,7) :

Très performant depuis plusieurs semaines, on attendait bien mieux de lui. Le niveau général de l’équipe s’est vu à travers le sien. Inexistant au début, il se réveille après, avec notamment sa passe décisive pour Payet sur l’égalisation. Mais dans l’ensemble, ce n’est pas très brillant de sa part.

Kevin STROOTMAN (4,5) :

Le Néerlandais n’en a pas profité pour offrir une meilleure vision que l’on peut avoir de lui depuis le début de la saison. Kamara lui aussi au repos, le poste de milieu défensif lui revient. Tout n’est pas a jeté dans ce qu’il a proposé durant ces 120 minutes mais comme ses coéquipiers, ce fut trop insuffisant.

Maxime LOPEZ (5) :

Chacun fera son jugement sur le minot mais il fut le plus en vue durant la première période. Positionné sur le flanc gauche du milieu, en l’absence de Sanson, il a énormément bouger pour proposer des solutions offensives. S’infiltrant même parfois dans la surface comme sur son joli lob, qui passa malheureusement juste à côté des cages. Mais le niveau de l’équipe a eu raison de lui, il n’apporta rien de plus par la suite.
Il sort à la 82e pour Radonjić.

Valère GERMAIN (3,6) :

On espérait peut-être voir une autre attaque mais c’est bel et bien l’ancien Monégasque qui est titulaire. Auteur de quelques situations, elles n’ont pas su être dangereuses pour l’adversaire. En parallèle, aucun impact dans le jeu de sa part, bien trop faible pour un attaquant, surtout contre un club de niveau inférieur. Ses centres étaient toujours à des années-lumières de la surface de réparation.
Il sort pour les prolongations, laissant Khaoui prendre la place de Sakai, expulsé juste avant.

Darío BENEDETTO (4,3) :

Toujours en pointe de l’attaque marseillaise, on attend beaucoup de lui à chaque match. Pour cette rencontre-ci, il n’a pas su se frayer un chemin vers les filets. Les occasions ont été trop peu nombreuses. Son impact dans l’attaque a été plus fort que Germain, mais insuffisant pour apporter la victoire dans le jeu.
Il laisse sa place au jeune Aké, à la 68e minute.

Dimitri PAYET (5,6) :

Seul buteur marseillais, il a tout de même eu beaucoup de mal techniquement. La pelouse ? La reprise ? Dans tous les cas, il n’était pas dans un grand jour. Sa précision était présente mais face au bloc bas de Trélissac, il était difficile de s’approcher à l’aide de dribbles ou de passes en profondeur.

Voici les notes obtenues par les remplaçants

Saîf-Eddine KHAOUI (4,9) :

Rentré à la place de Germain, il n’a pas hérité de son poste habituel, ce qui ne l’a pas mis en valeur. Cela dit, il n’a pas non plus était mauvais.

Marley AKÉ (5,45) :

Il rentre à la place de Benedetto pour se placer en 9 également. Par sa fougue et sa rapidité, il offre des solutions dans la surface et frappe plusieurs fois au but, mais sans résultat. Il propose une performance plus ou moins intéressante et aurait mérité de marquer, en ce jour d’anniversaire pour lui.

Nemanja RADONJIĆ (5,4) :

Il prend la place de Lopez et débarque en attaque. Sa vitesse et sa vivacité étaient plus qu’intéressantes en cette fin de match. Mais en fin de compte, même lors des prolongations, il ne sut apporter plus de danger.

Lucas PERRIN (non noté) :

Entré à la toute fin des prolongations, il n’a pas joué assez longtemps pour pouvoir le noté. Il a marqué son penalty lors de la séance de tab.

Voici les notes obtenues par le coach et l’arbitre

André VILLAS-BOAS (5,5) :

Pour un match de reprise et de Coupe de France, on espérait une équipe un peu remaniée, avec de la jeunesse devant, voire derrière. Mais le coach marseillais a décidé de garder une équipe de haut niveau, même en ayant laissé quelques joueurs au repos. La performance de l’équipe n’est finalement pas de sa faute, il a su pallié à l’expulsion de Sakai.

Jérôme BRISARD (5) :

Plusieurs situations sont restées compromettantes et jugées trop rapidement. Mais le match est resté entre les mains de l’arbitre. Ce sont plutôt les Olympiens qui ont hérités de la sévérité de M. Brisard.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go